Article

Ralentir l’avancée du dendroctone du pin ponderosa

Après avoir dévasté des forêts couvrant plus de 15 % de la Colombie-Britannique, le dendroctone du pin ponderosa s’attaque maintenant aux forêts de l’Alberta.

Pour tenter de le ralentir, des scientifiques canadiens étudient le problème sous divers angles. Ensemble, ces spécialistes de la biologie, de la modélisation ou d’autres disciplines contribuent à brosser un portrait global de cet insecte envahissant.

Petit mais dévastateur : les ravages d’un scolyte

Image agrandie
Long d’environ 5 mm – la moitié de la largeur d’un petit doigt – le dendroctone du pin ponderosa est une espèce indigène

Jusqu’à présent, ce scolyte :

  • a détruit environ 50 % des pins tordus latifoliés qui ont une valeur commerciale en Colombie-Britannique depuis 1990;
  • s’est déplacé vers l’est, en Alberta, une migration massive qui se poursuit;
  • s’est étendu à d’autres types de pins, comme le pin gris des forêts boréales.

Comment contribuons-nous à ralentir sa propagation?

Ressources naturelles Canada fait de la recherche pour aider les provinces et territoires à exécuter leurs propres programmes de détection et de contrôle du dendroctone.

Plongez-vous dans certaines des recherches de Ressources naturelles Canada sur le dendroctone du pin ponderosa

La biologie du dendroctone Simulation de la propagation Une menace pour le pin blanc?

La biologie du dendroctone du pin ponderosa

Des scientifiques comme Kathy Bleiker, Ph. D., étudient les limites biologiques du dendroctone. Après le manque de nourriture, le froid est la principale cause de décès de ce scolyte. Afin de prévoir les tendances démographiques et de déterminer quelles régions de l’Est canadien risquent d’être envahies par le dendroctone, nous devons savoir comment celui-ci réagit aux températures hivernales et à celles de la saison de croissance.

Les recherches de Mme Bleiker visent à répondre à des questions comme :

  • Quel est le seuil de tolérance au froid du dendroctone?
  • Les effets du froid sur le dendroctone varient-ils selon son âge?
  • Les résultats varient-ils selon l’espèce de l’arbre-hôte du dendroctone?

Une meilleure compréhension de la biologie du dendroctone nous aidera à prévoir où l’impact sera le plus grand et donc où concentrer nos mesures de lutte.

Vous souhaitez en savoir plus sur le travail de cette scientifique?

Découvrez les travaux de recherche de Kathy Bleiker.

Simulation de la propagation du dendroctone du pin ponderosa

Image agrandie
Carte illustrant la propagation du dendroctone du pin ponderosa dans les peuplements de pins

Le dendroctone du pin ponderosa se propage vers l’est et menace maintenant les forêts boréales de l’est de l’Alberta, de la Saskatchewan et au-delà. Elliot McIntire, Ph.D., et Alex Chubaty, Ph.D., font de la modélisation pour prévoir comment ce scolyte pourrait se propager, l’importance de l’infestation et ses effets éventuels sur l’écosystème.

À partir de leur connaissance des facteurs qui influent sur le dendroctone, ces scientifiques exécutent des modèles de simulation spatiale à grande échelle de l’activité du dendroctone. Grâce à une plateforme logicielle ouverte et maniable, ils mettent à jour et développent les modèles pratiquement en temps réel à mesure que de nouvelles données sont acquises, présentant ainsi aux scientifiques des prévisions actualisées de la propagation et des répercussions possibles du dendroctone.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le travail de ces scientifiques?

Le dendroctone du pin ponderosa est-il une menace pour le pin blanc?

La chaleur, le temps sec et la présence de pins malades favorisent la prolifération du dendroctone. En tenant compte de ces facteurs et en élaborant un modèle mathématique complexe, le scientifique Barry Cooke, Ph. D., étudie la dynamique des populations de ce ravageur.

Ce modèle montre que de légères augmentations du réchauffement et de l’assèchement du climat ou encore de la proportion de pins malades par rapport aux pins sains peuvent avoir d’importantes répercussions sur les populations de dendroctones. Ces facteurs influent aussi sur la vitesse de propagation du dendroctone vers l’est, où certains craignent qu’il présente un jour une menace pour les forêts de pins blancs de l’Ontario qui ont une valeur commerciale.

Nous ne pouvons prévoir avec certitude si et quand le dendroctone se propagera, mais M. Cooke recommande d’explorer des stratégies pour composer avec les perturbations imprévisibles si nous voulons nous adapter à l’évolution des écosystèmes.

Vous souhaitez en savoir plus sur le travail de ce scientifique?

 Découvrez les travaux de recherche de Barry Cooke.