ARCHIVÉE - Le ministre Oliver vante le régime environnemental rigoureux, transparent et responsable du Canada

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Paris — Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Joe Oliver, était à Paris aujourd’hui pour promouvoir le Canada comme fournisseur d’énergie sûr, stable et écologiquement responsable pour la France et l’Europe.

« Les sables bitumineux du Canada sont une ressource mondiale majeure, une ressource qui aura une importance stratégique grandissante pour la sécurité énergétique et la stabilité économique », a lancé M. Oliver.

À Paris, le ministre a prononcé un discours à la Chambre de Commerce France-Canada et a rencontré des chefs d’entreprise du secteur de l’énergie. Il a mis en lumière la position du Canada concernant la Directive sur la qualité des carburants (DQC) que l’Union européenne (UE) propose de mettre en œuvre.

« En ce qui concerne la Directive sur la qualité des carburants, le Canada appuie l’adoption de mesures concrètes qui réduisent vraiment les émissions de GES associées aux carburants, a-t-il dit. Le Canada réclame en la matière une approche scientifique, étayée par les faits et où tous les intéressés sont traités de manière égale et équitable. »

Le ministre a fait remarquer que le pétrole brut extrait des sables bitumineux est un pétrole lourd dont les émissions de gaz à effet de serre (GES) se comparent à celles d’autres bruts lourds que l’on trouve et que l’on produit partout dans le monde et que des pays de l’UE consomment à l’heure actuelle.

 « Le Canada publie sans détour les données relatives aux émissions de GES des sables bitumineux, a fait valoir M. Oliver. De nombreux pays producteurs de bruts consommés en UE ne fournissent à peu près aucune donnée. Les preuves scientifiques de leurs émissions de GES ou bien sont inconnues ou bien ne sont pas divulguées. »

Le Canada a un régime de protection de l’environnement de classe mondiale et il est déterminé à l’améliorer et à le consolider pour garantir l’exploitation responsable de ses ressources naturelles.

Le Canada a aligné son objectif de réduction des GES sur celui des États-Unis et doit donc ramener ses émissions à des niveaux inférieurs de 17 % à ceux de 2005 d’ici 2020. On estime qu’il est déjà à mi-chemin de l’objectif.

Entre 1990 et 2011, le Canada a réduit de 26 % ses émissions par baril de pétrole extrait des sables bitumineux. Les normes de protection de l’environnement visent la qualité de l’eau et de l’air et la remise à l’état naturel des lieux. L’exploitation des sables bitumineux est désormais assujettie à un régime de surveillance et déclaration de tout premier rang dans le monde.

« Notre gouvernement a un plan de Développement responsable des ressources qui crée de l’emploi et favorise la croissance économique et une prospérité durable tout en protégeant l’environnement », a conclu M. Oliver.

Le ministre portera ensuite ces importants messages à Bruxelles, où il doit rencontrer des parlementaires et des groupes de réflexions européens.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

David Provencher
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Le document d’information suivant est fourni à l’adresse www.rncan.gc.ca/media :