Eaux de surface et milieux humides

La compréhension et la surveillance des eaux du Canada sont essentielles à la gestion responsable de cette précieuse ressource. L’eau douce couvre presque 9 % du territoire canadien, tandis que les milieux humides en couvrent un autre 14 %. On considère les satellites comme étant les instruments les plus prometteurs pour ce qui est de la surveillance des changements saisonniers qui s’opèrent dans les étendues d’eau douce et de l’état des milieux humides à l’échelle régionale et nationale.

Les chercheurs du Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre (anciennement CCT) ont mis au point des techniques d’utilisation des RSO satellitaires pour la cartographie de l’étendue des eaux de surface. On utilise maintenant régulièrement ces techniques pour cartographier l’ampleur des inondations saisonnières au Canada et à l’étranger :

Gestion des urgences – Activité au Canada

Gestion des urgences – Activités sur la scène internationale

On procède aujourd’hui à l’élaboration et à la validation de nouvelles techniques pour mesurer le niveau des eaux de surface, à l’aide des RSO spatioportés actuels et futurs.

Des données satellitaires ont été combinées à des mesures de surface afin de repérer et de gérer les ressources communautaires en eau dans le Nord du Canada.

Information géomatique sur un bassin versant d'Iqaluit, Nunavut, utilisant des données d'OT et des levés de terrain

Des techniques perfectionnées axées sur le RSO sont mises au point et utilisées pour contribuer à la caractérisation des milieux humides.

Données polarimétriques RADARSAT-2 pour la surveillance des terres humides au Canada

Ces techniques font présentement l’objet d’un perfectionnement en vue de mesurer, au moyen de satellites RSO actuels et futurs, la transformation des tourbières au Canada.