La géocartographie du Nord canadien

Par : Chantal Hunter
février 2014

Des scientifiques ont entrepris la deuxième phase d’un programme visant à cartographier le Nord canadien pour aider les habitants de cette région et l’industrie à trouver des secteurs ayant un potentiel élevé en exploration des ressources.
Photo d’un géologue travaillant sur le terrain au Nunavut

Image agrandie
Un géologue travaillant sur le terrain dans les collines de Prince Albert, dans la péninsule de Melville, au Nunavut

Le Nord canadien abrite une vaste réserve de ressources naturelles. Mais, bien que l’exploration des ressources minérales, métalliques et pétrolières suscite de plus en plus d’intérêt dans le Nord canadien, la majeure partie du potentiel de cette région demeure inexploitée.

Des chercheurs du programme Géocartographie de l’énergie et des minéraux (GEM), une initiative de Ressources naturelles Canada (RNCan), offrent leur expertise géoscientifique pour aider à réaliser ce potentiel. L’objectif est d’améliorer la cartographie géologique régionale dans le Nord pour permettre l’exploration et l’exploitation des ressources naturelles de manière responsable.

« Ces informations aident les habitants du Nord à faire des choix éclairés en ce qui concerne l’utilisation des sols, des choix qui offrent un équilibre entre la conservation et l’exploitation des ressources du Nord », a expliqué Donna Kirkwood, la directrice générale de la Direction du Centre et du Nord du Canada, de la Commission géologique du Canada (CGC), à RNCan.

Des méthodes de géocartographie modernes

Photo de chercheurs étudiant des échantillons de roches, péninsule de Melville, au Nunavut

Image agrandie
Les chercheurs de RNCan, Pierre Brouillette et Marco Boutin, étudiant des échantillons de roches récemment trouvés, péninsule de Melville, au Nunavut

La géocartographie de formations géologiques situées dans des régions éloignées aide à découvrir de possibles gisements de minéraux et de métaux précieux, comme le nickel, le cuivre, le fer, l’or et les diamants, et à trouver de possibles ressources énergétiques.

Les chercheurs recourent à une vaste gamme de méthodes et d’outils modernes pour caractériser la géologie régionale. Parmi ces méthodes et outils figurent la géophysique aérienne et la télédétection, qui sont utilisées en appui à des analyses en laboratoire complexes.

Dans certains cas, de nouvelles données sont intégrées à des données historiques pour permettre de nouveaux regards sur le potentiel en ressources naturelles. L’objectif est d’approfondir les connaissances géoscientifiques dans certaines des régions du Nord canadien les moins connues.

Soutenir la prise de décisions éclairées

Carte de formations géologiques de substratum rocheux dans la péninsule de Melville, au Nunavut

Image agrandie
Carte géologique du substratum rocheux simplifiée de la péninsule de Melville, au Nunavut. Les couleurs représentent des unités lithologiques de différents âges et de diverses compositions.

Le programme GEM a été lancé en 2008. Jusqu’à présent, cette initiative a permis la production de plus de 800 cartes et rapports et a abouti à d’importantes découvertes de ressources. Les données obtenues dans le cadre de ce programme aident les sociétés d’exploration du secteur privé à orienter leurs décisions d’investissement et permettent à ces entreprises de réduire leurs coûts d’exploration ainsi que les risques qu’elles prennent.

« De nouveaux ensembles de données, comme les cartes géologiques et géophysiques de la rivière Stewart, ont contribué directement à nos récentes découvertes à White Gold, dans le Yukon, de même qu’à la découverte d’environ 16 autres gisements d’or dans cette région, » a expliqué Shawn Ryan, un célèbre prospecteur actif dans le Yukon. « Étant donné qu’aucune nouvelle formation minérale n’avait été trouvée au cours des 100 dernières années de prospection et d’exploration, la découverte de ces nouveaux gisements n’était pas le fruit du hasard. »

L’un des apports les plus remarquables du programme GEM a été la découverte, en 2010, d’une minéralisation nickélifère à teneur élevée dans la péninsule de Melville, au Nunavut. Depuis, trois entreprises, dont Vale Inco, le deuxième producteur de nickel au monde, ont acquis des propriétés dans la région pour des activités d’exploration.

« Pour établir l’importance géologique et le potentiel minier des formations rocheuses de la région de la péninsule de Melville, nous avons eu recours à une approche multidisciplinaire », a expliqué David Corrigan, chercheur scientifique à RNCan. « Nous avons, par exemple, obtenu des levés aéromagnétiques et radiométriques à haute résolution ainsi que des levés géochimiques régionaux et avons réalisé des études approfondies sur le terrain. Les résultats nous ont permis de conclure que la région offrait un potentiel élevé en gisements de nickel, de cuivre, d’or et d’argent, notamment. »

La prochaine phase : GEM-2

La deuxième phase du programme GEM permettra de poursuivre la production de cartes et d’ensembles de données géologiques et d’approfondir les connaissances relatives à la géologie. Ces nouvelles connaissances et données permettront de couvrir la totalité du Nord canadien d’ici 2020, tout en ayant pour point de mire les secteurs ayant un potentiel élevé en ressources naturelles.

Au fur et à mesure qu’elles sont produites, les nouvelles cartes géologiques sont rendues accessibles au public en ligne et peuvent être utilisées gratuitement par les investisseurs de l’industrie, les planificateurs de l’utilisation du sol et les organismes communautaires.

« Par ailleurs, nous travaillons avec les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi qu’avec des organisations autochtones, en plus de chercher à obtenir l’avis des habitants du Nord concernant la mise en œuvre de ce programme pour maximiser les retombées pour les habitants de la région », a ajouté Donna Kirkwood.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter la page Web consacrée au programme GEM.

Pour lire des articles traitant de sujets connexes, consultez la section Cartes et cartographie.

Pour obtenir des renseignements concernant la reproduction d’articles, veuillez consulter la section portant sur le droit de reproduction non commerciale.