Shelley Huntley - Génie des risques d’explosion

Shelley Huntley - Génie des risques d’explosion

Nom : Shelley Huntley
Domaine de spécialisation : Génie des risques d’explosion
Études : Ph. D. en génie civil (géotechnique), Université du Nouveau-Brunswick
Lieu de travail : Laboratoire canadien de recherche sur les explosifs de Ressources naturelles Canada, Ottawa, Ontario

Domaine de recherche

Shelley Huntley étudie la réaction de structures à des explosions externes et internes. La charge dynamique liée à une explosion est unique en ce sens qu’elle est d’une magnitude plus importante que les charges traditionnelles, tout en étant d’une durée très brève. Shelley Huntley étudie l’interaction entre les ondes d’explosion et des structures pour déterminer la résistance des matériaux aux explosions, prédire les dommages, concevoir des méthodes pour atténuer les effets destructeurs et, dans certains cas, mettre au point des conceptions résistantes aux explosions.

Quelle est l’importance de ses recherches?

Les travaux de Shelley ont pour objet de protéger les citoyens et les infrastructures contre les risques d’explosion, qu’il s’agisse d’explosions accidentelles ou intentionnelles. Connaître la réaction prévue d’une structure à une explosion ainsi que les possibles stratégies d’amélioration et d’atténuation aide les propriétaires d’infrastructures à choisir entre la mise en œuvre de recommandations ou l’acceptation des risques que comporte un événement. Une partie importante des travaux de Shelley consiste également à contribuer à la réglementation et aux politiques touchant les explosifs et à fournir du soutien en la matière.

Fait intéressant

Lors d’une explosion, les fragments, plutôt que l’onde de choc, constituent souvent le risque le plus sérieux pour les personnes. Les fragments primaires proviennent de l’engin explosif lui-même et ils sont parfois placés dans l’engin de manière intentionnelle (p. ex., des clous ou des billes). Les fragments secondaires sont des objets qui se trouvent dans les environs d’une explosion et qui sont déplacés par l’onde de choc. Récemment, les travaux de Shelley Huntley ont porté sur la protection des passagers dans les autobus de transport en commun contre les fragments d’explosion.

Projets de recherche en cours

Shelley participe actuellement à l’élaboration d’un plan de conception-construction normalisé pour des structures en béton mis en place par relèvement résistantes aux explosions. Ces structures seront utilisées dans des bâtiments pour le personnel canadien et dans des ambassades à l’étranger. L’accès aux matériaux et à une main-d’œuvre qualifiée n’est pas acquis en matière de construction à l’étranger. Par conséquent, la mise au point d’une conception simple et adaptable, tout en étant efficace, est un aspect essentiel.

Publications sélectionnées

Huntley, S.A. et Valsangkar, A.J. Behaviour of H-piles supporting an integral abutment bridge. Revue canadienne de géotechnique (en cours de rédaction).

Huntley, S.A. et Valsangkar, A.J. Field monitoring of earth pressures on integral bridge abutments. Revue canadienne de géotechnique (sous presse).

Huntley, S.A., et Valsangkar, A.J. 2008. Soil deformations behind an integral abutment bridgeProceedings of the Second International British Geotechnical Association Conference on Foundations, Dundee (Écosse), du 24 au 27 juin 2008. IHS BRE Press, Watford, R.-U., p. 1037 à 1048.

Veuillez noter que les liens ci-dessus sont fournis pour la commodité du lecteur. Lorsque RNCan ne détient pas le droit d’auteur d’un document, des frais de téléchargement ou d’achat peuvent s’appliquer.