Language selection

Recherche

ARCHIVÉE - Développement durable

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Stratégie de développement durable 2007 - 2009
Réalisation des résultats

Engagements

But 3 : Intégrer des considérations économiques, environnementales et sociales au processus décisionnel ministériel et améliorer continuellement les opérations

En tant que ministère du gouvernement fédéral, RNCan a la responsabilité de gérer toutes ses activités d’une manière efficace et efficiente dans l’intérêt des Canadiens. À titre de champion du développement durable des ressources naturelles du Canada, le Ministère doit démontrer son adhésion aux principes du développement durable dans le cadre de ses propres opérations.

Afin d’instaurer une « culture de la durabilité », il est essentiel d’accroître la capacité à intégrer le développement durable au processus décisionnel ministériel. Pour ce faire, il faudra former la direction et le personnel et saisir les occasions de faire la promotion du développement durable lors de missions informelles et d’activités de sensibilisation.

Il est également essentiel que RNCan mette les principes de développement durable en œuvre dans ses activités de gestion des opérations. Ces mesures entrent dans le cadre du contexte de l’initiative Écologisation des opérations gouvernementales (EOG) mise de l’avant par Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC). Cette initiative porte sur trois domaines prioritaires—les immeubles éconergétiques, le parc automobile et les achats écologiques—et fait la promotion de l’avancement dans d’autres domaines, notamment la gestion des sites contaminés, la gestion de l’utilisation des terres et des installations, l’application des règlements et la gérance de l’écologisation.

RNCan joue un rôle de premier plan dans les domaines des immeubles éconergétiques et du parc automobile. RNCan joue également un rôle prépondérant en ce qui a trait aux politiques et à la mise en œuvre dans le troisième domaine prioritaire de l’initiative EOG, soit les achats écologiques. Il est effectivement l’un des trois ministères (avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada et Environnement Canada) qui coparrainent la nouvelle Politique d’achats écologiques, qui est entrée en vigueur le 1er avril 2006. RNCan a offert son expertise pour l’élaboration d’outils et d’ateliers relatifs à la mise en œuvre et de la mise à jour des documents de formation, et il continue à fournir son expertise dans le cadre des travaux liés à la gestion des biens et services menés par TPSGC.

Pour le Ministère, la mise en œuvre d’un Système de gestion environnementale (SGE) complet continue d’être une préoccupation centrale. Le SGE de RNCan facilite la gestion responsable des biens du Ministère tout en minimisant les répercussions environnementales et en rendant le suivi des progrès plus facile. Les éléments gérés au moyen du SGE sont : la gestion des produits chimiques et toxiques; la gestion de l’utilisation des terres; les émissions atmosphériques; l’utilisation des ressources; la préparation et l’intervention en matière d’urgences environnementales. Les trois priorités de l’initiative EOG sont couvertes par l’élément de l’utilisation des ressources. La planification détaillée des mesures et l’établissement d’objectifs de rendement sont intégrés à la gestion de chacun des éléments du SGE. Les cibles opérationnelles de la présente SDD tiennent compte des domaines prioritaires de l’initiative EOG en plus de proposer de nouvelles initiatives.

Au cours des dix dernières années, RNCan a entrepris un important programme d’améliorations énergétiques dans la plupart de ses installations clés au Canada en vertu du mandat du programme de l’Initiative des bâtiments fédéraux. Par conséquent, l’efficacité de l’exploitation au niveau du portefeuille est très grande compte tenu de l’âge, de la condition et de l’utilisation intensive des éléments existants du portefeuille par les programmes scientifiques. Toutefois, la majorité des actifs en biens réels du Ministère ne constituent pas de bonnes cibles pour des investissements additionnels axés sur les technologies de l’énergie. Il a été établi qu’à long terme, les stratégies de remplacement des bâtiments sont beaucoup plus efficaces pour donner suite aux engagements du gouvernement à l’égard de l’environnement que des investissements supplémentaires dans des améliorations aux retombées lointaines. En collaboration avec TPSGC, RNCan travaille actuellement à élaborer une analyse de rentabilisation à l’intention des organismes centraux afin qu’ils remplacent un certain nombre de leurs bâtiments vieillissants dans le complexe de la rue Booth. Jusqu’à ce que les actifs vieillissants puissent être remplacés et/ou qu’ils puissent faire l’objet de rénovations d’envergure, l’objectif de réduction des émissions de GES fixé pour les installations (qui est expliqué sous l’objectif 3.2) sera réalisé grâce : à un engagement continu à l’égard des achats écologiques en ce qui a trait aux investissements cycliques dans les installations; à la mise en œuvre, lorsque l’horizon temporel d’investissement d’un actif le permet, des recommandations émises dans le cadre des vérifications de la consommation d’énergie des bâtiments qui seront effectuées; à la mise en œuvre d’activités axées sur la gérance de l’écologisation.

PrécédentTable des matièresSuivant
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :