Language selection

Recherche

Fabrication de produits chimiques par transformation électrochimique du dioxyde de carbone

L'équipe CERT observe le fonctionnement des électrolyseurs au CO2

L'équipe CERT observe le fonctionnement des électrolyseurs au CO2

Secteur – Domaine d’intérêt

Fabrication ― Capture et utilisation du CO2

Statut

Actif

Partenaires

The University of Toronto
Total American Services

Fonds

Programme d'innovation énergétique

Année

2020

Contribution du PIE

1 400 000 $

Total du projet

1 800 000 $

Lieu

Toronto (Ontario)

Pour en savoir plus

www.co2cert.com (Disponible en anglais seulement)

Promoteur principal

CERT Systems Inc.

Solution

CERT a mis au point une technologie de transformation électrochimique qui permet de transformer le dioxyde de carbone en charges d’alimentation chimiques de base et en carburants. Il ne faut que de l’eau, de l’électricité et un catalyseur pour transformer le CO2 en éléments fondamentaux, comme de l’éthylène. Lorsqu’il est alimenté par des sources d’énergie renouvelable, le processus donne lieu à une production neutre nette de précurseurs aux carburants et au plastique destiné à la consommation.

Projet

Grâce à ce projet de solutions énergétiques révolutionnaires, CERT fera évoluer et mettra à l’échelle sa technologie de transformation du carbone. Le projet se concentrera à faire une meilleure utilisation du CO2, à assurer la stabilité du dispositif et à purifier le produit. Dans le cadre de ce projet, CERT mettra au point un système électrocatalytique robuste, efficient et en mesure de synthétiser les produits pétrochimiques conventionnels comme l’éthylène à partir du CO2 à un coût concurrentiel.

Résultats escomptés

Il est possible d’obtenir des réductions en substituant des produits chimiques neutres en carbone aux produits dérivés des combustibles fossiles.

À titre d’exemple, le marché de l’éthylène correspond à environ 200 tonnes métriques annuellement. Grâce à la technologie mise au point par CERT, on pourrait éviter de produire jusqu’à concurrence de sept tonnes d’émissions de CO2 en remplaçant l’éthylène conventionnel, ce qui signifie que l’on pourrait obtenir des réduction pouvant atteindre 1,4 gigatonne. Grâce à une pénétration du marché de l’éthylène d’environ 30 %, on pourrait réaliser des réductions de 0,5 gigatonne par l’utilisation d’électricité renouvelable.

La pénétration du marché des carburants pourrait elle aussi donner lieu à des réductions supplémentaires. En ce qui concerne les sources d’énergie intermittentes comme les énergies solaire et éolienne, on pourrait utiliser des électrolyseurs de CO2 en cas de production excédentaire d’électricité. Plutôt que de vendre l’énergie à un coût nettement inférieur, on pourrait synthétiser des produits chimiques et des carburants exportables. Cette technologie permet également d’entreposer de l’électricité à long terme, de façon saisonnière, sous forme chimique. À titre d’exemple, on pourrait utiliser l’énergie solaire excédentaire générée durant l’été afin de synthétiser des carburants renouvelables pouvant être utilisés durant l’hiver.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :