Hyperspectral

Les capteurs hyperspectraux acquièrent des images dans des centaines de bandes spectrales étroites, ce qui facilite la discrimination précise entre différentes entités à la surface de la Terre. Il s’agit d’une source de données qui viennent compléter les données des radars à synthèse d’ouverture et les données multispectrales classiques.

Depuis plus de vingt ans, les chercheurs du Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre (CCCOT) se sont employés à améliorer la qualité des données hyperspectrales. Ils ont élaboré des méthodes de traitement, des modèles et des outils pour rendre les données hyperspectrales utiles aux utilisateurs du gouvernement du Canada et autres.

Les chercheurs du CCCOT possèdent une expertise dans diverses applications hyperspectrales, telles la cartographie des gîtes minéraux dans le Nord, l’assainissement des mines et l’évaluation du stress sur la végétation. Ils travaillent en étroite collaboration avec l’industrie et le milieu universitaire canadiens de même qu’avec d’autres ministères du gouvernement.

Voici quelques exemples d’activités de recherche hyperspectrale menées au CCCOT :

Au cours de la prochaine décennie, les capteurs satellitaires hyperspectraux fourniront systématiquement des images de la surface terrestre. Les chercheurs du CCCOT se préparent activement à l’utilisation efficace et sans délai des données qui seront issues des missions satellitaires hyperspectrales de prochaine génération (EnMAP, par exemple).