Gwyn Lintern - Géologie marine

Gwyn Lintern

Nom : Gwyn Lintern
Domaine de spécialisation : Géologie marine
Études : Doctorat en génie civil (géotechnique), Université Oxford, Royaume-Uni.
Lieu de travail : Commission géologique du Canada, Ressources naturelles Canada, Sydney, Colombie-Britannique

Domaine de recherche

Gwyn mène des recherches sur les dangers liés aux sédiments en milieu marin. Il s’est intéressé à des questions touchant l’ensemble des trois côtes, dont la stabilité des talus sous-marins, le dragage et l’agrandissement portuaire, l’érosion côtière et la modélisation des ondes de tempête. Les problèmes liés aux sédiments que Gwyn étudie surviennent souvent lors de projets d’infrastructure et de développement. Le transport de sédiments peut causer un affouillement nuisible autour des structures (p. ex. canalisations et câbles sous-marins), une érosion côtière et le remblayage des chenaux de navigation. Gwyn formule également des conseils au sujet d’activités telles que le dragage et le chalutage, qui peuvent avoir des effets nuisibles d’envasement.

Quelle est l’importance de ses recherches?

Gwyn met au point des techniques permettant de déterminer les causes de dangers tels que les ruptures de talus sous-marins. Ses recherches pourraient rendre possible la diffusion d’alertes précoces et la détection de ces événements destructeurs qui peuvent entraîner des tsunamis. Dans l’Arctique, Gwyn modélise des tempêtes et l’érosion côtière selon l’état actuel des glaces et à la suite du recul des glaces, dans l’objectif de comprendre l’incidence possible de divers scénarios climatiques sur des questions comme la maintenance des ports.

Fait intéressant

Gwyn mène des recherches au moyen de l’observatoire sous-marin câblé VENUS, de l’Université de Victoria, qui assure l’alimentation en énergie d’instruments scientifiques et permet d’en tirer des données. Ce nouvel outil permet un échantillonnage plus fréquent et de plus longue durée par rapport aux techniques fondées sur l’utilisation de batteries et d’enregistreurs de données. Il s’agit d’une amélioration importante pour la recherche sur les glissements sous-marins, étant donné que ces événements se produisent en quelques secondes, une seule fois par année. Avec l’aide de VENUS, les instruments de Gwyn ont révélé au moins deux événements s’apparentant à des glissements dans le delta.

Projets de recherche en cours

Gwyn dirige la collaboration entre l’observatoire VENUS et Ressources naturelles Canada en vue de comprendre les causes des ruptures de talus dans les deltas, et l’activité d’évaluation nationale des glissements sous-marins. Il agit également à titre d’expert dans le cadre de grands projets d’infrastructure, qui vont de l’agrandissement d’installations portuaires à des projets d’énergies renouvelables.

Publications sélectionnées

Ayranci, K., D.G. Lintern, P.R. Hill et S.E. Dashtgard, 2012. « Tide-supported gravity flows on the upper delta front, Fraser River delta, Canada », Marine Geology, (sous presse).

Lintern, D.G., H. Jakes, R. Macdonald et J. Grant, 2012. « Beaufort Sea storm and resuspension modeling », Journal of Marine Systems, (sous presse).

Lintern, D.G., et P.R. Hill, 2010. « An Underwater Laboratory at the Fraser River Delta », Eos Transactions American Geophysical Union, vol. 91, no 38, p. 333.

Veuillez noter que les liens ci-dessus sont fournis pour la commodité du lecteur. Lorsque RNCan ne détient pas le droit d’auteur d’un document, des frais de téléchargement ou d’achat peuvent s’appliquer.