Les résultats en bref

Ressources naturelles Canada (RNCan) favorise le développement durable des ressources naturelles du Canada. Nos centres de recherche novateurs mènent des travaux scientifiques à la fine pointe dans les domaines de l’énergie, de la foresterie, des minéraux, des métaux et de l’observation de la Terre. Sur la scène internationale, nous représentons le Canada conformément à nos engagements internationaux de procéder à une exploitation durable de nos ressources.

En 2016-2017, RNCan s’est conformé aux engagements énoncés dans la Lettre de mandat du ministre des Ressources naturellesi dans les domaines suivants :

  • Favoriser les intérêts du Canada dans le commerce et les investissements liés aux ressources naturelles : Grâce aux missions commerciales, aux échanges ministériels et aux engagements auprès des provinces et territoires, RNCan a facilité l’accès à de nouveaux marchés, attiré des investissements et généré une croissance économique. Le Ministère a appuyé des modifications apportées aux codes du bâtiment pour la construction de bâtiment en bois de hauteur moyenne en Asie afin d’élargir le potentiel d’exportation du secteur forestier canadien, misant sur le succès obtenu au Canada dans le domaine de la construction de bâtiment en bois de grande hauteur. Par exemple, un nouveau Code du bâtiment pour les bâtiments de grande hauteur a été adopté en Chine en février 2017, qui permettra d’accroître la hauteur des structures en bois, les faisant passer de trois à cinq étages. Par ailleurs, quatre grands projets de pipelines ont été approuvés conformément à la Stratégie provisoire visant l’examen des grands projets de ressources. La Stratégie provisoire a aussi donné le ton à la tenue de vastes consultations avec les provinces et les territoires, particulièrement avec les peuples autochtones, en plus de contribuer à l’amélioration des évaluations environnementales. En vertu de la Stratégie canadienne de l’énergie (SCE), nous avons élaboré, en collaboration avec les provinces et territoires, un plan d’action en matière d’énergie qui favorisera le développement d’une infrastructure énergétique, améliorera notre efficacité énergétique, stimulera la création de nouvelles technologies et l’innovation et promouvra la coopération internationale.
  • Appuyer le programme sur les changements climatiques : Le Canada croit fermement qu’il est de son devoir de contribuer à la lutte contre les changements climatiques. C’est pourquoi le gouvernement a signé l’Accord de Paris en 2015. Pour respecter nos engagements au pays, RNCan dirige ou chapeaute conjointement 30 des 54 mesures enchâssées dans le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques et fournit de l’expertise à dix autres engagements. En 2016, le Canada a renouvelé son partenariat avec les États-Unis et le Mexique dans le cadre de la Déclaration des leaders sur le partenariat nord-américain en matière de climat, d’énergie propre et d’environnement. Conformément à ce partenariat, les trois pays ont convenu d’harmoniser leur réglementation sur l’efficacité énergétique, de développer des infrastructures énergétiques plus résilientes et de réduire leurs émissions de méthane. La participation du gouvernement fédéral à la SCE positionne notre secteur de l’énergie de manière à pouvoir effectuer des réductions immédiates des émissions et à pouvoir faire les transformations requises à long terme afin d’améliorer considérablement l’efficacité énergétique, d’accélérer la transition vers des sources d’énergie à faible émission de carbone, de promouvoir la production d’une énergie plus propre et de faire avancer la technologie et l’innovation. Et nous en faisons autant dans le domaine minier, en rassemblant les intervenants pour cerner et développer des technologies, des procédés et des connaissances écologiques qui permettront l’exploitation durable des ressources conformément à l’initiative Mines vertes; et dans le domaine forestier, où nous recherchons constamment de nouvelles technologies novatrices et de nouvelles utilisations pour la fibre ligneuse, conformément au programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière.
  • Stimuler le développement et la mise en œuvre de technologies propres et d’innovations : RNCan continue d’investir dans la recherche, le développement et les projets de démonstration de technologies propres novatrices pour aborder les enjeux environnementaux les plus urgents. Ces investissements aident les entreprises canadiennes à croître et à s’imposer comme chefs de file internationaux sur le marché des énergies propres. Le Ministère a soutenu le projet Quest de captage et de stockage de carbone de Shell Canada, un projet clé qui a atteint son objectif de capture et de stockage de plus d’un million de tonnes de dioxyde de carbone. Ce projet demeure l’un des plus grands projets de démonstration de capture et de stockage de dioxyde de carbone à grande échelle au monde. Le Ministère a aussi adopté des approches novatrices dans le domaine minier qui permettent de réduire la consommation d’énergie et les répercussions environnementales tout en générant des avantages économiques pour l’industrie. À titre d’exemple, l’utilisation de bactéries au lieu de produits chimiques pour récupérer le nickel dans les déchets miniers et les gisements de faible teneur. Grâce au budget 2016, RNCan investit dans des technologies permettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) des secteurs pétrolier et gazier, et dans de nouvelles infrastructures, par exemple les bornes de recharge pour véhicules, pour promouvoir des modes de transport plus propres. En 2016, nous annoncions que le Canada prendrait part à Mission Innovation et ainsi doublerait son financement en recherche et développement d’énergie et de technologies propres, de 387 à 775 millions de dollars d’ici 2020. Afin de rétablir la confiance des Canadiens et Canadiennes et d’assurer la sureté des investisseurs, RNCan modernise l’Office national de l’énergie, soutient l’examen des évaluations environnementales et élabore une stratégie de mise en œuvre des grands projets d’exploitation des ressources.
  • Renforcer la participation et la collaboration, notamment avec les collectivités autochtones : Les Canadiens et les Canadiennes devraient pouvoir se faire entendre sur les enjeux qui les touchent de près. Nous avons tenu des consultations auprès des collectivités autochtones susceptibles d’être touchées par la Stratégie intérimaire visant le développement de ressources, particulièrement le projet d’agrandissement de Trans Mountain et le projet de remplacement de la canalisation 3. Pour la toute première fois, nous avons mis sur pied des comités autochtones de consultation et de surveillance pour assurer la participation des Autochtones à chacune des étapes du projet, qui témoignent de notre engagement dans le renouvellement des relations avec les peuples autochtones. RNCan a rencontré plus de 1 000 dans dix villes, dont des représentants de groupes autochtones, qui sont venus exprimer leurs points de vue sur la modernisation de l’Office national de l’énergie. Nous avons également examiné les commentaires reçus dans plus de 200 courriels. Par ailleurs, nous avons soutenu le développement économique des peuples autochtones en favorisant une participation accrue de ces derniers dans le secteur forestier grâce à l’Initiative de foresterie autochtone. Cette initiative a facilité l’attribution de zones pour la récolte du bois, l’installation de sources de chaleur écoénergétiques, la participation aux négociations entourant une convention d’achat d’énergie pour l’approvisionnement énergétique et la création d’emplois dans les collectivités autochtones.
  • Mettre la science de calibre mondial au service des Canadiens et Canadiennes : RNCan est un ministère à vocation scientifique dont les travaux fournissent des données objectives qui étayent les décisions fondées sur des données probantes. Dans un esprit de transparence, de responsabilité et d’engagement envers les Canadiens et les Canadiennes, nous mettons l’information à la disposition du public grâce à l’initiative pour un gouvernement ouvert. Des outils tels que la Plateforme géospatiale fédérale fournissent de l’information accessible au public, notamment des données socioéconomiques et environnementales, par le biais du portail Cartes ouvertes. Nous avons conçu des façons d’aider les entreprises canadiennes à minimiser leurs effets environnementaux nuisibles tout en réduisant les coûts; par exemple par un processus d’extraction de pétrole de réservoirs étanches grâce aux déchets de dioxyde de carbone. Nous avons testé de nouveaux outils et des produits novateurs que l’industrie utilisera un jour, dont des matériaux de construction écoénergétiques et des outils de modélisation climatique. Nous avons évalué le potentiel en ressources naturelles du Canada, dans les zones extracôtières et sur terre, pour prendre des décisions équilibrées concernant le développement durable et la protection de l’environnement; nous avons par ailleurs fourni de meilleures données aux investisseurs potentiels grâce aux levés géoscientifiques et aux inventaires forestiers. Nous avons mis à jour la Stratégie canadienne en matière de feux de forêt 2016 pour améliorer la préparation et la capacité d’intervention en cas de feux de végétation; nous avons également fourni un soutien exhaustif, dont une imagerie satellite détaillée, pour outiller les décideurs et les premiers intervenants afin qu’ils prennent des mesures éclairées et rapides lors des feux de Fort McMurray en 2016.

