Language selection

Recherche

Géosciences : aléas et sécurité publique

Votre travail consiste-t-il à protéger les Canadiennes et les Canadiens contre les menaces que posent les aléas naturels comme les séismes, les volcans, les glissements de terrain, la météo spatiale ou les inondations? À la Commission géologique du Canada (CGC), nous offrons aux décideurs des connaissances, des outils et des données géoscientifiques en vue de comprendre et de réduire les risques des aléas naturels et d’informer sur l’adaptation au changement climatique.

Pourquoi cela est important

Avec une planification de l’utilisation des terres, des politiques, une gestion des urgences et des règlements qui sont adéquats, nous pouvons aider les communautés à risques à s’adapter aux effets du changement climatique et des aléas naturels. Nos renseignements aident tous les paliers de gouvernement à comprendre les risques posés par les aléas, ce qui leur permet de planifier en conséquence. Cela pourrait englober les codes du bâtiment, les politiques sur l’utilisation des terres ou des mesures d’atténuation comme des digues ou d’autres structures.

Les données et l’information de la CGC sont également utilisées par les groupes de gestion des urgences qui planifient et interviennent lors des événements dangereux. Par exemple, s’ils savent que des régions en particulier sont à risques de connaître des glissements de terrain, ils peuvent mettre en place un plan d’action et s’assurer d’avoir du matériel à leur disposition.

Ce que nous faisons

Quatre des programmes de la CGC portent sur ce domaine d’intérêt :

  1. Programme Géoscience pour la sécurité publique (PGSP)
  2. Programme de géoscience des changements climatiques (PGCC)
  3. Programme Géoscience environnementale (PGE)
  4. Géosciences marines pour la planification spatiale marine (GMPSM)

Ils permettent une planification de l’utilisation des terres et des règlements gouvernementaux fondés sur des éléments probants, et ce, grâce à plusieurs activités importantes.

Réaliser des évaluations essentielles

  • Faire de la recherche afin de comprendre où, quand et comment pourraient survenir des événements majeurs comme des inondations, des séismes, des glissements de terrain sur terre ou sous-marins, des volcans, des tsunamis ou des situations liées à la météo spatiale
  • Surveiller les régions écosensibles afin de mieux comprendre les changements liés au climat
  • Évaluer les possibles effets des aléas naturels (y compris les séismes) afin de comprendre les dommages et les pertes que cela pourrait entraîner, et accorder la priorité aux activités de réduction des risques
  • Examiner les possibles nouveaux épicentres de séismes qui influencent considérablement les modèles d’aléas
  • Intégrer l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine à nos processus, de pair avec des analyses socio-économiques et des données techniques, au besoin
  • Travailler avec des partenaires en vue de la recherche sur le danger et le risque de tsunami
  • Donner des conseils et une expertise géoscientifiques sur de grands projets d’exploitation des ressources et leurs possibles effets sur l’environnement, selon ce qui est exigé pour les évaluations des impacts sur l’environnement réglementées par le gouvernement fédéral
  • Donner des précisions sur les effets géologiques du changement climatique au Canada
  • Faire progresser la compréhension de la façon dont les aléas associés au pergélisol et l’instabilité de la région touchent l’entretien de l’infrastructure et des corridors de transport dans le Nord
  • Tenir compte des effets du changement climatique dans l’évaluation des aléas et des risques, en utilisant une approche multirisque qui prend en compte les effets en cascade

Mettre la recherche à la disposition des décideurs

  • Travailler avec les communautés autochtones afin d’intégrer la science et le savoir autochtone à la prise de décisions liée aux risques
  • À l’échelle nationale, locale et régionale, participer à la réduction des risques de catastrophes et à l’élaboration de plans d’adaptation
  • Élaborer des évaluations des risques, des études de cas, des cadres et des outils à l’appui de la prise de décisions liée aux risques
  • Fournir aux responsables de la planification municipaux et provinciaux des projections du changement relatif du niveau de la mer et des cartes des côtes du Canada
  • Favoriser une plus vaste compréhension d’aléas de tsunamis pour toutes les côtes du Canada
  • Produire des publications universitaires et en langage clair

Surveillance

La recherche et la capacité scientifique du programme Géosciences pour la sécurité publique de la CGC permettent au Service canadien d'information sur les risques (SCIR) de RNCan de fournir des renseignements en temps opportun sur la météo spatiale et les séismes, ainsi que des produits éducatifs sur les volcans au Canada.  Le SCIR exploite des réseaux de capteurs situés dans l'ensemble du Canada pour la collecte de données géophysiques, lesquelles sont analysées en temps réel afin de fournir des notifications de séismes, des prévisions d'effets de la météo spatiale et d'autres produits aux organisations gouvernementales, aux exploitants d'infrastructures, aux partenaires internationaux, aux médias et à la population. Vous pouvez accéder aux systèmes de suivi de la météo spatiale et des séismes à partir du SCIR.

Communautés autochtones et aléas

De nombreuses communautés autochtones du Canada sont susceptibles de connaître les effets d’aléas liés aux processus géologiques naturels, et qui sont parfois empirés par le changement climatique. C’est pour nous une priorité que de travailler avec ces communautés dont la sécurité repose sur la compréhension des risques qui se posent pour elles, ainsi que sur les mesures qui peuvent être prises afin d’atténuer ces risques et de s’y adapter.

Outils et données d’intérêt

Consultez ces résultats filtrés au préalable, par thème, sur le portail de données ouvertes du Canada ou faites une recherche dans la collection complète :

Publications d’intérêt

  • Space weather impacts to high frequency radio communication used by aviation (en anglais seulement, commence à la p. 22)
    Lisez un article sur les possibles solutions à deux phénomènes de météo spatiale : l’absorption et la dépression de la fréquence maximale utilisable après tempête. Ces deux phénomènes peuvent considérablement perturber la communication haute fréquence dont dépend l’industrie de l’aviation.

Vous pouvez également faire votre propre recherche dans GÉOSCAN ou consulter des résultats filtrés au préalable, par thème :

Cartes connexes

Thèmes connexes

Géosciences : changement climatique 
Dans le cadre de nos recherches, nous surveillons les effets du changement climatique sur le pergélisol, les glaciers et le niveau des mers du Canada. Utilisez nos outils afin de mettre en place des stratégies d’adaptation éclairées pour l’infrastructure et les communautés côtières, les régions de pergélisol, et les routes de transport et l’exploitation des ressources nordiques.

Communiquez avec nous

Malaika Ulmi
Gestionnaire de programme

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :