Language selection

Recherche

Nouvelle technologie de broyage permettant de réduire considérablement la consommation d’énergie pour le secteur de l’exploitation minière

Secteur stratégique

Mines - Technologie et Innovation - Efficacité énergétique

Statut

Actif

Fonds

Programme de croissance propre

Année

2018

Contribution du PCP

2 000 000 $

Total du projet

5 102 000 $

Lieu

Ont.

Pour en savoir plus

Canada Mining Innovation Council (CMIC)
(Disponible en anglais seulement)

Promoteur principal

Conseil canadien de l’innovation minière (CCIM)

Objectifs du projet

Le CCIM accélérera le développement d’une nouvelle technologie de broyage, soit le broyeur à marteaux et à enclume, à partir d’une échelle de banc d’essai jusqu’à l’échelle de prototype, avec des essais complets à l’aide de minerais provenant de mines canadiennes. Le broyeur à marteaux et à enclume extrait le minerai de façon plus efficace sans corps broyant et sans eau, en utilisant au lieu deux surfaces rotatives de façon conjuguée.

Le projet consistera en la conception et la mise à l’essai d’un circuit de broyage à marteaux et à enclume à l’échelle de prototype qui réduira la consommation d’énergie allant jusqu’à 50 p. cent.

Résultats escomptés

Le secteur de l’exploitation minière consomme de 3 à 6 p. cent de l’électricité à l’échelle mondiale. L’industrie minière canadienne profitera de l’avantage concurrentiel d’avoir accès à une technologie de broyage qui est plus écoénergétique à raison de jusqu’à 50 p. cent que toute autre technologie disponible. Cela réduira le coût principal de production des opérations minières canadiennes et aura une incidence considérable sur les coûts de conception, de démarrage et d’infrastructure des nouveaux travaux d’exploitation minière en régions éloignées où l’électricité n’est pas facilement accessible. Ces économies importantes en matière de coût d’exploitation permettront de rendre les projets de mise en valeur des minéraux non viables en des projets viables. Il en résultera de nouveaux projets miniers, la création de nouveaux emplois et le développement des capacités dans le Nord canadien. De plus, il est prévu que cette technologie pourra réduire la complexité et le coût en capital connexe d’un nouveau projet d’exploitation minière de 20 à 30 p. cent.

Avantages prévus pour l’environnement : Estimation de la réduction des émissions de GES de 1,4 Mt eCO2 d’ici 2030.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :