Language selection

Recherche

Démonstration géothermique communautaire dans les communautés éloignées des Premières nations

Principal promoteur :  Borealis Geopower Inc.
Lieu :  Alberta
Contribution du FÉP :  469 000 $
Total du projet :  1,14 M $

Contexte du Projet :

Fort Liard est un hameau d’environ 600 habitants de la Première Nation Acho Dene Koe (PNADK) situé dans la partie sud-ouest des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.). Le hameau a été établi sur les rives de la rivière Liard il y a plus d’un siècle; au cours des dernières décennies, une exploration pétrolière et gazière considérable a eu lieu dans cette région éloignée.  Même si à l’heure actuelle il n’y a aucun utilisateur industriel important d’énergie, il existe un marché, petit, mais viable, pour l’énergie de base renouvelable dans cette collectivité, où une usine génératrice diesel fournit l’électricité à un coût dépassant 40 cents le kilowattheure.  L’usine actuelle est possédée et exploitée par la Société d’énergie des Territoires du Nord-Ouest (SETNO).  La consommation d’énergie de pointe est actuellement d’environ 600 kW, et on y satisfait grâce à un générateur de charge de base et une deuxième installation d’écrêtement des pointes à démarrage automatique.

Des études géothermiques antérieures ont révélé que les régions de Fort Liard ont des températures géothermiques très élevées, relativement à d’autres endroits au Canada.  Le potentiel de développer un projet de production d’énergie viable dans la région existe, à l’aide de moteurs thermiques à cycle de Rankine à caloporteur organique (ORC).  À cette fin, la PNADK, en partenariat avec Borealis Geopower, a proposé le « projet de démonstration de la géothermie ADK Borealis » – des puits géothermiques et une centrale électrique de surface pour la collectivité de Fort Liard.  Le Fonds pour l’énergie propre a contribué 469 000 $ à une étude d’ingénierie de base pour le projet.

Résultats :

Le projet a proposé de remplacer les génératrices diesel actuellement utilisées à Fort Liard par une centrale géothermique, en tant que principale source d’énergie pour le hameau.  La nouvelle centrale utiliserait un moteur thermique ORC pour récupérer l’énergie thermique d’une source de chaleur géothermique (puits de production) située dans la région de Fort Liard.  Le fluide géothermique surchauffé provenant du puits de production sera apporté à la surface au moyen d’une pression de formation naturelle assistée par une pompe de production. Le fluide passe ensuite dans un échangeur de chaleur où l’énergie est transférée vers un fluide thermodynamique. Le fluide géothermique est refroidi durant ce processus, puis renvoyé dans une formation profonde par un puits d’injection. Tout le fluide extrait est renvoyé au puits sans jamais être exposé au milieu ambiant.  Durant le processus de transfert thermique, le fluide thermodynamique est volatilisé, puis dilaté à travers une turbine pour produire de l’électricité.  La vapeur thermodynamique est condensée à nouveau en une phase liquide par le truchement de condenseurs refroidis par air, puis pompée à nouveau dans les échangeurs de chaleur géothermiques.

L’étude a détecté et confirmé l’existence de réserves d’énergie géothermique qui sous-tendent Fort Liard, avec une quantité d’énergie plus que suffisante pour alimenter la collectivité. Elle a par ailleurs vérifié la conception d’une solution technique combinée de surface et de subsurface pour extraire la chaleur du fluide de la subsurface et la convertir en énergie électrique.  Cette solution a été examinée par un tiers et a satisfait à tous les codes et règlements nécessaires pour exploiter une centrale électrique dans les T.N.-O.  On a également déterminé que si ce projet allait de l’avant avec le développement du système géothermique, il pourrait démontrer d’importantes économies de coûts pour la collectivité. Qui plus est, Borealis a obtenu les premiers permis d’utilisation du sol géothermique et permis d’utilisation des eaux de type A délivrés par l’Office des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie et, ce faisant, a établi une voie réglementaire pour permettre de futurs projets géothermiques dans le Nord canadien.

Avantages pour le Canada :

Le gouvernement du Canada dispose d’un mandat ouvert pour assurer l’indépendance financière des gens du Nord canadien.  Si le projet mène au développement de la puissance géothermique dans les T.N.-O. dans l’avenir, les gens du Nord canadien profiteront d’un nouveau flux de rentrées, de plus faibles coûts d’énergie et d’un accès facile à de grands volumes de chaleur directe. Le Canada, dans son ensemble, profitera d'une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Prochaines Étapes :

En date d’avril 2013, le promoteur n’était pas en mesure d’obtenir un accord d’achat d’énergie de la SETNO pour alimenter en électricité le hameau de Fort Liard.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :