Language selection

Recherche

Démonstration d'un procédé de fabrication de briquettes de biocarbone pour l'industrie métallurgique

Secteur stratégique

Forestière - Technologie et Innovation
Matériaux avancés et bioproduits

Statut

Actif

Partenaires

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (Québec)
Transition énergétique Québec

Fonds

Programme de croissance propre

Année

2018

Contribution du PCP

5 000 000 $

Total du projet

18 813 164 $

Lieu

Chicoutimi (Qc)

Pour en savoir plus

Elkem Metal Canada Inc.
(Disponible en anglais seulement)

Promoteur principal

Elkem Métal Canada

Objectifs du projet

Ce projet vise à démontrer la faisabilité technico-économique du processus de production de briquettes de biocharbon aux fins d’utilisation dans la fabrication de ferrosilicium, un composé qui sert d’élément d’alliage dans la production d’acier.

Dans l’éventualité où le projet serait couronné de succès, Elkem a l’intention de remplacer les 43 000 tonnes de charbon par année utilisées à son usine de Chicoutimi, au Québec, par 37 000 tonnes de biocharbon.

Résultats escomptés

L’innovation technologique consiste à fabriquer des briquettes de biocarbone dans un nouveau procédé de pyrolyse à partir de biomasse forestière (copeaux, sciures, planures, etc.). Le remplacement du charbon minéral par des briquettes de biocarbone va permettre de réduire presque entièrement l'émission de GES provenant du charbon fossile. Lorsque le biocarbone aura remplacé tout le charbon fossile consommé à l’usine d’Elkem, soit 43 000 tonnes annuelles, la réduction totale de GES  aura été réduite de 100 000 tonnes par année, ce qui constitue une cible des plus remarquables pour la région du Saguenay au niveau d’une seule installation industrielle.

On s’attend également à ce que le projet entraîne une baisse importante des émissions de GES et à ce qu’il permette à l’industrie forestière locale de trouver une nouvelle décharge stable pour la sciure de bois et les résidus de rabotage de bois qu’elle produit.  Les résultats pourraient également comporter une augmentation des possibilités d’emploi dans le secteur de l’industrie forestière, tout en générant des investissements supplémentaires d’ici 2026.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :