Sharon Smith - Pergélisol

Sharon Smith

Nom : Sharon Smith
Domaines de spécialisation : Pergélisol (notamment les répercussions du changement climatique et le développement du Nord)
Études : Ph.D. en sciences de la Terre, Université Carleton
Lieu de travail : Commission géologique du Canada, Ressources naturelles Canada, Ottawa, Ontario

Domaine de recherche

Les travaux de Sharon sont axés sur la compréhension de l’état actuel du pergélisol et sur les changements possibles qui peuvent résulter du changement climatique ou de perturbations environnementales telles que celles associées à l’activité humaine. Le pergélisol, constitué de sol ou de roche qui demeure gelé d’une année à l’autre, est une composante importante du paysage du Nord canadien. Sharon mène des études sur le terrain afin de mesurer la température dans le sol et de caractériser les propriétés du sol gelé.

Quelle est l'importance de ses recherches?

Le pergélisol et la glace qu’il contient influent sur les écosystèmes nordiques et les réseaux hydrologiques, et posent des défis pour le développement du Nord. Le réchauffement et le dégel du pergélisol en réponse au changement climatique et aux perturbations environnementales peuvent entraîner une instabilité du sol et modifier le système de drainage, ce qui a des conséquences sur les systèmes naturels et sur l’intégrité de l’infrastructure. Il est essentiel de comprendre l’état actuel du pergélisol et d’être sensibilisé au réchauffement pour prendre des décisions éclairées en ce qui concerne l’exploitation des ressources, la gestion des terres, la conception des infrastructures et les stratégies d’adaptation au changement climatique.

Fait intéressant

Sharon était un des chercheurs principaux d’un projet réalisé dans le cadre de l’Année polaire internationale. Elle a contribué à dresser un portrait de l’état thermique actuel du pergélisol dans les régions circumpolaires de pergélisol, établissant ainsi une ligne de référence par rapport à laquelle il sera possible de mesurer les changements futurs. Ce projet a également permis de découvrir que les températures du pergélisol mesurées au cours des 20 à 30 dernières années révèlent un réchauffement du pergélisol dans toute la région polaire.

Projet de recherche en cours

Sharon dirige en ce moment une étude qui a pour but de valider les conditions thermiques actuelles du sol et de caractériser la stabilité du sol dans le tracé du gazoduc de la route de l’Alaska proposé dans le sud du Yukon. Cette étude contribuera à éclairer les décisions de gestion relatives aux impacts sur l’environnement. Le projet s’appuie sur l’expertise acquise dans le cadre d’importants travaux réalisés dans la vallée du Mackenzie, notamment le long du couloir du pipeline de Norman Wells. Sharon est aussi coordonnatrice du Réseau national de surveillance du pergélisol.

Publications sélectionnées

Lewkowicz, A.G., Etzelmuller, B. et Smith, S.L. (2011). « Characteristics of discontinuous permafrost from ground temperature measurements and electrical resistivity tomography, southern Yukon, Canada ». Permafrost and Periglacial Processes, 22(4), 320-342.

Smith, S.L., Romanovsky, V.E., Lewkowicz, A.G., Burn, C.R., Allard, M., Clow, G.D., Yoshikawa, K. et Throop, J. (2010). « Thermal state of permafrost in North America - A contribution to the International Polar Year », Permafrost and Periglacial Processes, 21, 117-135.

Smith, S.L. et Riseborough, D.W. (2010). « Modelling the thermal response of permafrost terrain to right-of-way disturbance and climate warming ». Cold Regions Science and Technology, 60, 92-103.

Veuillez noter que les liens ci-dessus sont fournis pour la commodité du lecteur. Lorsque RNCan ne détient pas le droit d’auteur d’un document, des frais de téléchargement ou d’achat peuvent s’appliquer.