Language selection

Recherche

Membre de la commission (conseiller autochtone), Commission de toponymie du Canada

Portefeuille ministériel : Ressources naturelles Canada
Organisation : Commission de toponymie du Canada (CTC)
Titre du poste : Membre de la commission (conseiller autochtone)
Type : Temps partiel
Durée : Mandat d’un an à compter de la date de nomination avec possibilité de renouvellement

Postes

Postes de conseiller autochtone (3) au sein de la Commission de toponymie du Canada (CTC) à compter du printemps 2021.

Renseignements généraux

La CTC a été établie par décret à titre d’organisme de coordination national du Canada responsable des noms de lieux officiels. La commission est composée de membres de chaque autorité de dénomination provinciale et territoriale et de plusieurs ministères et organismes fédéraux. Le ministre de Ressources naturelles Canada nomme le président de la CTC et les autres conseillers.

Les noms géographiques officiels fournissent une référence normalisée, largement reconnue et facilement compréhensible aux lieux, aux endroits et aux entités géographiques. Les noms de lieux autochtones contribuent à la préservation, à la revitalisation et au renforcement de l’histoire, des langues et des cultures autochtones. La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones exige que les peuples autochtones aient le droit de désigner et de conserver leurs propres noms pour les collectivités et les lieux.

Les autorités toponymiques fédérales, provinciales et territoriales de la CTC collaborent avec les gouvernements et les collectivités autochtones pour effectuer des recherches et adopter des toponymes autochtones partout au Canada. La CTC reconnaît qu’il est nécessaire que des conseillers en matière de cultures et langues autochtones aident à concevoir des politiques améliorées sur les noms autochtones, tout comme il est nécessaire de vivifier la collaboration et les relations avec les nations autochtones. Les nouveaux postes de conseiller autochtone au sein de la CTC sont conçus pour combler ce rôle. Les personnes nommées travailleront avec la CTC et le Groupe de travail sur les noms géographiques autochtones de la commission afin de coordonner les politiques et les activités de recherche autochtones, d’établir et de renforcer les liens avec les collectivités et les organisations autochtones, et de sensibiliser les gens à la dénomination des lieux autochtones. 

Pour en savoir davantage sur la CTC, nous vous invitons à consulter le site de la Commission de toponymie du Canada.

Poste : Activités principales

Les conseillers autochtones seront membres à part entière avec droit de vote de la CTC et contribueront activement aux discussions et aux activités de la Commission en :

  • participant à des sous-comités ou à des groupes de travail pour traiter de domaines, de thèmes ou de questions particuliers liés aux pratiques autochtones en matière de dénominations géographiques, de toponymie, de linguistique et de cultures autochtones;
  • fournissant des conseils, des perspectives et des idées propres aux cultures autochtones sur des questions de nature historiques, géographiques, culturelles ou linguistiques afin d’aider la commission à concevoir de meilleures politiques sur les noms autochtones et à améliorer la collaboration et les relations continues avec les nations et collectivités autochtones;
  • aidant à la formulation de recommandations de normes, de lignes directrices, de politiques, de principes et de procédures concernant les toponymes autochtones, et
  • en travaillant à la promotion et à la représentation du travail de la CTC.

Notons que les conseillers autochtones doivent servir en leur propre nom et non à titre de représentants d’une organisation ou d’une région particulière, et ils seront choisis en fonction de leurs réalisations et de leurs connaissances personnelles.

Durée / emplacement du poste

Les membres s’engagent à consacrer environ trois semaines par année à leurs activités, soit de six à huit réunions par année, y compris des réunions en personne et d’autres réunions par téléconférence. Les réunions en personne peuvent avoir lieu à Ottawa (Ontario) et à l’endroit où se tient l’assemblée générale annuelle de la commission. Les groupes de travail de la CTC tiennent également des téléconférences bimensuelles pour discuter des documents et des projets de la CTC. On encourage également les membres à collaborer en dehors des réunions prévues.

Rémunération

Il s’agit d’un poste de bénévole. Les membres ne deviennent pas des employés de la fonction publique du Canada à la suite de cette nomination ministérielle. Les membres ne reçoivent ni cadeaux, ni honoraires, ni frais. Les frais de déplacement engagés dans l’exercice de leurs fonctions sont remboursés à un niveau conforme à la Directive sur les voyages du Conseil national mixte (CNM) et aux lignes directrices du Conseil du Trésor du Canada.

Nomination ministérielle

Les nominations ministérielles seront ouvertes, transparentes et fondées sur le mérite afin de promouvoir la nomination de Canadiens qualifiés qui représentent la diversité du Canada sur les plans linguistique, régional et de l’équité en matière d’emploi.

Critères d’admissibilité et qualifications

Pour que votre candidature soit prise en considération pour ce poste, veuillez fournir dans votre lettre de présentation des exemples concrets qui démontrent clairement la façon dont vous répondez aux exigences suivantes :

Exigences liées aux études, à l’expérience et aux connaissances

Études

  • Combinaison acceptable d’études, de formation liée à l’emploi ou d’expérience vécue dans les domaines relatifs au travail de la commission.

Expérience

  • Expérience vécue en tant que membre ou, au sein de collectivités autochtones, des valeurs et visions du monde;
  • Expérience en géographie, géomatique, histoire, linguistique, études autochtones, études canadiennes ou toute autre discipline connexe, et bonne compréhension de l’importance et du rôle de la toponymie dans la culture et l’histoire du Canada;
  • Expérience au sein de comités ou de conseils consultatifs, et
  • Expérience de travail importante et approfondie avec des collectivités/partenaires autochtones.

Connaissances

  • Connaissances des droits des peuples autochtones (article 35 de la Loi constitutionnelle), de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et des Principes régissant la relation du Gouvernement du Canada avec les diverses nations autochtones;
  • Connaissance des systèmes de connaissances autochtones, ainsi que des enjeux, préoccupations et priorités des peuples autochtones afin de conseiller les autorités provinciales et territoriales responsables de la dénomination des noms et, d’accroître l’engagement auprès des nations autochtones et leurs collectivités;
  • Connaissance des activités et des défis liés au travail avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, et
  • Connaissance des langues autochtones considérée comme un atout.

Si votre candidature est retenue aux fins de la prochaine étape du processus de sélection, nous communiquerons avec les personnes que vous aurez fournies à titre de référence pour vérifier la façon dont vous avez fait preuve des exigences susmentionnées, ainsi que des aptitudes et des qualités personnelles suivantes :

Aptitudes

  • Capacité de travailler efficacement avec les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et les peuples autochtones, et
  • Capacité d’établir et d’entretenir des relations de travail productives avec des intervenants, notamment les nations autochtones.

Qualités personnelles

  • Leadership et esprit de collégialité
  • Normes d’éthique élevées, intégrité et impartialité
  • Bon jugement
  • Habiletés supérieures en matière de relations interpersonnelles et de communication
  • Tact et diplomatie

Diversité et langues officielles

Le gouvernement du Canada tiendra compte du bilinguisme et de la diversité dans l’évaluation des candidatures à ces postes. Nous vous encourageons à indiquer dans votre candidature votre compréhension de la langue seconde et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. La maîtrise des deux langues officielles est souhaitable. Veuillez également indiquer dans votre candidature votre connaissance et compréhension d’une autre langue, telle qu’une langue autochtone, et votre capacité de vous exprimer dans cette langue. Le gouvernement tient à ce que ses nominations tiennent compte de son désir d’accéder à une représentation équilibrée des deux sexes et de refléter la diversité de la société canadienne sur le plan de la langue, des régions et de l’équité en matière d’emploi. Par conséquent, nous vous encourageons à indiquer dans votre candidature si vous appartenez à l’un ou à plusieurs des groupes suivants : femmes, Autochtones, personnes handicapées, membres de minorités visibles. Veuillez noter qu’il n’y a aucune obligation de fournir ces renseignements. Autrement dit, ces renseignements sont fournis à titre volontaire.

Le Gouvernement du Canada reconnaît que les nations autochtones comprennent les peuples appartenant aux Premières nations, aux Inuits et aux Métis. Ressources naturelles Canada a l'intention de nommer des conseillers de chacun de ces groupes à la CTC afin de refléter la riche diversité qui existe au sein de la population autochtone au Canada.

Facteurs d’admissibilité et conditions de nomination

  • Les membres doivent être disponibles pour participer à des téléconférences périodiques.
  • Les membres doivent être disposés à se rendre et participer à la réunion générale annuelle de la CTC. La réunion annuelle se tient généralement en septembre/octobre et comprend 3 à 4 jours de participation.

Si vous êtes nommé(e) à ce poste :

  • Les membres doivent respecter les lignes directrices en matière d’éthique, d’activités politiques et de conflits d’intérêts applicables aux nominations ministérielles du gouvernement fédéral.
  • Ils sont assujettis à la Loi sur les conflits d’intérêts. Pour de plus amples renseignements, nous vous invitons à consulter le site Web du Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Un bassin de candidats qualifiés peut être établi et utilisé pour des possibilités de nomination semblables.

Comment présenter une demande

Les personnes intéressées sont priées de faire parvenir leur candidature au Secrétariat de la CTC à l'adresse suivante : nrcan.gnbc-ctc.rncan@canada.ca. L’examen des candidatures débutera le 1er Décembre 2020. Nous encourageons fortement les candidats à présenter leur demande au plus tard à cette date. Après cette date, les candidatures seront conservées et pourront encore être examinées si aucune nomination n’est faite au poste. La demande devra contenir les éléments suivants :

  • Une lettre de présentation de trois pages maximum démontrant leur intérêt pour le poste et expliquant pourquoi ils constituent un bon candidat ou une bonne candidate;
  • Leurs nom et coordonnées (téléphone, courriel et adresse postale);
  • Leur curriculum vitae (c.v.) répondant aux critères indiqués quant aux études et à l’expérience, et
  • Les coordonnées de deux personnes données en référence.

 

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :