Extraction de la lignine pour de nouveaux produits forestiers

Par David Tuck et Chantal Hunter
février 2015

Une nouvelle technologie à l’usine de pâte de West Fraser contribuera à récupérer et à commercialiser la lignine, un produit industriel écologique qui offre de nombreuses utilisations potentielles.
Image tridimensionnelle de l’usine de récupération de la lignine qui sera construite à l’usine West Fraser.

Image agrandie
Image tridimensionnelle de l’installation de récupération de la lignine en construction à l’usine West Fraser de Hinton, en Alberta. Photo : FPInnovations.

L’usine de West Fraser à Hinton, en Alberta, abritera bientôt une nouvelle installation de production à des fins commerciales où l’on extraira de la lignine de la pâte de bois.

La lignine est un polymère qui donne aux plantes vasculaires, comme les arbres, leur force physique. Il s’agit d’un adhésif naturel qui offre un substitut écologique à certains composants de la colle utilisée dans la fabrication de panneaux de contreplaqué et de bois. Le produit offre également des possibilités pour une grande variété de nouvelles applications, dont les composites thermoplastiques.

La production de la lignine

Grâce au financement du programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière (ITIF) de Ressources naturelles Canada (RNCan), West Fraser construit actuellement une nouvelle usine de production à des fins commerciales pour récupérer la lignine provenant de la liqueur résiduaire.

La liqueur résiduaire est un sous-produit issu de la fabrication de pâtes chimiques. D’ordinaire, les usines brûlent leur liqueur résiduaire pour recycler les produits chimiques de cuisson et produire de la chaleur et de l’énergie renouvelable pour leurs besoins en énergie.

Photographie en plongée de l’usine pilote de récupération de la lignine à l’usine Produits forestiers Résolu..

Image agrandie
Photographie en plongée de l’installation pilote de récupération de la lignine gérée par FPInnovations à l’usine Produits forestiers Résolu de Thunder Bay, en Ontario. Photo : FP Innovations.

En utilisant un processus mis au point par FPInnovations et NORAM Engineering and Constructors, la lignine sera extraite du circuit de récupération de la liqueur résiduaire de l’usine. Surnommé LignoForceMD, le processus utilise un agent acidifiant comme le dioxyde de carbone combiné à une filtration et à un lavage pour produire de la lignine sèche de haute qualité. En extrayant la lignine au début du processus de la mise en pâte, on génère une valeur supplémentaire à la fibre de bois, sans augmenter le nombre d’arbres récoltés.

L’usine de West Fraser, qui devrait être en pleine marche d’ici octobre 2015, produira près de 10 000 tonnes de lignine par année à des fins de vente commerciale. Le projet marque l’étape suivante d’un processus qui a commencé par un investissement dans un projet pilote semblable à une installation de démonstration du procédé LignoForceMD à l’usine Produits forestiers Résolu de Thunder Bay, en Ontario. Cette installation a obtenu un financement du Programme de projets pilotes de démonstration des technologies transformatrices de RNCan.

« West Fraser est l’exemple le plus récent d’une entreprise qui réduit son empreinte écologique tout en diversifiant sa gamme de produits et son flux de rentrées », souligne Jean-François Levasseur, chef du programme ITIF à RNCan.

Le potentiel commercial de la lignine

Au début, West Fraser continuera d’utiliser la lignine comme substitut renouvelable et naturel pour certains composants de la colle qui sert à la fabrication de panneaux de contreplaqué et de produits de bois d’ingénierie comme le bois lamellé de placage et les panneaux de grandes particules orientées. D’autres produits qui utilisent la lignine pourraient comprendre les résines, les carburants, les systèmes de filtration de l’eau et de l’air, les additifs du caoutchouc, les thermoplastiques, les produits pharmaceutiques et les mousses isolantes.

Il existe également une demande en pleine croissance pour des produits qui ont une incidence faible sur l’environnement. « La récupération de la lignine offre la nouvelle possibilité d’offrir des produits biochimiques de grande valeur qui pourraient avoir des applications plus vastes dans le domaine industriel, indique Dave Pors, gestionnaire de l’énergie à West Fraser. Nous sommes enthousiastes à l’idée d’explorer de nouveaux marchés et de nouvelles occasions commerciales pour ce nouveau bioproduit renouvelable. »

« Le projet de West Fraser représente un progrès important et sans pareil en ce qui a trait aux activités de récupération de la lignine au Canada, note Jean-François. L’entreprise est donc devenue un chef de file en commercialisation de la production de lignine, un marché qui offre un potentiel important. »

Pour obtenir de plus amples renseignements, consulter ITIF dans le site Web RNCan.

Pour lire des articles sur ce sujet, voir Industrie forestière.