Language selection

Recherche

Introduction à la centre de bois : en images

Qu’est-ce que la cendre de bois?

La demande de bioénergie et son utilisation augmentent au Canada et à l’échelle internationale. À mesure que la production de bioénergie augmente dans le secteur forestier, la production de cendre de bois, qui en est un sous-produit, augmente aussi. La production de cendre de bois commence par la récolte de la biomasse ligneuse. La biomasse ligneuse se compose habituellement de matériaux que nous appelons les « rémanents d’exploitation » (les petits arbres, les cimes d’arbre et les branches qui ne sont pas assez grosses pour être utilisées dans la production de bois d’œuvre ou de pâtes et papiers). Une fois que la biomasse ligneuse a été recueillie et broyée, elle est chargée sur des camions et emportée à l’installation de traitement de la biomasse. Au besoin, elle est brûlée dans des chaudières. Après avoir refroidi, la cendre est retirée de la chaudière et est habituellement emportée plus tard au site d’enfouissement.

Broyage des rémanents d’exploitation en copeaux de bois.

Figure 1 : Broyage des rémanents d’exploitation en copeaux de bois.

Les copeaux de bois d’un site de récolte de la biomasse peuvent être empilés avant leur envoi à l’installation de production de bioénergie.

Figure 2 : Les copeaux de bois d’un site de récolte de la biomasse peuvent être empilés avant leur envoi à l’installation de production de bioénergie.

 

Propriétés de la cendre de bois : cendre volante et cendre résiduelle

De nombreux facteurs influencent les propriétés physiques et chimiques de la cendre produite lorsque l'on brûle de la matière ligneuse pour produire de l’énergie. La chimie de la cendre de bois est déterminée par le type de matière première (p. ex., les essences de feuillus ou de résineux), la température de la chaudière à biomasse et l’endroit où la cendre est déposée dans la chaudière. La cendre volante est un matériau à texture fine déposé dans les systèmes d’échappement de la chaudière. Elle est plus chimiquement réactive et contient souvent de plus fortes concentrations de métaux lourds que la cendre résiduelle. La cendre résiduelle s’accumule à la base de la chambre de combustion de la chaudière et a habituellement une texture sableuse ou pierreuse. En raison de sa texture grossière, la cendre résiduelle est généralement plus stable chimiquement que la cendre volante.

Cendre de bois issue de la production de bioénergie.
Figure 3 : Cendre de bois issue de la production de bioénergie.

Éléments nutritifs de la cendre de bois

La cendre volante et la cendre résiduelle sont pauvres en azote, un élément nutritif essentiel pour les plantes, mais contiennent d’autres éléments nutritifs importants dont la végétation a besoin comme le phosphore, le potassium, le calcium et le magnésium. Mélanger de la cendre volante à la cendre résiduelle avant de l’épandre sur le sol est une méthode de création d'un produit à teneur idéale en éléments nutritifs et en métaux lourds.

Pourquoi épandre de la cendre de bois sur les sols forestiers?

Au Canada, la cendre de bois est souvent envoyée dans les sites d’enfouissement, ce qui représente un coût pour les producteurs d’énergie. Cependant, des études internationales ont montré que la cendre de bois pouvait avoir de nombreuses utilisations bénéfiques. On a épandu de la cendre de bois sur les sols forestiers pour remplacer les éléments nutritifs retirés lors de la récolte du bois d’œuvre et de la biomasse, pour contrer les effets des pluies acides sur le sol et l’eau et pour améliorer la croissance des arbres.

Pour l’industrie, il pourrait y avoir un avantage financier à détourner la cendre de bois du site d’enfouissement. Les avantages économiques possibles dépendent des coûts de l’envoi au site d’enfouissement de la cendre de bois par rapport aux coûts de son transport et de son épandage sur le sol. Le réseau AshNet étudie les coûts et les avantages de l’élimination de la cendre.

Les sols de la forêt boréale naturellement pauvres peuvent bénéficier de l’épandage de la cendre.

Figure 4 : Les sols de la forêt boréale naturellement pauvres peuvent bénéficier de l’épandage de la cendre.

Transport de la cendre de bois vers les parcelles expérimentales du site de recherche.

Figure 5 : Transport de la cendre de bois vers les parcelles expérimentales du site de recherche et de démonstration sur la récolte de biomasse d’Island Lake, près de Chapleau, en Ontario.

 
Épandage de la cendre de bois à la main.

Figure 6 : Épandage de la cendre de bois à la main à des fins expérimentales au site de recherche et de démonstration sur la récolte de biomasse d’Island Lake.

Surface du sol sans cendre de bois épandue et avec la cendre de bois épandue.

Figure 7 : Surface du sol sans cendre de bois épandue (à gauche) et avec la cendre de bois épandue (à droite).

 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :