Le potentiel de l’hydrogène renouvelable (Demandez à RNCan)

Le chercheur scientifique Peter Gogolek nous explique ce qu’est l’hydrogène renouvelable, comment le secteur de l’énergie l’utilise, et comment ce type de gaz peut nous aider à réduire notre empreinte carbone.

Transcript

Joël Houle

Qu’est-ce que l’hydrogène renouvelable? Est-ce que c’est la même chose que l’hydrogène conventionnel? Est-ce que c’est propre? Est-ce que c’est sécuritaire? Nous allons répondre à ces questions dans cet épisode de Demandez à RNCan, notre série de balados où l’on discute avec nos experts du travail qui se fait ici, à Ressources naturelles Canada. Je suis votre animateur, Joël Houle. Avant de commencer, j’aimerais souligner que le balado s’appelle Demandez à RNCan pour la simple raison que nous voulons recevoir vos questions. Le but de l’émission est de vous faire découvrir les activités scientifiques de notre ministère. Alors, à la fin de l’épisode, si vous avez des questions sur l’hydrogène renouvelable, vous êtes invités à nous en faire part sur Twitter avec le mot-clic #DemandezÀRNCan. Bon, c’est parfait. Allons-y! Mon invité aujourd’hui est le chercheur scientifique Peter Gogolek. Peter, ça va bien?

Peter Gogolek

Oui, ça va bien. Je suis très heureux d’être ici encore.

Joël Houle

Merci beaucoup. Est-ce que tu peux commencer par nous expliquer c’est quoi l’hydrogène?

Peter Gogolek

L’hydrogène, c’est l’élément le plus léger et aussi le plus abondant dans l’univers. Aussi, sur notre Terre, c’est très commun comme l’eau. C’est partout dans notre atmosphère, comme la vapeur, et dans les océans, les ruisseaux, les rivières, les fleuves et tout ça.

Joël Houle

Pourquoi est-ce que l’hydrogène est important au secteur de l’énergie spécifiquement?

Peter Gogolek

C’est très important dans deux secteurs industriels. C’est pour faire les engrais nitrates via l’ammoniaque. On fait l’ammoniaque avec l’hydrogène et l’azote dans l’atmosphère. Aussi, c’est très important pour changer le taux de carbone avec l’hydrogène dans notre bitume qui vient du nord de l’Alberta. C’est très important pour ça et aussi aux autres endroits comme le Venezuela.

Joël Houle

Et pourquoi est-ce qu’on doit l’ajouter à ces produits?

Peter Gogolek

En nature, le bitume a trop de carbone. Ça va faire que c’est trop lourd. Ce n’est pas possible de l’utiliser dans notre voiture ou dans nos maisons pour le chauffage. Et alors il faut ajouter de l’hydrogène par réaction chimique pour le rendre plus léger pour que ça puisse être utilisé comme carburant dans nos maisons et dans nos voitures.

Joël Houle

C’est quoi la stigmatisation la plus significative qui entoure l’hydrogène?

Peter Gogolek

L’hydrogène est très réactif, alors ça veut dire que ça peut brûler très facilement quand c’est mélangé avec notre atmosphère. Le désastre le mieux connu, c’est le Hindenburg qui a brûlé dans les années 30. Il était rempli avec de l’hydrogène et il y a quelque chose qui s’est passé, fait l’ignition, et ça a brûlé comme une torche.

Joël Houle

Les images qu’on voit, qui ont été enregistrées, sont vraiment impressionnantes d’une façon négative.

Peter Gogolek

Mais à part ça, c’est une matière chimique très importante dans les industries. C’est utilisé en très grands volumes, tous les jours, dans les usines pétrolières et les usines d’engrais partout au Canada et partout dans le monde.

Joël Houle

J’ai toujours pensé que l’utilisation de l’hydrogène dans la technologie était propre, mais apparemment ce n’est pas toujours exact. Est-ce que tu peux nous expliquer pourquoi?

Peter Gogolek

En ce moment, la façon la plus efficace et la plus économique de produire de l’hydrogène, c’est le reformage à la vapeur à partir des hydrocarbures. Presque totalement du gaz naturel, sauf que ça produit de l’hydrogène, mais aussi du dioxyde de carbone. Un très grand volume. La production des gaz à effet de serre est très intense. Pour moi et mes collègues, on fait des recherches pour trouver des façons efficaces et économiques de produire de l’hydrogène à partir de sources biogéniques comme le bois ou les biosolides. Ce sont les moins solides qui restent après le traitement des eaux usées. Et aussi, on peut produire l’hydrogène avec de l’eau, par électrolyse de l’eau, à partir de l’électricité renouvelable en surplus de source hydroélectrique ou photovoltaïque ou éolienne.

Joël Houle

Donc, d’après ce que tu nous as dit ici, l’hydrogène renouvelable peut vraiment aider à réduire notre empreinte carbone?

Peter Gogolek

Oui, absolument. L’hydrogène va être une très importante source d’énergie renouvelable si on peut le produire de façon renouvelable. Ça peut changer beaucoup nos processus industriels. Et finalement, je crois que l’hydrogène peut être en compétition avec l’électricité pour être la force motrice pour nos voitures.

Joël Houle

C’est super intéressant! Merci beaucoup, Peter, de nous avoir accordé cette entrevue.

Peter Gogolek

C’est un très grand plaisir.

Joël Houle

On arrive à la fin de l’émission, mais ça ne veut pas dire que le sujet est fermé. On vous invite à poursuivre la conversation dans nos réseaux sociaux. Si vous avez des questions pour nos experts ou des commentaires sur cet épisode, vous pouvez nous les adresser sur Twitter accompagné du mot-clic #DemandezÀRNCan. Également, si vous souhaitez en apprendre davantage sur les activités scientifiques de Ressources naturelles Canada, nous vous encourageons à visiter notre cyber magazine La science tout simplement. Vous allez trouver une masse d’informations intéressantes, incluant les épisodes précédents de notre balado, des articles et des vidéos. La page spécifique à cette émission contient des liens électroniques à des ressources pertinentes pour en apprendre davantage sur le sujet discuté aujourd’hui. Vous pouvez accéder à La science tout simplement directement à partir de notre site Web à rncan.gc.ca, ou en effectuant une recherche sur Google. Si vous écoutez sur Apple Podcast, Google Play, Stitcher ou Soundcloud, nous vous invitons à écrire un avis et à vous abonner à notre émission pour prendre connaissance des épisodes antérieurs et futurs. Voilà qui conclut cet épisode de Demandez à RNCan. Merci de nous avoir écoutés aujourd’hui et revenez-nous au prochain épisode.