Articles

Articles

Quand fossiles vivants et technologie moderne se rencontrent

Grâce à leur immensité, les océans du monde entier permettent la survie d’une incroyable diversité d’espèces aquatiques. Mais que savons-nous exactement de la vie sous la surface de l’eau? Par exemple, dans les eaux profondes au large des côtes de la Colombie Britannique et de l’Alaska, les membres d’une communauté tout à fait unique d’organismes se combinent pour former des récifs d’éponges siliceuses que l’on croyait autrefois disparus — un événement si inattendu que les scientifiques le comparent souvent à la découverte d’un troupeau de dinosaures qui serait encore en balade sur la planète.

Pour en savoir plus

Coup d’œil sur l’avenir de la forêt boréale : des feux moins fréquents mais plus violents

La forêt boréale de l’Amérique du Nord s’est développée après la dernière glaciation, il y a environ 10 000 ans. On penserait que les changements climatiques et l’occupation humaine du territoire l’exposeraient à un risque de feu accru. Or, une étude scientifique récente, à laquelle a contribué le chercheur Martin Girardin, du Centre de foresterie des Laurentides du Service canadien des forêts, démontre plutôt le contraire.

Pour en savoir plus

La valorisation des résidus miniers : un procédé susceptible de changer les règles

La plupart des résidus miniers ont de tout temps posé des problèmes de responsabilités à long terme, en plus d’avoir une valeur faible ou nulle sur le plan économique. Mais qu’en serait-il si les compagnies minières pouvaient récupérer les métaux, comme l’or, pour les vendre? La réponse aujourd’hui est évidente : les compagnies pourraient réduire leur impact sur l’environnement tout en contribuant à l’écologisation de l’économie

Pour en savoir plus

La forêt boréale du Canada en voie de restauration : une visite en réalité virtuelle à 360 degrés

Qu’est-ce que la réalité virtuelle (RV) à 360 degrés, le secteur pétrolier et gazier et une espèce menacée comme le caribou boréal ont en commun? Des tonnes de choses, en fait. Particulièrement en Alberta où l’on s’emploie à restaurer des milliers de kilomètres de profils sismiques – ces bandes étroites, bien marquées, que l’on a aménagées partout dans la forêt boréale canadienne pour faciliter le repérage des gisements de pétrole et de gaz naturel.

Pour en savoir plus

Navigation par satellite : le fameux marqueur de localisation bleu pourrait bientôt faire mieux

Aller du point A au point B à l’aide de l’appli cartographique web de votre téléphone intelligent et de son marqueur bleu clignotant fait désormais partie de notre quotidien – grâce aux récepteurs de signaux de satellite qui utilisent le système de localisation GPS pour donner de l’information sur l’heure et le lieu. La technologie de localisation évolue, si bien qu’aujourd’hui n’importe quel téléphone intelligent peut localiser une personne à quelques mètres près, une précision suffisante pour la plupart des usages personnels. Toutefois, dans un avenir qui comprendra des véhicules autonomes, une agriculture de précision et des systèmes d’alerte rapide aux catastrophes naturelles, notre technologie de localisation devra être plus précise, au centimètre près.

Pour en savoir plus

Une nouvelle technologie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre attribuables à l’extraction des sables bitumineux

Dans un modeste laboratoire situé dans un secteur boisé en périphérie d’Ottawa, une équipe de chercheurs de Ressources naturelles Canada met à l’essai une nouvelle technologie – la production de vapeur par contact direct (PVCD) – qui pourrait avoir une grande incidence sur l’environnement 3 000 kilomètres plus loin, dans les sables bitumineux de l’Alberta.

Pour en savoir plus

Pages