Message du ministre

L'honorable James Gordon Carr, P.C., M.P., Ministre  des Ressources naturelles

Je suis très heureux de vous présenter le Rapport sur les plans et priorités (RPP) de Ressources naturelles Canada pour 2016-2017. Je suis fier de faire partie du gouvernement du Canada alors que notre pays entre dans une nouvelle ère d’ouverture, d’inclusion et d’innovation. Nous avons promis un plan financier responsable et transparent pour réaliser nos engagements – et nous comptons bien que nos concitoyens nous demanderont des comptes.

Le Canada possède d’énormes richesses naturelles, notamment de grandes ressources énergétiques renouvelables et non renouvelables, d’immenses étendues boisées, et des métaux et minéraux en abondance. En 2014, les industries du domaine des ressources naturelles ont représenté, directement et indirectement, 20 % de notre produit intérieur brut et plus de la moitié du total de nos exportations, soit 259 milliards de dollars. Les ressources naturelles sont une importante source d’emplois directs ou indirects au Canada, puisque quelque 1,8 million de personnes travaillent à leur exploitation ou dans les industries de biens et de services dérivés comme la fabrication et l’ingénierie. Le maintien de cette contribution à notre prospérité à long terme dépend de notre capacité de mettre nos ressources naturelles sur le marché de manière durable.

En tant que ministre des Ressources naturelles, mon objectif fondamental est de veiller à ce que nos ressources demeurent source d’emplois, de prospérité et de nouvelles perspectives dans un monde soucieux de pratiques durables. Or, pour atteindre cet objectif, il nous faut d’abord et avant tout gagner votre confiance.

Pour ce faire, nous allons œuvrer ouvertement et dans la transparence, rendre compte de nos progrès au regard de nos engagements, évaluer notre performance et réorienter nos moyens d’action en fonction de nos grandes priorités. Gagner votre confiance signifie également l’inclusivité, c’est-à-dire agir dans un esprit de collaboration et de dialogue honnête avec les provinces et territoires, les peuples autochtones, les municipalités et les communautés, les milieux industriels et les groupements voués à la protection de l’environnement. J’ai la ferme intention de renouveler ces relations, tout comme nos relations avec nos plus proches alliés, les États-Unis et le Mexique.

Affermir ces relations nous permettra de réaliser de grandes choses. Le mandat que m’a confié le Premier Ministre est clair et il est public. Je vais travailler à : 1) l’élaboration d’une stratégie énergétique canadienne, 2) le développement d’une entente nord-américaine sur l’énergie propre et la protection de l’environnement, 3) au doublement du soutien donné à la recherche-développement en énergie propre dans le cadre de Mission Innovation, 4) à la modernisation de l’Office national de l’énergie et 5) à la création d’un processus d’évaluation environnementale qui réponde aux attentes des Canadiens. Je vais aussi veiller aux priorités fondamentales de mon ministère, à savoir assurer la sécurité de la population, prendre en charge le dossier des menaces et des urgences associées aux ressources, et collaborer avec les autres ministères à des tâches prioritaires comme le gouvernement ouvert.

Le présent Rapport explique comment mon ministère appuiera le gouvernement dans la réalisation de son programme d’action pour l’année qui vient. J’ai toute confiance que le ministère des Ressources naturelles est prêt à m’appuyer et à collaborer avec nos partenaires, au gouvernement et à l’extérieur, pour que nous réussissions à obtenir les résultats escomptés par la population canadienne. Cependant, compte tenu de notre engagement à mieux rendre compte de nos activités, le présent Rapport sur les plans et priorités de notre ministère sera le dernier à être présenté dans l’actuel cadre de production des rapports.

Le Premier Ministre et le Président du Conseil du Trésor préparent une nouvelle procédure de production de rapports qui sera plus simple et plus efficace qu’auparavant et qui permettra au Parlement et à la population de mieux évaluer les progrès du gouvernement dans la réalisation du réel changement auquel il s’est engagé. À l’avenir, les rapports de RNCan au Parlement s’attacheront de manière plus transparente à l’emploi que nous faisons de nos ressources pour remplir nos engagements et obtenir les résultats que souhaite la population canadienne.

Les nouveaux mécanismes de production de rapports permettront au public de suivre plus facilement les progrès de notre ministère par rapport à ses priorités, exposées dans la lettre de mandat que le Premier Ministre (accessible ici) m’a donnée.

Ce rapport sur les plans et priorités de mon ministère se limite à l’exercice 2016-2017, première année du mandat de notre gouvernement. Cependant, je vous assure que nos plans procèdent d’une vision prospective, où nous voulons faire du Canada un pays qui se distingue par son dynamisme sur les plans à la fois de l’économie et de la protection de l’environnement – un pays capable d’exploiter ses ressources naturelles de la façon la plus transparente et la plus responsable possible.

Je me réjouis à l’idée de travailler à réaliser cette vision avec mes collègues de RNCan et avec les nombreux citoyens, groupes, pouvoirs publics et entreprises de partout au pays.

 

 

L’honorable Jim Carr, C.P., député
Ministre des Ressources naturelles