Les noms géographiques et la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) est un document qui décrit les droits individuels et collectifs des Autochtones partout dans le monde. La Déclaration fournit des lignes directrices sur l’établissement de relations de coopération avec les peuples autochtones fondées sur les principes de « justice, de démocratie, de respect des droits de la personne, de non-discrimination et de bonne foi ».

Le Canada s’engage à renouveler sa relation de nation à nation avec les peuples autochtones pour qu’elle soit fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la coopération et le partenariat qui sont ancrés dans les principes de la DNUDPA.

Toponymes

Les toponymes sont un élément important permettant de reconnaître, de préserver et de renforcer l’histoire, la langue et la culture des peuples autochtones. L’article 13 de la DNUDPA mentionne particulièrement la toponymie :

« Les peuples autochtones ont le droit de revivifier, d’utiliser, de développer et de transmettre aux générations futures leur histoire, leur langue, leurs traditions orales, leur philosophie, leur système d’écriture et leur littérature, ainsi que de choisir et de conserver leurs propres noms pour les communautés, les lieux et les personnes. »

La Commission de toponymie du Canada (CTC), qui est l’organisme national de coordination de la dénomination géographique au Canada, s’intéresse depuis longtemps à l’identification des noms de lieux autochtones. La CTC travaille à améliorer les politiques liées aux noms de lieux autochtones ainsi que sa relation et collaboration avec les nations autochtones.

La CTC a mis sur pied un groupe de travail sur les noms géographiques autochtones, qui coordonne les activités de recherche et les activités liées aux politiques autochtones, comme l’établissement de liens plus étroits avec les communautés et les organisations autochtones, et la sensibilisation à la toponymie autochtone. Les autorités toponymiques fédérales, provinciales et territoriales collaborent activement avec les administrations autochtones pour effectuer des recherches et adopter des noms de lieux autochtones au sein de leur juridiction respective.

Vous pouvez en apprendre davantage sur les noms de lieux autochtones.