Peter Silk - Chimie organique, écologie chimique des insectes

Peter Silk

Nom : Peter Silk
Domaine de spécialisation : Chimie organique, écologie chimique des insectes
Études : Ph.D. en chimie, University of London (Royaume-Uni)
Lieu de travail : Centre de foresterie de l’Atlantique, Ressources naturelles Canada, Fredericton, Nouveau-Brunswick

Domaine de recherche

Peter étudie l’écologie chimique des insectes indigènes et exotiques présents au Canada. Ce travail comprend l’isolement, l’identification et la synthèse de phéromones et de composés bioactifs de ces insectes aux fins de détection d’insectes nuisibles, de surveillance et d’élaboration de mesures d’atténuation.

Quelle est l’importance de ses recherches?

La détection précoce et le contrôle des insectes exotiques au Canada sont essentiels pour que les possibilités de gestion soient efficaces. Les travaux de recherche de Peter ont permis la mise au point de méthodes novatrices pour la lutte contre les insectes, comme l’utilisation de flocons de phéromones biodégradables et non toxiques lors du traitement par voie aérienne de forêts infestées de longicornes bruns de l’épinette. Ces phéromones synthétiques peuvent perturber la communication entre les longicornes bruns de l’épinette et diminuer l’accouplement. Peter Silk a en outre contribué à la conception d’un piège appâté avec des phéromones qui infecte le longicorne brun de l’épinette au moyen d’un champignon qui provoque la mort prématurée de cet insecte et qui diminue la quantité d’œufs pondus. La commercialisation de cette technologie est essentielle à l’arrivée de nouveaux produits sur le marché pour contribuer à cet effort.

Fait intéressant

Peter a identifié la phéromone du longicorne brun de l’épinette et de l’agrile du frêne et il travaille présentement à un appât pour le sirex, entre autres insectes.

Projets de recherche en cours

En collaboration avec des entomologistes de partout au Canada et aux États-Unis, Peter étudie l’écologie chimique du longicorne brun de l’épinette, de l’agrile de frêne, du sirex, de la tordeuse des bourgeons de l’épinette, du diprion du sapin et d’autres insectes indigènes.

Publications sélectionnées

Silk, P.J., Ryall, K., Mayo, P., Lemay, M., Grant, G., Crook, D., Cossé, A., Fraser, I., Sweeney, J.D., Lyons, D.B., Pitt, D., Scarr, T. et Magee, D. (2011), Evidence for a volatile pheromone in Agrilus planipennis Fairmaire (Coleoptera: Buprestidae) that increases attraction to a host foliar volatile, Environmental Entomology, 40(4) 904-916.

Silk, P.J., Sweeney, J.D., Wu, J., Price, J., Gutowski, J.M. et Kettela, E.G. (2007), Evidence for a male produced pheromone in Tetropium fuscum (F.) and Tetropium cinnamopterum (Kirby) (Coleoptera: Cerambycidae), Naturwissenschaften, 94: 697-701.

Silk, P.J., Sweeney, J.D., Wu, J., Sopow, S., Mayo, P. et Magee, D. (2011), Contact Sex Pheromones Identified for Two Species of Longhorned Beetles (Coleoptera: Cerambycidae) Tetropium fuscum and T. cinnamopterum in the Subfamily Spondylidinae, Environmental Entomology, 40: 714-726.

Veuillez noter que les liens ci-dessus sont fournis pour la commodité du lecteur. Lorsque RNCan ne détient pas le droit d’auteur d’un document, des frais de téléchargement ou d’achat peuvent s’appliquer.