Sixième étape : Élaborer une stratégie de communication sur mesure

Sixième étape

Quels outils de communication devriez-vous utiliser?

Sachez adapter vos messages, vos outils de communication et votre approche au public cible particulier déterminé à la première étape. Les renseignements généraux et les données de référence que vous rassemblez à la troisième étape seront utiles dans l’élaboration de votre stratégie de communication afin de connaître les points suivants rattachés à votre public cible :

  • Connaissance/lacunes d’information
  • Obstacles décelés s’opposant à la réduction de la marche au ralenti
  • Médias de communication ou mécanismes servant à atteindre le plus efficacement possible le public cible

Si vous avez plusieurs publics cibles, élaborez les outils de communication ainsi que les approches pour chacun d’entre eux séparément.

Voici des étapes à suivre pour vous aider à élaborer votre stratégie de communication :

  • Déterminez le message de votre campagne – choisissez un message bien ciblé, facile à retenir et qui veut dire quelque chose pour votre public cible. Il est important de faire le lien entre la marche au ralenti et les préoccupations locales, telles la qualité de l’air, la santé et les changements climatiques, puis d’utiliser des messages positifs qui donnent le sentiment de pouvoir agir.

Messages sur la réduction de la marche au ralenti provenant de différentes campagnes lancées un peu partout au Canada

« Une collectivité en santé n’utilise pas la marche au ralenti inutile » – Climate Change Connection, Manitoba
« La marche au ralenti inutile sent mauvais! » – Green Venture de la ville d’Hamilton, en Ontario
« Skiez sans marche au ralenti inutile » – L’organisme My Sustainable Canada et l’Association des stations de ski de l’Ontario (ASSO)
« Pensez à la qualité de l’air – Ne prenez pas la marche au ralenti à la légère » – Sustainable Calgary
« Ménagez l’air » – La Commission des parcs du Niagara, campagne visant les autobus et les parcs de véhicules
« Il suffit d’un simple tour de clef » – Le Conseil sur l’air pur de la région du Grand Toronto (GTA-CAC)
« La marche au ralenti inutile ne mène nulle part » – Le Conseil sur l’air pur de la région du grand Toronto (GTA-CAC)
« Vous pensez que la marche au ralenti est sans danger? Pensez-y deux fois! » – Climate Change Central de l’Alberta
« Cessez la marche au ralenti inutile! Ce n’est pas compliqué! » – Comité consultatif des citoyens sur la qualité de l’air de la région de Waterloo

  • Le choix des méthodes de communication – choisissez des méthodes qui, selon vous, sont les plus aptes à atteindre votre public cible. Votre stratégie peut se composer de plusieurs éléments, tels ceux énumérés ci-dessous. Soyez le plus créatif possible pour vous assurer que votre message atteint bien votre public cible (voir l’encadré sur les études de cas pour prendre connaissance d’exemples innovateurs).
Méthodes de communication
Campagne publique à grande échelle Là où la marche au ralenti est plus marquée
  • méthodes de communication
  • Événement médiatique avec des dirigeants réputés
  • Annonces (p. ex., babillards, radio autobus, abribus)
  • Panonceaux de métal indiquant les « Zones anti-ralenti »
  • Autocollants
Général Campagnes localisées (p. ex., écoles, lieux de travail)
  • Site Web spécialisé
  • Fiches informatives avec logos
  • Affiches
  • Brochures/fiches informatives
  • T-shirts
  • Bulletins (employeurs, écoles)
  • Conception du matériel de communication – assurez-vous qu’il est 1) vivant; 2) facilement reconnaissable par votre public cible; 3) engageant. La Zone anti-ralenti possède une collection de graphiques gratuits pouvant être téléchargés et adaptés à votre campagne – dans la plupart des cas, tout ce que vous avez à faire est d’ajouter votre propre logo. Ce matériel comprend des plaques d’immatriculation « anti-marche au ralenti », affiches, annonces pour l’arrière de l’autobus, fiches informatives et autocollants.
  • Mise en place de votre stratégie de communication

Lorsque vous décidez d’inclure dans votre campagne de communication des panonceaux de métal indiquant les « Zones anti-ralenti » :

  • Assurez-vous de communiquer avec les autorités responsables afin d’obtenir la permission de placer des panonceaux – pour ce qui est des écoles, communiquez avec les commissions scolaires d’abord et, ensuite, avec les directeurs d’école, par exemple.
  • Assurez-vous d’avoir une bonne communication avec le service du personnel qui placera les panonceaux. Demandez-leur conseil sur les problèmes d’emplacement et d’installation.
  • Assurez-vous de placer le matériel d’affichage des rues aussi près que possible des zones de marche au ralenti.
  • Assurez-vous que votre affichage n’est pas contraire à celui déjà en place ou de contrevenir à un règlement municipal.
  • Assurez-vous que le matériel d’affichage est réfléchissant de sorte qu’il soit visible dans le noir.
  • Prévoyez que les affiches métalliques à installer dans les rues, le seront de façon permanente aux endroits que vous aurez choisis, et planifiez-en l’installation en conséquence – les partenaires voudront peut-être que l’affichage reste en place après la campagne.

Les études de cas suivantes illustrent deux approches afin d’adapter les stratégies de communication dans le cadre d’une campagne de réduction de la marche au ralenti. Ces études, tout comme d’autres d’ailleurs, exposées dans ce guide peuvent aider à générer des idées lors de votre travail pendant la sixième étape (Élaborer une stratégie de communication adaptée) de votre campagne.

Capitaine Oxygène et Vilaine Atmosphère dans les écoles d’Ottawa
Publics cibles et emplacements : Parents et l’ensemble de la collectivité; écoles
Outil de communication : Personnages de bandes dessinées

Les personnages de bandes dessinées Capitaine Oxygène et Vilaine Atmosphère ne sont que deux des protagonistes parmi de nombreux autres d’un programme de réduction de la marche au ralenti vraiment unique ciblant les écoles et développé par la Ville d’Ottawa et les Ami(e)s de la Terre (AdT) et destiné aux enfants des écoles élémentaires. Le partenariat d’Ottawa a produit une trousse pleine d’activités amusantes et éducatives facilement adaptables dans les écoles. Voici certains éléments du contenu de la boîte à outils :

  • Chester, la voiture : Capitaine Oxygène et l’aventure dans la zone anti-ralenti: livres sur la Bataille pour un Air propre;
  • Une affiche « La marche au ralenti inutile ne mène nulle part » avec le Capitaine Oxygène;
  • Idées de diffusion destinées aux parents des enfants de l’école élémentaire et à l’ensemble de la collectivité;
  • Outils, tels brochures, faits en bref, bulletins, messages radio, et un « mode de lancement » d’expositions;
  • Liens avec le programme contenant des activités pensées pour être réalisées en salle de classe ou dans un club, programme offrant des projets artistiques, linguistiques, théâtraux, ainsi que des projets d’études sociales, de mathématiques et de sciences et technologie ;
  • Jeux pour promouvoir le message de réduction de la marche au ralenti comprenant un labyrinthe, des mots cachés, des mots croisés, des jeux d’association et des pages à colorier;
  • Conseils sur la manière de faire le suivi du succès de la réalisation des activités, comprenant un formulaire de production de rapport et de mesures.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la campagne d’Ottawa, voir Le site Web de Service Ottawa présentant les communiqués

La campagne de l’Institut canadien des produits pétroliers (ICPP), à Mississauga
Emplacements cibles : Stations d’essence
Publics cibles : Automobilistes/consommateurs de carburant
Outils de communication : Affiches, assainisseurs d’air, fiches informatives, autocollants, panonceaux, tableaux-annonces, campagnes médiatiques, T-shirts.

La campagne, un projet conjoint de l’Institut canadien des produits pétroliers (ICPP) et de Ressources naturelles Canada, fut conçue pour cibler les conducteurs aux stations d’essence à Mississauga, et pour leur rappeler d’arrêter le moteur de leur véhicule après dix secondes de stationnement. Plus de cinquante stations-service Esso, Pétro-Canada, Shell, Sunoco, et Canadian Tire participaient au projet. Le principal message communiqué aux automobilistes mettait en relief que la réduction de la marche au ralenti pouvait faire économiser carburant et argent. Pendant les deux fins de semaine de la campagne, on a abordé plus de 11 000 conducteurs, et leur réaction s’est avérée extrêmement positive. En effet, 86 p. 100 des conducteurs se sont montrés disposés à discuter des problèmes liés à la marche au ralenti, et plus de 80 p. 100 d’entre eux étaient prêts à s’engager à réduire la marche au ralenti.
Dans le cadre de sa campagne, l’ICPP a reconnu que la structure de la communication doit tenir compte d’une approche globale, pointant sur l’importance d’engager les consommateurs dans un dialogue qui sert de lien entre leurs pratiques de consommation, leurs dépenses en transport et les effets sur l’environnement. Voici les outils de communication et de diffusion que l’on a utilisés :

  • Affiches et bannières ont été placées à des endroits de la station-service où elles étaient très visibles des automobilistes et des personnes y arrivant;
  • Distribution aux conducteurs d’assainisseurs d’air « La marche au ralenti ne mène nulle part »;
  • Distribution aux conducteurs de fiches informatives « La marche au ralenti ne mène nulle part », sur laquelle se trouvaient cinq étapes simples qu’une personne peut suivre pour réduire la marche au ralenti inutile, de même qu’un lien qui mène au site Web de Ressources naturelles Canada sur les zones anti-ralenti;
  • Autocollants offerts aux automobilistes qui s’engagent publiquement à couper le moteur une fois stationnés;
  • Installation de panonceaux de « Zones anti-ralenti » dans le stationnement des stations-service;
  • Installation de tableaux-annonces « Rencontrez l’équipe anti-marche au ralenti » à l’entrée des stations-service;
  • Annonces publicitaires dans les bulletins, les abribus et à la radio;
  • Étudiants « ambassadeurs » pour susciter l’engagement des conducteurs;
  • Ambassadeurs de la campagne portant tous chapeau et T-shirt arborant le slogan « La marche au ralenti ne mène nulle part » afin de rendre la campagne uniforme.

 

Feuille de planification et ressources de la sixième étape

Le site Web Zone anti-ralenti contient plusieurs messages déjà formulés, ainsi que des outils de communication que vous pouvez utiliser et adapter à votre campagne. En voici quelques-uns :

Feuille de planification des communications de la 6e étape [PDF 17 Ko] [DOC 32 Ko]

Précédent     Table des matières    Suivant