Language selection

Recherche

Géosciences : changement climatique

Les décideurs fédéraux, provinciaux, territoriaux et autochtones doivent prendre des décisions fondées sur des éléments probants en ce qui concerne la façon de s’adapter au changement climatique. Ils peuvent compter sur le soutien de nos scientifiques de la Commission géologique du Canada (CGC), dont les travaux en géosciences permettent la protection de l’économie du Canada, de sa population et de son environnement. Nous étudions en particulier la façon dont notre climat changeant modifie le pergélisol, les littoraux, les glaciers, de même que les événements extrêmes que nous connaissons, comme les inondations et les glissements de terrain.

Pourquoi cela est important

En tant que pays nordique, les effets du changement climatique que connaît le Canada sont deux fois plus rapides que la moyenne mondiale. Dans l’Arctique canadien, le rythme est trois fois celui de la moyenne mondiale. La hausse des températures entraîne la fonte des glaciers, et le réchauffement et le dégel du pergélisol. Ces effets sont dramatiques au Canada, qui a la troisième plus grande superficie de glace de glacier au monde (~200 000 km2). En outre, au moins 50 pour cent du Canada a du pergélisol. Les littoraux du Nord du Canada sont parmi les zones qui connaissent les effets les plus rapides du changement climatique à l’échelle mondiale.

La fonte des glaciers et le dégel du pergélisol ont des répercussions sur la disponibilité et la qualité de l’eau douce, la dynamique des eaux souterraines, la stabilité du sol et l’habitat du poisson marin. Le dégel du pergélisol et l’érosion des littoraux menacent l’infrastructure existante et les projets de développement, et la hausse associée du niveau de la mer inonde les terres et gonfle les lacs et les rivières. Bref, la fonte de la glace et la hausse du niveau de la mer risquent de faire des ravages dans les régions côtières.

Presque toutes les communautés autochtones du Nord du Canada se trouvent sur les littoraux, de sorte qu’elles sont plus à risques de subir les effets du changement climatique. Cela englobe des risques pour l’infrastructure, l’approvisionnement en eau, les moyens de subsistance, le logement, les sources d’alimentation et, ultimement, la santé et la sécurité des citoyens.

Ce que nous faisons

Plusieurs de nos programmes s’inscrivent dans nos recherches sur les géosciences du changement climatique :

  1. Programme de géoscience des changements climatiques (PGCC)
  2. Géosciences marines pour la planification spatiale marine (GMPSM)
  3. Programme géoscientifique des eaux souterraines (PGES)
  4. GEM-GéoNord (GEM)
  5. Programme Géoscience pour la sécurité publique (PGSP)

Évaluer les changements pour le pergélisol, les glaciers, les littoraux, le niveau de la mer et les événements extrêmes

  • Cartographier et surveiller les conditions de la glace de sol dans le pergélisol du Canada
  • Comprendre les interactions entre le pergélisol, le climat et l’infrastructure
  • Évaluer le rythme et la cause des changements que subissent les glaciers dans les milieux alpins et arctiques du Canada, y compris la dynamique et le changement d’épaisseur de la glace
  • Créer des projections du niveau de la mer selon divers scénarios du climat futur
  • Évaluer les futurs risques d’inondations (p. ex. prévisions d’inondations des basses-terres de la baie d’Hudson)
  • Déterminer la sensibilité des régions côtières canadiennes au changement climatique et les effets de celui-ci sur les communautés autochtones côtières
  • Donner des précisions sur les causes et les conséquences des effets rapides du changement climatique que subissent les milieux nordiques, y compris l’érosion des zones côtières en raison de la hausse du niveau de la mer, la dégradation du pergélisol, la diminution de la glace de mer et la fréquence accrue des ondes de tempête
  • Recueillir des données et accroître les connaissances sur les aquifères du Canada (réservoirs d’eau souterraine) qui sont sensibles au changement climatique (leur taux de recharge, de même qu’une augmentation de leur utilisation dans les zones plus arides)
  • Donner des conseils et une expertise géoscientifiques sur de grands projets d’exploitation des ressources et leurs possibles effets sur l’environnement, selon ce qui est exigé pour les évaluations des impacts sur l’environnement réglementées par le gouvernement fédéral

