Station-relais pour satellites d'Inuvik

La station-relais pour satellites d’Inuvik. On peut y voir deux antennes paraboliques et deux édifices au milieu d’une vaste étendue de pins et de neige. (Copyright 2012 Terry Halifax Photography)

Le gouvernement du Canada (GC) a établi la station-relais pour satellites d’Inuvik (SRSI) en 2010. Elle a été construite au nord du cercle polaire arctique pour tirer profit de cette situation géographique stratégique. Au nord du cercle polaire, la station-relais pour satellites d’Inuvik profite d’une position unique pour faire la poursuite de satellites en orbite polaire et recevoir des données de ces derniers à des fins scientifiques, cartographiques et météorologiques, en plus de missions de surveillance et autres. Veuillez voir notre carte pour regarder l’étendue de la couverture.

La SRSI a été construite sur des terres qui appartiennent au GC et elle est administrée par le Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre, qui relève de Ressources naturelles Canada (CCCOT/RNCan). Le CCCOT/RNCan gère la SRSI et il est responsable des questions liées aux activités contrôlées définies dans la Loi sur les systèmes de télédétection spatiale (LSTS), du développement du site et de l’infrastructure commune à la SRSI. Le CCCOT/RNCan travaille avec Macdonald, Dettwiler and Associates Ltd. afin de développer le site et d’offrir des services communs à la station.

Actuellement, la SRSI compte quatre antennes : l’une d’entre elles appartient au GC par l’intermédiaire de CCCOT/RNCan; une autre appartient au German Aerospace Centre (DLR); une appartient la SSC (anciennement la Swedish Space Corporation); et l’autre à un partenariat entre la SSC et le Centre national d’études spatiales (CNES).

L’infrastructure de RNCan consiste en :

  • une antenne de 13 mètres de diamètre capable de fournir  les services de réception des données et de poursuite, de télémesure et de télécommande (PTT);
  • un bâtiment des opérations qui servira à l’entretien et au contrôle de l’antenne du gouvernement du Canada avec de l’espace pour accommoder une infrastructure supplémentaire.

L’antenne est opérationnelle pour RADARSAT-2, NEOSSat et SCISAT. Elle sera en mesure de supporter les satellites actuels et futurs qui sont présentement en cours de mise au point, y compris :

RNCan travaille actuellement à agrandir la station-relais d’Inuvik. Les entités nationales et internationales intéressées peuvent communiquer avec le chef, Section de la composante au sol, à l’adresse Robert.Gould@canada.gc.ca, pour obtenir plus d’information et de détails techniques.

Une antenne parabolique et, derrière, une aurore boréale. (Copyright 2012 Terry Halifax Photography)