ARCHIVÉE - Le ministre Oliver accueille favorablement le rapport sur les emplois et les avantages économiques que pourrait générer l’oléoduc ouest-est

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Le 10 septembre 2013

OTTAWA – L’honorable Joe Oliver, ministre des Ressources naturelles du Canada, a fait la déclaration suivante aujourd’hui à la suite de la publication du rapport de Deloitte & Touche s.r.l. (Deloitte) sur les emplois et les avantages économiques que la proposition de projet de l’oléoduc Énergie Est de TransCanada pourrait créer.

« Le gouvernement Harper se concentre sur la création d’emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme. Nous accueillons donc favorablement le rapport d’aujourd’hui au sujet de l’oléoduc Énergie Est proposé, qui permettrait de transporter le pétrole de l’Ouest canadien vers l’Est et vers de nouveaux marchés à l’étranger.

« Les projets d’infrastructure énergétique sont assujettis à un examen réglementaire et scientifique, et notre gouvernement appuie fermement les projets d’infrastructure énergétique qui créeront des emplois et qui permettront au Canada de tirer parti de la demande mondiale croissante en ressources naturelles.

« Les conclusions du rapport de Deloitte montrent que le projet de l’oléoduc Énergie Est créerait des emplois de grande qualité pour les Canadiens, notamment pour les Autochtones, dans chaque province le long du tracé de l’oléoduc. Dans le rapport, on estime que plus de 10 000 emplois à temps plein seraient créés durant la phase de conception et de construction et que 1 000 emplois supplémentaires seraient créés durant l’exploitation de l’oléoduc proposé. Le projet générerait également un produit intérieur brut de 35 milliards de dollars ainsi que des recettes fiscales de 10 milliards de dollars pour les municipalités, les gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral. 

« Nos ressources naturelles représentent déjà directement et indirectement près du cinquième du PIB nominal et 1,8 million d’emplois au Canada. Les ressources naturelles génèrent également chaque année 30 milliards de dollars en recettes fiscales et en redevances, qui aident à financer des programmes sociaux essentiels, comme en santé et en éducation.

 « Un oléoduc d’Ouest en Est constituerait l’une des plus vastes et des plus ambitieuses infrastructures énergétiques au monde et contribuerait à la sécurité énergétique du Canada et de toute l’Amérique du Nord. En remplaçant le pétrole brut coûteux de l’étranger par du pétrole brut canadien moins coûteux pour les raffineries du Québec et du Canada atlantique, on protégerait et on accroîtrait les possibilités d’emploi dans le secteur du raffinage et on pourrait offrir aux consommateurs du carburant à des prix concurrentiels.

« La sûreté des oléoducs fait partie intégrante du plan de notre gouvernement pour le Développement responsable des ressources. Nous avons renforcé les mesures de protection et nous autoriserons la réalisation de pareils projets énergétiques seulement s’il est prouvé qu’ils sont sûrs pour les Canadiens à la suite d’un examen réglementaire et environnemental scientifique et indépendant. »

Les journalistes peuvent s’adresser à : 

David Provencher
Attaché de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles du Canada
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public : 

Lun.-vend. : 8 h 30 – 16 h 30 (HNE)
Téléphone : 613-995-0947
TTY : 613-996-4397
(téléimprimeur pour les malentendants)
Courriel : questions@nrcan.gc.ca