Soutenir les stratégies d’adaptation

  • Renseigner sur les stratégies d’adaptation pour l’infrastructure en place et proposée, les communautés côtières et les principales routes de transport du Nord
  • Donner aux décideurs de l’information sur les aléas du changement climatique
  • S’assurer de la disponibilité de données à l’appui de la planification de l’utilisation des terres et de la réglementation gouvernementale pour aider des communautés à risques à s’adapter au changement climatique
  • Alerter à l’avance les communautés autochtones qui sont vulnérables aux effets du changement climatique
  • Fournir des documents sur l’hydroclimat à long terme afin d’aider à améliorer la gestion de l’eau utilisée pour la production d’hydroélectricité

Mobilisation des Autochtones

Nos recherches sur le changement climatique se font souvent avec et près des communautés autochtones, en particulier dans le Nord, mais aussi dans d’autres régions du Canada. Nous travaillons avec des communautés autochtones afin d’accroître notre compréhension commune du terrain. Par exemple, dans le cadre du Programme de géoscience des changements climatiques, nous travaillons avec le Hameau de Tuktoyaktuk, dans les Territoires du Nord-Ouest, afin d’apprendre de la population, de partager notre science sur les côtes et de collaborer en vue de l’adaptation aux effets du changement climatique dans la région.

Outils et données d’intérêt

Réseau d’information sur le pergélisol

Ce réseau rassemble des données stratigraphiques, géotechniques et géothermiques sur les trous de forage ainsi que des données sur la géologie de surface provenant d’un éventail de sources. Cela englobe des données géotechniques et géothermiques provenant des bases de données publiées par la CGC. Cette information est utilisée par des intervenants gouvernementaux, nordiques et de recherche en vue de mieux comprendre les conditions du pergélisol au Canada.

CanCoast 2.0: Data and indices to describe the sensitivity of Canada’s marine coasts to changing climate

Cette base de données géospatiales comprend de l’information sur les caractéristiques physiques des côtes marines du Canada. Elle comprend des classes d’entités qui ne devraient pas changer au fil du temps (p. ex., matériaux de la zone côtière), ainsi que d’autres qui le devraient (p. ex., niveau de la mer et hauteur des vagues, y compris les effets de la glace de mer, du début à la fin du XXIe siècle). Consultez-la pour comprendre la fragilité des côtes marines du Canada.

Vous pouvez également faire vos propres recherches de données sur la plateforme de données ouvertes du Canada.

Publications d’intérêt

A ground ice atlas of Canada

Utilisez cet atlas afin de comprendre les conditions variées de la glace de sol dans le Nord du Canada et les conditions environnementales associées qui influencent le type et l’abondance de glace. Il est particulièrement utile pour ceux qui travaillent à la planification de l’utilisation des terres.

Relative sea-level projections for Canada based on the IPCC Fifth Assessment Report and the NAD83v70VG national crustal velocity model

Ce rapport comprend des cartes nationales et régionales et des fichiers de données géospatiales nationales sur le changement relatif projeté du niveau de la mer dans l’ensemble du Canada pour l’année 2006 et chaque décennie entre 2010 et 2100. Ces données peuvent aider les communautés et les organisations d’intervenants à orienter les décisions sur l’utilisation des terres et les projets d’infrastructure côtière.

Revised estimates of recent mass loss rates for Penny Ice Cap, Baffin Island, based on 2005–2014 elevation changes modified for firn densification

Les changements que connaissent les glaciers ont des répercussions directes sur les communautés côtières du Nord. Le bilan de masse d’un glacier indique la quantité de neige et de glace perdue ou gagnée d’une année à l’autre. À long terme, les changements de masse indiquent de quelle façon le glacier réagit au climat changeant.

Faites votre propre recherche dans GEOSCAN ou consultez des résultats filtrés au préalable :

Cartes connexes

Ground ice map of Canada

Cette carte donne une représentation améliorée de la glace de sol au Canada à grande échelle. Elle intègre ce que nous connaissons actuellement sur le lien entre les conditions géologiques et environnementales, et le type et l’abondance de glace de sol.

Thèmes connexes

Aléas et sécurité publique

Informez-vous sur la météo spatiale, les séismes, les tsunamis, les volcans et les glissements de terrain, de même que sur les risques connexes. Utilisez nos renseignements afin d’orienter les décisions relatives à l’utilisation des terres, d’élaborer des plans d’intervention d’urgence et de prendre des décisions éclairées concernant l’emplacement et la conception des nouvelles structures.

Zones marines et côtières

Le Canada a le plus long littoral du monde. Nous faisons de la recherche sur sa masse terrestre extracôtière, estimons le potentiel en matière de ressources naturelles et évaluons les aléas naturels. Accédez aux données sur la composition géologique, la fragilité écologique et l’activité sismique dans ces zones.

Communiquez avec nous

Patrick Potter

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :