Archive de données satellitaires à long terme (ADSLT)

En combinant de façon novatrice des images satellite provenant de capteurs fonctionnant dans l’infrarouge et le visible, les scientifiques du Centre canadien de cartographie et d’observation de la Terre sont parvenus à créer une mosaïque continue et sans nuages du Canada qui s’étend sur plusieurs décennies. Les données satellitaires brutes sont converties en variables géophysiques par une série d’étapes de traitement complexes. Les archives de données satellitaires à long terme (ADSLT) qui en résultent ont une grande cohérence radiométrique, ce qui permet de détecter et de suivre, à une haute fréquence temporelle (tous les 1 à 10 jours), les changements qui touchent la couverture terrestre de toute la masse continentale du Canada.

Ces produits se sont révélés très précieux pour la surveillance de la couverture terrestre en vue d’effectuer des évaluations et des prédictions sur la météo, le climat, les cycles biochimiques, l’hydrologie, les habitats fauniques, l’état écologique et les tendances. Les ADSLT peuvent également être utilisées pour obtenir divers indicateurs tels que l’albedo, la couverture nivale, la couverture terrestre, la couverture forestière, l’indice de surface foliaire (ISF) ainsi que d’autres paramètres.>

Les ADSLT sont accessibles par le biais du Cadre et Catalogue national des données d'observation de la Terre. Pour obtenir une description plus détaillée de leur utilisation, cliquez sur Utilisation des archives de données satellitaires à long terme.