Language selection

Recherche

Laboratoires de production d’insectes et de quarantaine

L'immeuble abritant les Laboratoires de  production d'insectes et de quarantaine.
Les laboratoires de production d’insectes et de quarantaine du Centre de foresterie des Grands Lacs.

L’équipe des Laboratoires de production d’insectes et de quarantaine (LPIQ) des Services de production d’insectes produit des insectes en laboratoire, lesquels sont disponibles à l’achat, pour mener à bien des travaux de recherche dans l’étude des infestations d’insectes forestiers et dans l’élaboration d’outils de protection respectueux de l’environnement. Parmi les colonies d’insectes dont les LPIQ assurent le maintien, certaines existent depuis la création du Centre de foresterie des Grands Lacs. Les LPIQ consistent d’un insectarium, d’une installation de contrôle de la qualité, d’un laboratoire d'élaboration de méthodes et d’une installation de quarantaine.

Une identification exacte de ces colonies dans les publications scientifiques est importante pour faire en sorte que la science soit reproductible. L'article Origins and history of laboratory insect stocks in a multi-species insect production facility, with the establishment of standardized nomenclature and designation of formal stock names [en anglais seulement] documente l’histoire des colonies existantes des LPIQ et définit des noms normalisés pour chaque colonie et famille d'élevage. Nous exigeons de tous les clients qu’ils utilisent les noms appropriés des colonies et citent cet article lorsqu’ils utilisent ces insectes dans leur travail pour assurer une communication exacte et la reconnaissance de leur utilisation.

Un exemple détaillé des conventions de codage utilisées au Laboratoires de production d’insectes et de quarantaine, y compris le nom du laboratoire, le code du stock, le code de l’espèce, l’origine géographique de l’espèce et le numéro de famille de l’espèce.
Un exemple détaillé des conventions de codage utilisées aux Laboratoires de production d’insectes et de quarantaine.
Version texte

La convention d’appellation normalisée Glfc:IPQL:AglaWMA01 où Glfc représente le code du laboratoire et signifie « Centre de foresterie des Grands Lacs (CFGL) »; IPQL représente le code d’entreposage et correspond à « Laboratoires de production d’insectes et de quarantaine »; Agla représente le code espèces et correspond à l’insecte Anoplophora glabripennis; WMA représente l’origine géographique et correspond, dans ce cas, à Worchester, au Massachusetts; et 01 représente le numéro de la famille.

Les colonies de laboratoire sont un aspect essentiel de la biologie expérimentale. Les avantages à utiliser des colonies de laboratoire plutôt que des organismes capturés à l’état sauvage sont multiples. Les spécimens recueillis sur le terrain peuvent présenter d’importants écarts sur le plan de l’âge, de l’état nutritionnel, de la santé et de la diversité génétique. Ces variations peuvent fausser les résultats expérimentaux. Les insectes élevés en laboratoire sont uniformes dans une large mesure, et les colonies de laboratoire fournissent aux chercheurs des insectes tout au long de l’année. Ces avantages permettent d’accélérer certains programmes de recherche qui, autrement, seraient limités par le cycle biologique des insectes transitoires ou dormants pendant une longue partie de l’année.

 

 

Insectarium

Les LPIQ constituent le seul établissement en Amérique du Nord qui élève de nombreuses espèces d’insectes forestiers, et le seul établissement au monde qui produit des quantités massives de tordeuses des bourgeons de l’épinette (Choristoneura fumiferana). La majorité des ressources sont consacrées à la production de souches diapause et non diapause, ce qui représente environ 3,5 millions de larves par année.

Les insectes qui y sont élevés sont utilisés dans le cadre des projets en lutte antiparasitaire et autres domaines connexes menés par des chercheurs des établissements du Service canadien des forêts et de divers organismes provinciaux/territoriaux ou étatiques. Les insectes sont également utilisés à des fins éducatives, de sensibilisation du public et de recherche dans un grand nombre d’universités, d’établissements d’enseignement et d’organismes réputés d’un bout à l’autre du Canada et des États-Unis.

Les LPIQ sont en mesure de répondre aux besoins changeants de la communauté de recherche sur la lutte antiparasitaire en modifiant l’inventaire de ses élevages. De nouvelles colonies peuvent être établies et ce, pour de multiples clients, en cas de besoin.

Installation de contrôle de la qualité

L’installation de contrôle de la qualité comprend un laboratoire d’analyse et des locaux à bureaux. Dans ce laboratoire, la surveillance de la production, des procédés et des produits pour chacune des colonies d’insectes est assurée.

Le laboratoire d’analyse est muni d’un large éventail d’équipements complexes. L’équipe des Services de production d’insectes (SPI) SPI peut également avoir accès à d’autres types d’équipements et de services à l’intérieur du complexe de recherche du Centre de foresterie des Grands Lacs y compris la microscopie électronique (à transmission et à balayage), la microscopie par fluorescence et la spectrophotométrie. Cela permet à l’équipe des SPI de s’investir dans une large gamme d’activités, y compris :

  • production de pathogènes et purification
  • préparation histologique, coloration et examen microscopique
  • détection par PCR
  • analyse par endonucléase de restriction
  • essai d’hybridation de l’ADN

L’espace du bureau de contrôle de la qualité comprend des ordinateurs utilisés à des fins d’enregistrement des données sur le contrôle de la qualité, y compris celles sur la surveillance électronique et le suivi des conditions environnementales à l’intérieur des salles et des chambres d’élevage.

Programme de contrôle de la qualité

Pour être en mesure d’assurer la satisfaction des clients et d’offrir à ces derniers un accès continu aux insectes, les colonies doivent être exemptes de maladies. Le programme d’assurance de la qualité des LPIQ s’applique au contrôle de la production, des procédés et des produits, et ce, pour toutes les colonies d’insectes.

Des méthodes de contrôle de la production permettent aux LPIQ de surveiller l’uniformité, la fiabilité et le rythme de production de chacune des colonies d’insectes. Les ingrédients qui entrent dans la fabrication des milieux nutritifs, l’équipement, les conditions environnementales, les calendriers et le personnel affecté aux élevages sont surveillés à toutes les étapes de la production ce qui permet de corriger immédiatement tout éventuel écart inacceptable de rendement.

Des méthodes de contrôle des procédés permettent d’éviter tout écart inacceptable dans la qualité des produits. À l’aide d’indicateurs prédéterminés, les colonies sont surveillées aux diverses étapes de la production pour l’évaluation de leur qualité et la réduction de variabilité par rapport aux normes préétablies. L’analyse continue des données de contrôle des procédés permet de cerner l’origine des éventuels écarts et d’apporter immédiatement les correctifs qui s’imposent avant que la situation dégénère et menace l’intégrité des colonies. Les méthodes d’élevage utilisées permettent d’éliminer les sujets moins performants ou ceux présentant un développement anormal aux diverses étapes de leur croissance et de préserver ainsi la vigueur et la santé des colonies. Les données sur le contrôle des procédés permettent également de prévoir le rendement futur de chaque cohorte de chacune des colonies.

Des méthodes de contrôle des produits permettent de veiller à ce que chacune des colonies d’insectes satisfasse à des normes de haute qualité et soit conforme aux exigences des clients. Les LPIQ se distinguent des autres installations d’élevage multi-espèces par le fait qu’ils soumettent régulièrement à des tests de détection microbienne des enceintes d’accouplement utilisées pour chaque cohorte des colonies. De façon minimale, chaque lot est examiné afin d’assurer qu’il est exempt des virus de la polyédrose cytoplasmique et de la polyédrose nucléaire et de diverses espèces de microsporidies. Chaque envoi d’insectes est identifié par un numéro de lot. Cette façon de faire permet de comparer les commentaires des clients aux données de contrôle de la qualité et de cerner les aspects de la production qui peuvent être améliorés.

Laboratoire d'élaboration de méthodes

Notre programme de recherche axé sur l’élaboration de méthodes soutient tant les activités des LPIQ que le programme de contrôle de la qualité.

L’élaboration de méthodes pour l’établissement de nouvelles colonies et la production massive d’insectes s’effectue dans une installation d’élevage isolée des autres installations des LPIQ. L’isolation assure que la santé des colonies existantes n’est pas compromise lors de l’élaboration de nouvelles méthodes ou de l’introduction de nouvelles espèces ou de l’examen de ces dernières afin de les assurer exemptes de pathogènes.

Les activités d’élaboration ou de modification de méthodes de détection des agents entomopathogènes sont menées dans l’installation de contrôle de la qualité. Par souci de préservation de l’intégrité des colonies d’insectes, cette installation est isolée des autres installations des LPIQ.

Contrats de service de recherche

L’équipe des SPI exécute les contrats de recherche pour ses clients. Le personnel des SPI possède une vaste expérience dans l’élevage d’espèces d’insectes. Les SPI misent également sur l’expertise de nombreux chercheurs spécialistes des insectes forestiers œuvrant au sein du complexe de recherche du Centre de foresterie des Grands Lacs.

Les SPI sont en mesure d’offrir les services suivants à contrat :

  • établissement de nouvelles colonies d’insectes
  • élaboration de méthodes d’élevage spécialisées
  • maintien de colonies uniques en appui à des besoins individuels
  • élevage d’insectes ravageurs mis en quarantaine

Pour en savoir davantage sur les contrats de service des SPI, veuillez communiquer avec John Dedes.

Installation de quarantaine

Notre programme de quarantaines des insectes appuie les activités de recherche sur les espèces exotiques envahissantes menées par le Service canadien des forêts.

L’installation de quarantaine est équipées de multiples salles d’élevage à atmosphère contrôlée, enceintes environnementales et laboratoires équipés pour la recherche entomologique.

Un soutien est fourni au personnel scientifique qui réalise des expériences dans l’installation de quarantaine et au personnel de l’insectarium qui élabore des méthodes d’élevage pour l’établissement de colonies d’espèces exotiques envahissantes en laboratoire.


Nos employés

 Les 9 membres de l’équipe des Services de production d’insectes.

L’équipe des Services de production d’insectes

Contact : Informations générales (courriel); téléphone (1-705-541-5531)

 

Commandes
Ressources
Ressources connexes
Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :