Innovation énergétique pour la démonstration de la récupération de la chaleur résiduelle, de l’amélioration de l’efficacité et du remplacement du combustible fossile à l’usine de Windsor (Québec) de Domtar

Promoteur principal : Domtar Inc.
Lieu : Windsor (QC)
Contribution du PIE : 1 890 000 $
Total du projet : 4 900 000 $
Secteur stratégique : Industrie – Grands émetteurs

Objectifs du projet :

Ce projet de R-D évaluera une série de technologies de conversion visant à convertir la biomasse ligneuse de l'usine de Windsor de Domtar en bioproduits à valeur ajoutée, y compris des biocarburants de pointe. Cela se fera en générant des données et en réalisant la modélisation et des évaluations technico-économiques combinées à des tests à l'échelle pilote nécessaires pour soutenir les futures démonstrations. La mise en œuvre commerciale de ces percées permettrait d’accroître l'efficacité énergétique en usine, de réduire la consommation de combustibles fossiles et d’augmenter la séquestration de carbone.

En particulier, les nouvelles percées technologiques permettront d’atteindre les objectifs suivants :

  • Récupérer les ressources thermiques résiduelles à l'usine et utiliser la chaleur perdue pour sécher la biomasse comme étape de prétraitement;
  • Convertir la biomasse séchée en bio-huile et en biocharbon (comme produit dérivé) grâce à une technologie de pyrolyse innovatrice et rapide, et évaluer le potentiel de coallumage de la bio-huile produite dans les chaudières existantes à l'usine;
  • Valoriser le biocharbon (comme carbone séquestré) en le convertissant en produits à valeur ajoutée à base de carbone ;
  • Convertir la biomasse ligneuse à faible coût (pâte à papier excédentaire et bois sous-utilisé) en hydrolysats de haute qualité;
  • Faire fermenter les hydrolysats pour les convertir en alcools;
  • Convertir les hydrolysats en biomasse algale;
  • Convertir la biomasse algale en protéines;
  • Entreprendre des analyses techno-économiques et des évaluations environnementales.

Résultats escomptés :

Les résultats de ce projet, s’il est mis en œuvre à l’échelle commerciale, permettraient de constater une importante diminution de la consommation de combustible fossile de l’usine, réduisant par conséquent ses émissions de GES. Qui plus est, des réductions semblables pourraient être réalisées aux onze autres usines de pâte de Domtar, entraînant une réduction potentielle des émissions annuelles de CO2. Cette technologie pourrait également trouver une application dans 300 autres usines de pâte aux quatre coins du globe, avec un effet semblable.

Partenaires de projet :

Andritz


Pour en savoir plus :