2016-17 Dépenses réelles 1 358 $ million
Version textuelle

Results Highlights

2016-17 Dépenses réelles

Total : 1358 $ million

Résultat stratégiques Percentage of Actual Spending
S0 1: Les secteurs des ressources naturelles canadiens sont concurrentiels à l’échelle mondiale 53%
SO 2: Les secteurs des ressources naturelles et les consommateurs sont respectueux de l’environnement 27%
SO 3: Les Canadiens ont l’information nécessaire pour gérer leurs terres et leurs ressources naturelles, et sont protégés contre les risques associés 11%
Services internes 9%
Résultat stratégiques
Text version

Résultat stratégiques

Résultat stratégique 1 : Les secteurs des ressources naturelles canadiens sont concurrentiels à l’échelle mondiale

Résultat stratégique 3 : Les Canadiens ont l’information nécessaire pour gérer leurs terres et leurs ressources naturelles, et sont protégés contre les risques associés

Services internes

ésultat>
Actual FTEs 2016-17 3896
Text version

Actual FTEs 2016-17

Total : 3896

Résultat stratégiques Pourcentage des ETP
S0 1: Canada’s Natural Resource Sectors are Globally Competitive 27%
SO 2: Natural Resource Sectors and Consumers are Environmentally Responsible 29%
SO 3: Canadians have Information to Manage their Lands and Natural Resources, and are Protected from Related Risks 21%
Internal Services 23%

Pour plus de détails sur les plans, priorités et résultats du ministère, consultez la section « Résultats : nos réalisations » du présent rapport.