ARCHIVÉE - Le ministre Oliver souligne l’importance des relations avec les Premières Nations lors du sommet sur le gaz naturel liquéfié

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Le 9 octobre 2013

PRINCE GEORGE (COLOMBIE-BRITANNIQUE) Le ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Joe Oliver, a prononcé aujourd’hui un discours programme à l’occasion d’un sommet sur le gaz naturel liquéfié des Premières Nations de la Colombie-Britannique, où il a souligné l’importance de tisser des liens, de renforcer la protection de l’environnement et d’optimiser les possibilités d’emploi et de développement économique pour les Premières Nations de la Colombie-Britannique.

« Des relations fondées sur la confiance et le respect mutuel revêtent la plus haute importance pour nos efforts en vue de concrétiser cette excellente occasion de mettre en valeur nos ressources naturelles », a dit M. Oliver, qui a renchéri en ajoutant que « la prise en compte des préoccupations environnementales et économiques des communautés des Premières Nations constitue un premier pas crucial. »

Voici certaines des mesures que le gouvernement du Canada a déjà mises en place pour renforcer la protection de l’environnement :

  • Imposition de nouvelles amendes – allant de 25 000 $ jusqu’à un maximum de 100 000 $ par jour – qui vont réprimer tout de suite les infractions aux lois environnementales dans le secteur des pipelines afin d’éviter des problèmes plus graves à l’avenir;
  • Augmentation annuelle de 50 % du nombre d’inspections d’oléoducs et de gazoducs et doublement des vérifications détaillées de ces mêmes pipelines;
  • Mise sur pied du Comité d’experts sur la sécurité des navires-citernes, qui entreprendra un examen du régime de sécurité pour les pétroliers actuel et proposera d’autres mesures pour en faire un régime de classe mondiale;
  • Mesures législatives qui exigent une capacité financière minimale d’un milliard de dollars pour les grands oléoducs affectés au transport de pétrole brut.

L’ouverture d’un nouveau marché pour le gaz naturel liquéfié (GNL) représente une occasion extraordinaire pour la Colombie-Britannique. Selon les estimations du Conference Board du Canada, la production de gaz naturel et de GNL au Canada injectera 576 milliards de dollars dans notre économie entre 2012 et 2035. Le gouvernement du Canada est favorable à cette importante occasion de mise en valeur des ressources naturelles dans une optique de développement responsable axé sur l’emploi, la croissance économique, la protection de l’environnement et l’établissement de relations constructives avec les communautés des Premières Nations.

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

David Provencher
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
613-996-2007

Ou :

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter : @RNCan  (https://twitter.com/rncan)

Les communiqués de presse et les documents d’information de RNCan sont diffusés à l’adresse www.rncan.gc.ca/media.