Language selection

Recherche

Technologies atmosphériques plasma pour l'élimination des cyanures émis par les procédés d'extraction aurifère

Secteur stratégique

Mines - Technologie et Innovation
Utilisation de l'eau et impacts sur les écosystèmes aquatiques

Statut

Actif

Partenaires

Ministère de l'économie et de l'Innovation du Québec
COREM

Fonds

Programme de croissance propre

Année

2018

Contribution du PCP

457 102 $

Contribution pour les Projets d’aide scientifique et technologique pour les technologies propres (PAST)

CanmetMINING
236 000 $

Total du projet

1 005 107 $

Lieu

la ville de Québec (Qc.)
Ottawa (Ont.)

Pour en savoir plus

Recherche à l'Université Laval

Promoteur principal

Université Laval

Objectifs du projet

Ce projet mettra au point un réacteur atmosphérique plasma pilote visant à récupérer de l’or (Au) de solutions de lixiviation à base de thiosulfate (TS) dérivées de minerais aurifères extraits, ainsi qu’une étape de préconcentration pour les solutions de lixiviation à base de TS produites à partir du minerai aurifère. Le procédé emploiera des résines, des éluants et l’osmose inverse, et améliorera la concentration valorisable du traitement par plasma.

Le projet évaluera le rendement économique de cette nouvelle approche technologique (lixiviation à base de TS couplée à la récupération du plasma atmosphérique), en comparant celle-ci au procédé actuel de lixiviation au cyanure (CN).

Résultats escomptés

PCe projet de recherche mettra au point une nouvelle génération de technologies propres capables d’éliminer le besoin de cyanure dans le cadre des procédés d’extraction aurifère. Le procédé au plasma pour l’extraction aurifère à partir de solutions de lixiviation à base de thiosulfate pourrait réduire de 7 à 10 % les émissions de GES de cette industrie, ce qui correspond à une réduction de 58 à 83 kilotonnes de CO2 par an. À l’issue de ce projet, les nouveaux systèmes à base de plasma mis au point pour les environnements d’usine pilotes seront évalués du point de vue de leur installation dans les industries d’extraction aurifère. Les nouvelles technologies plasma permettraient de créer des emplois pour des dizaines d’exploitants, de techniciens et d’ingénieurs qualifiés (processus de fabrication, installation dans les industries, exploitation dans les raffineries aurifères). Le procédé au plasma générera des nanoparticules d’or, une matière de haute technologie pour laquelle on pourrait dénicher un marché au sein des industries électrochimique et catalytique.

Report a problem on this page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :