Language selection

Recherche

Investir dans le secteur forestier du Canada – Programme d’innovation forestière et Programme de développement des marchés (voté)

Renseignements généraux

Nom du programme de paiement de transfert Investir dans le secteur forestier du Canada – Programme d’innovation forestière et Programme de développement des marchés (voté)
Date de mise en œuvre Le 12 mars 2009
Date d’achèvement Le 31 mars 2018
Type de paiement de transfert Contribution
Type d’affectation de fonds Budget des dépenses
Exercice pour modalités 2016-2017
Résultat stratégique Les secteurs canadiens des ressources naturelles sont concurrentiels à l’échelle mondiale.
Lien vers l’architecture de l’alignement des programmes du Ministère 1.1 – Accès au marché et diversification > 1.1.2 – Accès aux marchés des produits forestiers et diversification de ces marchés, et 1.2 – Innovation menant à de nouveaux produits et procédés > 1.2.2 – Innovation dans le secteur forestier
Description
  1. Le Programme d’innovation forestière (PIF) vise à favoriser l’atteinte de l’objectif qui consiste à assurer la mise en valeur durable des ressources naturelles en améliorant les possibilités économiques à long terme pour le secteur forestier canadien grâce à un investissement accru dans l’innovation forestière.
  2. Le Programme de développement des marchés (PDM) vise à maintenir et à accroître les marchés internationaux de produits forestiers; à élargir l’utilisation du bois sur le marché nord-américain de la construction d’immeubles non résidentiels et à hauteur moyenne et à promouvoir les caractéristiques écologiques intéressantes des produits forestiers canadiens.

Aucune contribution remboursable n’est versée pour ces programmes de paiements de transfert.

Résultats obtenus Résultats obtenus pour le PIF :

FPInnovations a financé le développement d’une technologie de raffinage de la pulpe permettant de transformer le bois de piètre qualité en sucres et en lignine utilisés par l’industrie biochimique et d’autres secteurs; par exemple les matières premières dans l’alimentation des animaux. Ce travail est précurseur d’une usine pilote à grande échelle qui sera construite au moulin de Resolute Forest PRoducts de Thunder Bay, en Ontario.

FPInnovations a participé à l’inclusion de dispositions sur le bois lamellé-croisé dans le supplément 2016 de la norme CSA 086 sur la conception du bois d’œuvre. Si bien que les concepteurs pourront désormais intégrer du bois lamellé-croisé à leurs projets en toute confiance, et les approbateurs seront en mesure d’évaluer la conception structurale et la résistance au feu des projets qui font appel à du bois lamellé-croisé. Grâce aux travaux de recherche sur les matériaux de construction de pointe tels que le bois lamellé-croisé, l’industrie réussit des percées dans le secteur de la construction d’immeubles de mi-hauteur à charpente de bois au Canada.

Le SCF, en collaboration avec l’Association canadienne de normalisation, a produit une deuxième norme sur la cellulose nanométrique. La norme « CSA Standard Z5200-17, Cellulose nanomaterials – Blank detail specification » a été produite après consultation des producteurs canadiens et internationaux ainsi que des utilisateurs potentiels de cellulose nanométrique afin de dresser une liste des propriétés et des caractéristiques pouvant être essentielles à la qualité du produit. L’élaboration de normes est une étape importante en vue de la mise en marché de nouveaux produits.

FPInnovations et CanmetÉNERGIE ont terminé la première phase d’un grand projet pluriannuel de production à grande échelle de carburant liquide renouvelable à partir de matières premières forestières de peu de valeur. On obtiendra ainsi du diésel renouvelable à partir de résidus forestiers.

FPInnovations a évalué l’impact de différents réglages en usine de l’étrangleur des chargeurs de grume sur la productivité et la consommation de carburant de ces machines. FPInnovation partage ses résultats avec les exploitants forestiers à la grandeur du pays. Cela leur permettra de réduire leur consommation de carburant ainsi que leurs frais d’exploitation, les émissions de GES et la quantité de polluants atmosphériques dont tout et chacun bénéficieront.

Une nouvelle pâte de bois faite à 100 % de matériaux d’origine biologique a été développée. On a réussi la production de prototypes de bouteilles en pâte de bois à l’aide d’une imprimante 3D.

Résultats obtenus pour le PDM :


Hors frontière :

Les exportations de produits du bois canadiens vers les marchés hors frontière (Chine, Corée, Japon et Europe 28) ont dépassé les cibles de rendement en 2016, atteignant une valeur de 3,5 milliards de dollars. Il s’agit d’une augmentation de 12,2 % par rapport à la valeur de 3,1 milliards de dollars de l’année de référence 2011.

Les exportations de produits du bois canadiens vers les marchés émergents (Inde et Moyen-Orient 14) continuent à fluctuer et sont fortement touchées par diverses variables mondiales telles que les prix concurrentiels. En 2016, la valeur des exportations a totalisé 64,8 millions de dollars. Il s’agit d’une augmentation de 34,8 % par rapport à la valeur de 99,3 millions de dollars de l’année de référence 2011. Toutefois, les marchés émergents offrent toujours un fort potentiel de croissance et il est important d’y être présent rapidement pour en tirer un maximum de bénéfices. Par exemple, la consommation des produits de bois de résineux de qualité croît rapidement dans le secteur manufacturier de l’Inde en remplacement des grumes de feuillu; ainsi, entre 2006 et 2011, les exportations de bois de résineux canadien vers l’Inde ont bondi de 1 à 11,2 millions de dollars.

Amérique du Nord:

On a encouragé l’utilisation de bois dans 232 des projets de constructions non résidentiels de mi-hauteur entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017. Cela a fait augmenter les ventes de bois de 135,6 millions de dollars. Il s’agit d’un sommet record pour les conversions de projet et les ventes de bois.
On a soutenu la conception, les essais, l’approbation et la construction de deux immeubles élevés en bois, une première au Canada :
  • Brock Commons Tallwood House – une résidence étudiante de 18 étages sur le campus de l’Université de Vancouver, en Colombie-Britannique. La superstructure et l’enveloppe du bâtiment en bois massif ont été assemblées en moins de 70 jours après la livraison des premiers éléments préfabriqués sur le chantier, soit quatre mois plus tôt que prévu. La résidence Brock Commons a ouvert ses portes en juillet 2017. Il s’agit du plus haut bâtiment moderne en bois au monde.
  • Origine – le plus haut immeuble de copropriétés entièrement en bois construit à ce jour en Amérique du Nord. Situé à Québec, cet immeuble de 13 étages ouvrira ses portes à la fin de 2017. L’expérience acquise aux étapes de conception, d’essai, d’approbation et de construction d’Origine a servi à deux projets novateurs : un guide technique québécois qui propose des solutions de conception préapprouvées pour les immeubles en bois massif pouvant atteindre 12 étages; et le projet ARBORA, à Montréal, le plus important projet résidentiel au monde construit en bois stratifié croisé.
Commentaires sur les écarts S. O.
Vérifications achevées ou prévues Une vérification interne du programme de développement des marchés a eu lieu en décembre 2016.
Évaluations achevées ou prévues L’évaluation de l’objectif Accès aux marchés des produits forestiers et diversification de ces marchés, y compris le programme de développement des marchés, a eu lieu en 2016. Une évaluation de l’Innovation dans le secteur forestier devrait débuter en 2017-2018. Une évaluation de l’objectif Accès aux marchés des produits forestiers et diversification de ces marchés (qui comprend le programme de développement des marchés, devrait commencer en 2019-2020.
Mobilisation des demandeurs et des bénéficiaires

PDM : Les bénéficiaires admissibles comprennent des associations de produits forestiers sans but lucratif qui travaillent à la promotion et l’exportation de produits forestiers, des associations de fabricants d’habitations usinées, des provinces, des sociétés d’État provinciales et des organismes à but lucratif et à but non lucratif qui font de la recherche dans le secteur des produits forestiers.

Le PDM a envoyé ses appels d’offres par courriel le 1er novembre 2016 à tous les demandeurs inscrits dans le système en ligne du programme. Étaient joints au courriel deux documents de référence : le Guide pratique à l’intention des demandeurs et les Critères et processus d’évaluation.

PIF :
Le bénéficiaire principal de contributions est FPInnovations, un institut national de recherche en foresterie à but non lucratif.

Il n’y a pas d’appel d’offres ouvert pour le PIF. Les responsables rencontrent le principal bénéficiaire nommé, FPInnovations, dont le sous-ministre adjoint du Service canadien des forêts de RNCan, qui est un observateur au sein du conseil d’administration de FPInnovations. Tous les autres bénéficiaires de financement potentiels sont également mobilisés par les responsables du programme.

Renseignements sur le rendement (en dollars)

Type de paiement de transfert 2014-2015 Dépenses réelles 2015-2016 Dépenses réelles 2016–2017 Dépenses prévues 2016–2017 Total des autorisations pouvant être utilisées 2016–2017
Dépenses réelles
(autorisations utilisées)
Écart (dépenses réelles de 2016-2017 moins dépenses prévues de 2016-2017)
Total des subventions   0 0 0 0  
Total des contributions 34 596 994 33 101 721 31 200 000 30 273 715 30 259 720 (940 280)
Total des autres types de paiements de transfert 0 0 0 0 0  
Dépenses totales du programme 34 596 994 33 101 721 31 200 000 30 273 715 30 259 720 (940 280)
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :