Language selection

Recherche

Principes de photographie aérienne

Qu'est-ce qu'une photographie aérienne?

En termes génériques, une photographie aérienne est une photographie prise des airs. Normalement, les photos aériennes sont prises suivant la verticale, à bord d'un aéronef, à l'aide d'un appareil de prise de vues hautement précis. Il y a plusieurs aspects que l'on peut considérer pour déterminer ce qui fait qu'une photo d'une région est différente d'une autre de la même région : le type de pellicule, l'échelle, et le recouvrement. Les autres concepts importants qui sont utilisés en photographie aérienne sont la couverture stéréoscopique, les repères de fond de chambre, la distance focale, les numéros de clichés et de rouleaux ainsi que les lignes de vol et les cartes-index. La documentation suivante vous aidera à comprendre les principes de base de la photographie aérienne. On y explique certains concepts techniques de base.

Concepts de base de la photographie aérienne

Pellicule : la plupart des photographies aériennes sont captées à l'aide de pellicules noir et blanc; toutefois, pour les projets spéciaux, on utilise quelquefois des pellicules couleur, infrarouge et infrarouge couleur.

Distance focale : la distance qui sépare le milieu de la lentille de l'appareil de prise de vues et le plan focal (c.-à-d., la pellicule). À mesure que la distance focale augmente, la déformation de l'image diminue. On peut mesurer de façon précise la distance focale lorsque l'appareil de prise de vues est étalonné.

Échelle : le rapport entre la distance entre deux points sur une photo et la distance réelle entre ces mêmes deux points au sol (c.-à-d. 1 unité sur la photo équivaut à « x » unités au sol). Si un tronçon de 1 km d'une autoroute couvre 4 cm sur une photo aérienne, on calcule l'échelle comme suit :

L'échelle est calculé entre la distance entre deux points sur une photo et la distance réelle entre ces mêmes deux points au sol

Une autre méthode utilisée pour calculer l'échelle d'une photo est de trouver le rapport entre la distance focale de l'appareil de prise de vues et la hauteur de l'aéronef au-dessus du sol au moment où on prend la photo.

Une autre méthode utilisée pour calculer l'échelle d'une photo.

Si la distance focale de l'appareil de prise de vues est de 152 mm, et la hauteur de l'aéronef au-dessus du sol (AGL) est de 7 600 m, on obtiendrait, à l'aide de la même formule, une échelle de :

On obtiendrait, à l'aide de la même formule, une échelle de 1 à 50000.

Les échelles peuvent être exprimées de trois manières différentes :

  • Unités équivalentes
  • Fraction représentative
  • Rapport

Le fait qu'un millimètre sur une photographie représente 25 mètres au sol peut être exprimé comme suit :

  • Unités équivalentes : 1 mm = 25 m
  • Fraction représentative ou rapport : 1/25 000
  • Rapport : 1:25 000

Deux expressions sont couramment utilisées pour qualifier les échelles :

À grande échelle - Une photo à grande échelle (p. ex. 1/25 000) couvre une superficie plus petite avec plus de détails. Dire d'une photo qu'elle est à grande échelle signifie simplement que les entités au sol y sont représentées plus grandes et plus détaillées. La superficie représentée sur la photo est moindre qu'à des échelles plus petites.

À petite échelle - Une photo à petite échelle (p. ex. 1/50 000) qui couvre une superficie plus grande mais avec moins de détails. Dire d'une photo qu'elle est à petite échelle signifie simplement que les entités au sol y sont représentées plus petites et moins détaillées. La superficie représentée sur la photo est beaucoup plus grande qu'à des échelles plus grandes.

La Photothèque nationale de l'air dispose de photographies à des échelles très diverses, depuis l'échelle de 1/3 000 (la plus grande échelle) pour des régions choisies, jusqu'à 1/50 000 (la plus petite échelle).

Repères de fond de chambre : petites marques de repérage exposées sur les bords d'une photographie. Les distances entre les repères sont mesurées de façon précise lorsqu'un appareil de prise de vues est étalonné, et les cartographes utilisent cette information lorsqu'ils réalisent une carte topographique.

Recouvrement : proportion de la superficie couverte par une photographie qui se retrouve sur une deuxième photographie; on l'exprime généralement en pourcentage. On conçoit la trajectoire de vol de façon à assurer un recouvrement longitudinal d'environ 60 % (photos dans l'axe de la ligne de vol) et un recouvrement latéral entre 20 à 40 % (photos de lignes de vol parallèles).

Recouvrement photographique

Couverture stéréoscopique : la vue tridimensionnelle qu'on obtient lorsqu'on visualise deux photos chevauchantes (appelée couple stéréoscopique) à l'aide d'un stéréoscope. Chaque photo du couple stéréoscopique offre une vue légèrement différente de la même région, que le cerveau combine et interprète comme une image en 3-D.

Numéros de clichés et de rouleaux : on assigne un numéro d'index propre à chaque photographie aérienne, d'après le numéro du rouleau et du cliché. Par exemple, la photo A23822-35 est annotée la 35e du rouleau A23822. Ce numéro d'identification permet de retrouver la photographie dans les archives de la PNA, en plus des renseignements comme la date à laquelle elle a été prise, l'altitude de l'aéronef (au-dessus du niveau de la mer), la distance focale de l'appareil de prise de vues et les conditions météorologiques.

Lignes de vol et cartes-index : à la fin d'une session de photos, le responsable du levé aérien trace l'emplacement du centre de la première, de la dernière et de chaque cinquième photo, en plus des numéros de clichés et de rouleaux, sur une carte du Système national de référence cartographique (SNRC). Les centres des photos sont représentés par de petits cercles, et on trace des lignes droites pour relier les photos d'une même ligne de vol.

Cette représentation graphique est appelée carte-index des photographies aériennes et elle permet d'établir le lien entre une photographie et son emplacement géographique. Les photos à petite échelle sont indexées sur des feuilles de carte du SNRC à une échelle de 1/250 000, et les photos à plus grande échelle sur des cartes du SNRC à une échelle de 1/50 000.

Un représentation graphique d'une carte-index des photographies aériennes.
 
 

Pour en savoir davantage

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :