Language selection

Recherche

Démonstration en usine pilote d’un procédé propre de réutilisation de l’azote pour dissoudre les métaux précieux

Secteur stratégique

Mines - Technologie et Innovation
Utilisation de l'eau et impacts sur les écosystèmes aquatiques

Statut

Actif

Partenaires

Agnico Eagle Mines- Division LaRonde
Chemours
Cyanco
Detour Gold
H2Flow
IAMGOLD
Newmont
Ministère de l’Économie, de la science et de l’innovation (MESI)
Ministère Énergie et Ressources Naturelles (MERN)
TELUQ

Fonds

Programme de croissance propre

Année

2018

Contribution du PCP

2 135 004 $

Contribution pour les Projets d’aide scientifique et technologique pour les technologies propres (PAST)

CanmetMINING
492 000 $

Total du projet

3 645 467 $

Lieu

Québec, Qc

Pour en savoir plus

COREM

Promoteur principal

COREM

Objectifs du projet

L’objectif global du projet est de réduire l’impact environnemental des producteurs d’or sur les écosystèmes aquatiques grâce à la mise au point d’un procédé de régénération du NaCN (cyanure de sodium) qui permet de recycler les sources azotés (sous-produits réactionnels sulfures-cyanure formés durant la cyanuration) pour dissoudre les métaux précieux.

Les 3 objectifs principaux du projet sont les suivants :

  1. Construire une usine à l’échelle pilote d’un procédé de régénération de cyanure pour dissoudre les métaux précieux;
  2. Démontrer sur site industriel la performance de l’usine à l’échelle pilote pour la dissolution des métaux précieux par le recyclage de l’azote;
  3. Évaluer le rendement économique du nouveau procédé ainsi que la diminution de l’impact environnemental des milieux aquatiques récepteurs.

Résultats escomptés

Ce projet permettra de mettre au point un procédé d’extraction aurifère qui est plus écologique. Ce nouveau procédé encouragera les nouveaux projets miniers et fera la promotion du développement économique dans les régions exploitant ces mines.

Avantages environnementaux prévus :

  1. Réduction considérable du volume d’eau contaminée qui est entreposée dans les bassins de décantation des résidus et augmentation de la réutilisation de l’eau à partir de l’usine de traitement des métaux.
  2. Réduction de la quantité de contaminants provenant des composés azotés toxiques dans les bassins de décantation des résidus et des effluents finaux grâce à la réutilisation de l’azote dans le procédé.
  3. Réduction des risques environnementaux en diminuant la quantité de cyanure et de dioxyde de soufre (SO2) : réduction considérable de la quantité de NaCN frais utilisé (>80 %) dans le circuit de lixiviation du métal précieux et du transport de ce réactif sur les routes. Élimination possible du circuit de désintoxication qui utilise de grandes quantités de SO2 ainsi que du transport de ce réactif sur les routes.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :