Modélisation de l’impact des véhicules électriques

Par Chantal Hunter
Juin 2013

Un nouvel outil logiciel élaboré récemment vise à déterminer l’impact d’un plus grand nombre de véhicules électriques sur le réseau électrique et leur effet général sur les taux d’émissions.

Pour les consommateurs, les véhicules hybrides rechargeables (VHR) deviennent rapidement une solution de remplacement aux véhicules traditionnels à carburant fossile. En fait, on prévoit que d’ici 2014, la majorité des fabricants automobiles offriront des modèles entièrement électriques ou hybrides rechargeables.

Photo de la recharge d’un véhicule électrique de RNCan

Image agrandie
Recharge d’un véhicule électrique de RNCan

Alors que des véhicules plus verts font leur entrée sur le marché, des chercheurs à Ressources naturelles Canada (RNCan) ont élaboré un modèle pour prévoir l’impact d’un plus grand nombre de véhicules raccordés au réseau électrique. L’étude des impacts sur le réseau aidera les services publics à gérer les besoins en électricité et la demande en période de pointe. Cette étude les aidera aussi à évaluer les réductions possibles d’émissions.

Les véhicules hybrides rechargeables et le réseau électrique

 « On s’attend à ce qu’il y ait beaucoup d’autres VHR et véhicules entièrement électriques sur nos routes au cours des décennies à venir, indique Hajo Ribberink, ingénieur de recherche du groupe des énergies renouvelables et systèmes énergétiques intégrés de RNCan. Nous devons connaître les impacts possibles sur la consommation globale d’électricité, ainsi que sur les taux d’émissions », ajoute-t-il.

Hajo a élaboré le modèle d’impact du rechargement des VHR, ou VHR-CIM, un outil logiciel qui vise à prévoir l’impact global des VHR sur le réseau électrique du Canada. Au départ, le modèle a été élaboré pour étudier l’impact des véhicules hybrides rechargeables, étant donné qu’ils ont été les premiers types de véhicule disponibles devant être branchés pour être rechargés. Un modèle a été élaboré à partir des données d’essai de la première génération de VHR qui pourrait théoriser l’impact d’un plus grand nombre de VHR raccordés au réseau.

La modélisation de la consommation et les VHR

Dans la première itération du logiciel, Hajo et ses collègues ont mené une étude pancanadienne sur l’impact du rechargement de VHR sur la consommation provinciale d’électricité. Des chercheurs ont simulé des scénarios de rechargement et des modèles de conduite pour 2015, 2020 et 2025.

L’étude a évalué l’incidence que les VHR auront sur le réseau et la capacité en électricité dont auront besoin les générations à venir. Elle a également démontré l’effet qu’a le rechargement des véhicules à différents moments de la journée, ce qui pourrait aider à gérer les demandes en période de pointe.

Photo d’une borne de recharge pour véhicules électriques

Image agrandie
Borne de recharge pour véhicules électriques

Finalement, le modèle a démontré comment la baisse prévue d’émissions grâce aux VHR peut varier selon la source locale d’électricité. « Par exemple, dans une province utilisant de l’énergie plus propre telle que l’hydroélectricité, l’ajout d’un véhicule électrique fera en sorte de réduire davantage ses émissions, comparativement à une province où les combustibles fossiles constituent la source principale dans la production d’électricité », affirme Hajo.

Amélioration du modèle

Le modèle a depuis été amélioré, et une version à jour a été lancée récemment pour y inclure les véhicules entièrement électriques. « Tandis que le premier modèle du logiciel comprenait seulement les VHR, la deuxième itération se concentre sur tous les types de véhicules électriques rechargeables et sur leur incidence sur le réseau », confirme Evgueniy Entchev, chercheur scientifique à RNCan et chef de projet.

Les chercheurs continueront d’étudier les besoins en matière de recharge de VHR. Leur examen se concentrera sur l’incidence des journées où les conditions météorologiques sont extrêmes. Ce facteur est important, car la demande de pointe des réseaux électriques est normalement enregistrée durant les coups de froid en hiver et les vagues de chaleur en été. Il est nécessaire d’obtenir des prévisions précises relatives à la recharge de véhicules électriques pendant ces périodes afin d’aider les services publics à planifier en conséquence.

Finalement, des recherches sont en cours pour déterminer la manière dont les véhicules électriques peuvent aussi être utilisés pour équilibrer la charge des réseaux électriques et la demande sur ceux-ci. Par exemple, ces véhicules pourraient aider à alimenter les maisons en cas de panne d’électricité, ou ils pourraient exporter de l’électricité au réseau pendant les périodes de demande de pointe.

Pour de plus amples renseignements ou pour télécharger le logiciel VHR-CIM, veuillez consulter le site CanmetÉNERGIE de RNCan.

Pour lire des articles similaires, voir Énergie renouvelable.

Pour obtenir des renseignements sur la reproduction d’articles, veuillez consulter la section sur la reproduction non commerciale.