Jon Sweeney - Écologie chimique des espèces envahissantes

Jon Sweeney

Nom : Jon Sweeney
Domaine de spécialisation : Écologie chimique des espèces envahissantes
Études : Ph.D. en Entomologie forestière, Université de la Colombie-Britannique
Lieu de travail : Centre de foresterie de l’Atlantique, Ressources naturelles Canada, Fredericton, Nouveau Brunswick

Domaine de recherche

Jon étudie le comportement et l’écologie des populations des insectes ravageurs forestiers. Il développe des méthodes visant à réduire les répercussions de ces insectes sur les forêts du Canada. Il travaille avec une équipe formée de chimistes de synthèse, d’écologistes et d’entomologistes. Ses recherches mettent l’accent sur la création d’outils fondés sur les phéromones pour la surveillance et le contrôle des espèces envahissantes, comme le longicorne brun de l’épinette.

Quelle est l’importance de ses recherches?

Les résultats des recherches de Jon et de ses collègues ont grandement amélioré l’efficacité des relevés utilisés pour détecter la présence du longicorne brun de l’épinette ainsi que celle d’autres longicornes. Leurs recherches ont également influencé les décisions portant sur les politiques de réglementation sur les espèces envahissantes, prises par l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

Fait intéressant

Jon et son équipe ont observé que les mâles des longicornes reconnaissent les femelles en utilisant leurs antennes pour identifier des composés précis retrouvés sur la cuticule (carapace externe) de l’insecte. Ces composés sont connus sous le nom de « phéromones de contact » et ils incitent le mâle à s’accoupler avec une femelle. Les travaux de Jon ont permis d’observer que l’insecte mâle réagira aux phéromones par un comportement d’accouplement même si la femelle est morte. Cela pourrait potentiellement aider au développement d’outils de contrôle des populations fondés sur les phéromones.

Projets de recherche en cours

Élaboration de stratégies de lutte fondées sur les phéromones pour l’éradication des populations de longicornes bruns de l’épinette.
Connaissances des populations et de l’écologie des communautés de longicornes bruns de l’épinette.
Création d’outils destinés à l’amélioration de la surveillance nationale et à la détection rapide des insectes forestiers exotiques envahissants.

Publications sélectionnées

Flaherty, L., J.D. Sweeney, D. Pureswaran et D.T. Quiring. 2011. Influence of host tree condition on the performance of Tetropium fuscum (Coleoptera: Cerambycidae). Environmental Entomology, 40: 1200­1209.

Silk, P.J., J. Sweeney, J. Wu, S. Sopow, P. D. Mayo et D. MaGee. 2011. Contact pheromones identified for two longhorned beetles (Coleoptera: Cerambycidae) Tetropium fuscum and T. cinnamopterum in the sub-Family Spondylidinae. Environmental Entomology 40:714­726.

Sweeney, J.D., P.J. Silk, J.M. Gutowski, J. Wu, M.A. Lemay, P. D. Mayo et D. I. Magee. 2010. Effect of chirality, release rate, and host volatiles on response of Tetropium fuscum (F.), Tetropium cinnamopterum (Kirby), and Tetropium castaneum (L.) (Coleoptera: Cerambycidae) to the aggregation pheromone, fuscumol. Journal of Chemical Ecology, 36:1309­1321

Veuillez noter que les liens ci-dessus sont fournis pour la commodité du lecteur. Lorsque RNCan ne détient pas le droit d’auteur d’un document, des frais de téléchargement ou d’achat peuvent s’appliquer.