ARCHIVÉE - Éclairage

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Lampe

Dans le secteur des hôtels et des motels, l'éclairage est habituellement requis en tout temps afin de créer un environnement dans lequel les clients se sentent à l'aise et en sécurité. Dans les restaurants, l'éclairage est également requis pendant de longues heures afin de créer une atmosphère chaleureuse en plus de mettre en valeur la présentation des aliments.

Pendant les années 1970, la tendance en efficacité énergétique dans l'industrie de l'hôtellerie et de la restauration était d'enlever une lampe sur deux dans les appareils d'éclairage. Même si on peut encore réaliser des économies en réduisant le nombre de lampes, par exemple, en remplaçant les appareils fluorescents à quatre tubes par des appareils à deux tubes, les nouvelles technologies d'éclairage permettent une bonne qualité et un bon niveau d'éclairage tout en consommant moins d'énergie.

  • L'éclairage extérieur devrait créer une bonne impression non seulement pour attirer les gens vers votre établissement mais aussi en donnant un sentiment de confort et de sécurité depuis l'aire de stationnement jusqu'à l'entrée. Afin de s'assurer que les appareils d'éclairage extérieur fonctionnent seulement la nuit, l'utilisation de cellules photoélectriques est préconisée. Les lampes à halogénure métallisé et autres lampes à décharge à haute intensité (DHI) ont une durée de vie plus longue et offrent des économies d'énergie variant de 75 à 90 p. 100 si on les compare aux lampes à incandescence ou à vapeur de mercure, tout en offrant le même effet de sécurité et de confort.
     
  • Les halls d'entrée donnent le ton à votre établissement, et un éclairage approprié est nécessaire pour faire ressortir les œuvres d'art et les autres éléments de décoration intérieure. L'éclairage halogène y est approprié, car le faisceau de lumière est plus concentré et plus brillant que celui des ampoules à incandescence traditionnelles, tout en permettant d'économiser jusqu'à 50 p. 100 en coûts d'énergie.
     
  • Les salles de bains utilisent souvent des ampoules à incandescence énergivores ou des lampes fluo-rescentes « blanc froid » qui font paraître le teint de la peau trop pâle. Les lampes fluorescentes de plus grande qualité rendent plus véritablement le teint de la peau et mettent en évidence les vraies couleurs de la décoration tout en permettant des économies d'énergie.
     
Figure 2
  • Les chambres exigent des niveaux d'éclairage appropriés pour différentes activités, comme la lecture, le repos ou la discussion, tout en permettant aussi de regarder la télévision. Une des plaintes les plus communes au sujet des chambres d'hôtel est le manque de lumière utile. Les ampoules à incandescence traditionnelles produisent de la chaleur (ce qui augmente les charges de refroidissement et gaspille encore plus d'énergie). Les lampes fluorescentes compactes, qu'on peut habituellement visser dans les douilles d'ampoules à incandescence, produisent autant de lumière que celles-ci tout en consommant 75 p. 100 moins d'électricité. Depuis quelques années, l'indice de rendu de couleur des fluorescents et des lampes fluorescentes compactes a été grandement amélioré.
     
  • Lampe fluorescente compacte a été grandement amélioréL'éclairage des corridors est dans bien des cas toujours requis. Il est donc particulièrement important d'utiliser des appareils d'éclairage efficaces. Les fluorescents de type T-8 ou T-5 peuvent être jusqu'à 30 p. 100 plus efficaces que les appareils à incandescence. Dans le cas d'un corridor trop éclairé, vous pouvez peut-être envisager l'utilisation de fluorescents à facteur de ballast faible (LBF) qui utilisent des tubes standard mais consomment moins d'énergie. Plusieurs établissements ont réalisé des économies significatives en optant pour des lumières électroluminescentes, des diodes électroluminescentes (DEL), des photoluminescentes ou de type panneau de sortie, dont la période de récupération simple est en général de moins de deux ans.
     
  • Les salles de bal et les salles de conférence nécessitent de l'éclairage pour plusieurs fonctions – à partir des présentations commerciales jusqu'aux réceptions de mariage. L'éclairage décoratif à halogène offre la même qualité de lumière que l'éclairage à incandescence, permet l'utilisation de gradateurs et offre une lumière plus blanche permettant de mettre en valeur le cristal, la porcelaine et les lustres.
     
  • L'éclairage des restaurants varie selon la forme et la fonction des établissements, et les exigences diffèrent beaucoup d'un endroit à l'autre. Les restaurants de type restauration rapide et de type familial utilisent habituellement un niveau d'éclairage plus élevé. Ces établissements peuvent faire des économies considérables en utilisant le plus d'éclairage naturel possible. Dans le cas des bistros et autres commerces du même type qui requièrent un niveau d'éclairage plus bas pour créer l'ambiance souhaitée, des économies importantes peuvent être réalisées en installant des appareils halogènes avec gradateurs (voir « Les salles de bal et les salles de conférence » à la page 20). Même lorsque ces équipements sont réglés à pleine puissance pour permettre les tâches de nettoyage et d'entretien, ils peuvent vous faire économiser jusqu'à 50 p. 100 de vos coûts d'énergie liés à l'éclairage.
     
  • Les cuisines doivent être bien éclairées afin de faciliter la préparation des aliments, d'assurer un haut niveau de sécurité et de permettre un nettoyage adéquat. Les fluorescents de type T-12 sont actuellement les appareils les plus courants pour ces espaces. Les économies réalisées si on procède au changement pour des appareils de type T-5 ou T-8 à ballast électronique permettront de récupérer l'investissement rapidement. Vous devriez aussi considérer l'installation d'interrupteurs à minuterie ou de détecteurs de mouvement dans les gros réfrigérateurs et les gros congélateurs.
     
  • Les locaux de services de l'établissement tels que les salles de repos des employés, les zones d'entreposage et les locaux à bureaux, exigent rarement de l'éclairage pendant toute la journée. Les détecteurs d'occupation permettent de s'assurer que l'éclairage fonctionne seulement lorsqu'il y a quelqu'un dans ces locaux; il existe plusieurs modèles dont le coût varie entre 50 $ et 100 $. Selon l'usage, vous pouvez réduire vos frais d'éclairage de 15 à 80 p. 100 à ces endroits. Le remplacement des appareils courants par des lampes fluorescentes compactes de type T-5 ou T-8 aidera à réduire les coûts encore plus.
Instal-
lation originale
Puissance (watts)* Nouvelle instal-
lation
Puissance (watts)* Heures d'utili-
sation annuelles
Éco-
nomies (par unité)
Coût (par unité) Éco-
nomies approx. (par unité)
Période de récu-
pération approx. (an[s])
 
Incandescent 100 Fluorescent compact de 26 W 29 8760 622 kWh 2,2 GJ 25 $ 44 $ 0,6 $
Panneau de sortie à incandescence 50 Panneau de sortie DEL 4 8760 403 kWh 1,5 GJ 45 $ 28 $ 1,6 $
Deux T-12 de 34 W fluorescents à ballasts magnétiques 81 Deux T-8 fluorescents de 32 W avec LBF, ballasts électroniques 51 8760 263 kWh 1,0 GJ (pour les deux) 70 $ (pour les deux) 18 $ 3,9 $
Éclairage de sécurité de 400 W à vapeur de mercure 424 Halogénure métallisé de 250 W 285 4380 609 kWh 2,2 GJ 250 $ 43 $ 5,8 $

*L'énergie consommée par le ballast augmente la consommation totale, donc la puissance réelle à considérer peut être plus élevée que celle inscrite sur l'ampoule ou l'appareil d'éclairage.

Présume des coûts d'électricité de 0,07 $/kWh, incluant les frais liés à la demande et les frais de service.
Les coûts sont estimatifs, donc les résultats peuvent varier. Il y a 8 760 heures dans une année.
Ce tableau ne reflète pas les économies d'entretien résultant d'une durée de vie plus longue de l'ampoule. Reportez-vous à l'Étape 5 : Calculez vos économies pour savoir comment calculer vos économies et les périodes de récupération.

Le vocabulaire de l'éclairage

Les codes des formes et dimensions classifient les types et les styles d'ampoules sur le marché. Par exemple, 60A19 veut dire que c'est une ampoule à incandescence de 60 watts, « arbitraire » ou de forme standard au diamètre maximum de 23/8 pouces (mesurée en huitièmes de pouce, soit 19 - 1/8 po = 23/8 po). Un F32T8/841-48 est un fluorescent tubulaire de 48 po de longueur et de 32 W, de 1 po de diamètre (8 - 1/8 po), avec un indice de rendu des couleurs de 80 et une température de couleur de 4 100 kelvins (K).

Le flux lumineux, mesuré en lumens, est la quantité de lumière émise par seconde. Par exemple, une lampe à incandescence de 100 watts produit environ 1 750 lumens, alors qu'un fluorescent de 25 watts produit environ 1 550 lumens.

Salle familiale - éclairage

Le lux est l'unité de quantité de lumière frappant une surface définie, comme un mur ou le plancher; on le mesure en divisant le nombre de lumens par l'aire (lm/m2). Un lumen équivaut à 0,093 pied-bougie en mesure anglaise. Dans les hôtels, le niveau d'éclairage varie habituellement entre 300 et 400 lux. Dans les restaurants, le niveau est typiquement de l'ordre de 75 lux dans les salles à manger. Dans les restaurants de type restauration rapide, le niveau est plutôt de l'ordre de 500 lux ou plus. L'éclairage des entrepôts est généralement maintenu à un niveau de l'ordre de 100 à 300 lux. Les niveaux d'éclairage recommandés ont tendance à s'accroître afin de tenir compte du vieillissement des yeux de la moyenne des Canadiens, ce qui fait augmenter le besoin d'éclairage à plus grande efficacité énergétique.

L'efficacité mesure la transformation de l'électricité en lumière. Elle est mesurée en lumens par watt (lm/W). Par exemple, l'efficacité d'une lampe à incandescence est seulement de 10 à 20 lm/W comparativement à celle d'une lampe fluorescente compacte qui est de 50 à 65 lm/W, d'une lampe de type T-8 qui est de 80 à 100 lm/W, d'une lampe à halogénure métallisé qui est de 75 à 120 lm/W et d'une lampe à vapeur de sodium basse pression qui est de 120 à 190 lm/W.

L'indice de rendu des couleurs ou IRC est une mesure objective de la perception des couleurs. Par exemple, l'éclairage à incandescence a un IRC de 97, le fluorescent de 52 à 94 et celui à halogénure métallisé de 65. L'éclairage fluorescent, entre autres, peut être de diverses couleurs prédominantes, comme le blanc, le rose ou le jaune. Pour des raisons esthétiques, il faut porter attention au mélange des couleurs d'éclairage dans un même secteur.

La durée de vie de la lampe est un facteur important lorsque vous choisissez vos sources lumineuses; vous devez tenir compte du coût d'achat mais aussi du coût de main-d'œuvre lors de leur remplacement. Les lampes à incandescence ont la durée de vie la plus courte, soit 2 000 heures. Les fluorescents, les ampoules à halogénure métallisé et autres lampes à haute efficacité ont souvent une durée de vie qui varie entre 10 000 et 30 000 heures. Certaines lampes deviennent moins performantes avec l'âge; il est donc important de vérifier leurs caractéris-tiques spécifiques avant l'achat.

Les ballasts sont les appareils électriques qui limitent le courant et contrôlent la tension dans les lampes fluorescentes. Les ballasts magnétiques sont issus d'une technologie moins récente; ils sont parfois bruyants et créent occasionnellement des oscillations. De plus, ceux fabriqués avant 1979 peuvent contenir des BPC (biphényles polychlorés). Les ballasts électroniques sont environ 30 p. 100 plus efficaces et éliminent les oscillations et le bruit. Contrairement aux ballasts magnétiques, certains modèles peuvent être contrôlés par gradateurs pour réduire le niveau et le coût d'éclairage.

Les réflecteurs sont des dispositifs internes aux luminaires (qui ont habituellement l'apparence d'un miroir ou qui sont blancs) qui permettent de concentrer la lumière et ainsi accroître le rendement de l'éclairage. Ces dispositifs permettent de réduire la puissance des lampes ou leur nombre de 25 p. 100 sans aucune diminution des niveaux d'éclairage.

Les contrôles d'atténuation (ou gradateurs) sont utiles dans des endroits où la lumière naturelle est disponible. Ils permettent aussi de créer une atmosphère intime ou un contrôle de niveau permettant des présentations. Ils peuvent augmenter la durée de vie des lampes et réduire les coûts reliés à l'éclairage de 35 à 70 p. 100 et se rentabilisent sur une période variant de 3 à 7,5 ans. Pour plus d'information, voir la section « Systèmes de contrôle de l'énergie » ci-après.

On peut recourir à l'éclairage naturel dans les secteurs intérieurs et de périmètre. Les fenêtres, les puits de lumière et les panneaux translucides (décrits dans la section « Enveloppe du bâtiment ») peuvent réduire vos besoins d'éclairage le jour par plus de 50 p. 100. Des recherches démon-trent que l'éclairage naturel aide à augmenter le niveau de productivité des employés et de satisfaction des clients. En utilisant des couleurs intérieures claires, on peut maximiser l'effet de la lumière naturelle.

Les sites Web suivants contiennent de l'information pertinente sur l'éclairage des hôtels, des motels et des restaurants. Plusieurs offrent des recommandations relatives à l'efficacité énergétique pour différents types de chambres et d'usages.

Alliance to Save Energy à l'adresse www.ase.org/section/topic/lights/

Berkeley Labs Virtual Lighting Center à l'adresse gaia.lbl.gov/vls/

Hôtels GE à l'adresse www.gelighting.com/na/business_lighting/lighting_applications/hospitality/index.htm

Restaurants GE à l'adresse www.gelighting.com/na/business_lighting/lighting_applications/restaurant/index.htm

Lighting Research Centre à l'adresse lighting.lrc.rpi.edu

Bulbs.com de Philips à l'adresse www.bulbs.com/lightingguide/hotellighting.asp