Language selection

Recherche

Sous-programme 2.2.1

Matériaux pour l'énergie

Description

Ce sous-programme livre de la recherche et des solutions liées aux matériaux qui permettent une production énergétique moins polluante et une utilisation plus efficiente de l'énergie au sein d'applications concrètes telles que le transport et l'industrie. Le Canada doit réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de la production, du transport et de l'utilisation de l'énergie, accroître l'approvisionnement énergétique et maintenir un mélange de sources d'énergie et de technologies. Des solutions novatrices liées aux matériaux sont des catalyseurs essentiels de nouvelles technologies d'extraction et de traitement des sables bitumineux et de production d'électricité centrale nucléaire et centrale alimentée au charbon. Il faut également de nouvelles technologies des matériaux pour accroître la capacité des pipelines pétroliers et gaziers et pour surveiller le rendement et l'intégrité des pipelines. Le sous-programme permet également de mettre au point des matériaux et des technologies de traitement de pointe afin de réduire les émissions des véhicules. Les stratégies clés visant à réduire l'énergie utilisée par les véhicules classiques, électriques et hybrides réduiront le poids des véhicules, accroîtront l'efficacité du groupe motopropulseur et amélioreront le stockage de l'énergie, la gestion des liquides, et d'autres systèmes. La collaboration avec des constructeurs de véhicules, des fournisseurs et le U.S. Department of Energy dirige les priorités, accélère la recherche appliquée et le développement, et réduit les risques liés à la mise en œuvre qu'encourent les entreprises.

Information non financière à propos du rendement
Résultat stratégique Indicateur de rendement Objectif
L'industrie utilise de nouvelles technologies des matériaux dans les réacteurs nucléaires Nombre de nouvelles technologies des matériaux qui ont été mises au point ou validées par RNCan dans la conception des réacteurs nucléaires et qui ont été présentées aux fins d'approbation

3 sur une période de 5 ans pour le 31 mars 2017

L'industrie utilise de nouvelles technologies des matériaux pour le transport (efficace et en toute sécurité) de combustibles fossiles propres. Nombre de projets proposés pour le transport (efficace et en toute sécurité) de combustibles fossiles propres à l'aide des technologies des matériaux mises au point ou validées par RNCan

3 sur une période de 5 ans pour le 31 mars 2017

L'industrie intègre des technologies des matériaux de pointe dans la conception de nouveaux véhicules éconergétiques Nombre de technologies des matériaux de pointe auxquelles RNCan a contribué et que les intervenants de l'industrie prévoient mettre en œuvre dans la conception de nouveaux véhicules éconergétiques qui seront produits en Amérique du Nord 3 sur une période de 3 ans pour le 31 mars 2015
Information financière à propos du rendement (milliers de dollars)
Dépenses prévues Total des autorisations
9,190 9,190

logo
Thème I de la SFDD - Relever les défis des changements climatiques et de la qualité de l’air

Objectif 1 de la SFDD - Changements climatiques

Réduire les taux d'émissions de gaz à effet de serre (GES) afin d'atténuer la gravité et les effets inévitables des changements climatiques.

Cible 1.1 de la SFDD - Atténuation des changements climatiques

Par rapport aux niveaux d'émissions de 2005, réduire de 17 % les émissions totales de gaz à effet de serre (GES) au Canada d'ici 2020.

Stratégie de mise en œuvre de la SFDD - Transport propre

1.1.39  Élaborer des processus et matériaux améliorés qui permettent de créer des véhicules plus écoénergétiques avec de plus faibles niveaux d'émissions. (RNCan)

Comment cette activité appuie-t-elle la cible de la SFDD?

Les matériaux actuels ne répondent pas aux exigences des secteurs du transport en matière d’efficacité énergétique et de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. Il faut accroître la R et D sur les matériaux pour les véhicules légers et leur groupe motopropulseur. Pour satisfaire les nouvelles exigences, le programme de recherche sur les matériaux avancés pour le transport (MSA) dans le cadre de ce sous‑programme vise le développement de matériaux avancés, de procédés et de techniques de fabrication qui sont requis pour améliorer de façon significative l’efficacité énergétique de la prochaine génération de véhicules. Le programme MSA se concentre sur l’évolution des matériaux de structure, du groupe motopropulseur et de châssis utilisés présentement dans la construction des véhicules, pour les intégrer dans le développement des véhicules de la prochaine génération. L’allégement est l’un des principaux domaines qui permettra la réduction des émissions de GES, l’augmentation de l’économie de carburant et l’amélioration de la sécurité, une technologie essentielle au développement de véhicules hybrides, à hydrogène, au biodiésel ou autres carburants écologiques. Par une importante collaboration, ce programme développera une nouvelle génération de chercheurs dans les matériaux et alliages métallurgiques, en vue d’améliorer la compétitivité du secteur automobile canadien et le transfert des principales technologies, à l’avantage de tous les Canadiens. 

L’efficacité énergétique du parc de véhicules de RNCan peut être améliorée par des groupes motopropulseurs plus évolués et plus légers. La recherche évoluée dans les nouveaux matériaux, effectuée en partenariat avec d’autres intervenants, y compris les constructeurs automobiles, les universités et les laboratoires fédéraux, promeut l’adoption de nouvelles structures automobiles légères mues par des groupes motopropulseurs évolués qui peuvent substantiellement réduire le poids global du véhicule et en améliorer le rendement, entraînant ainsi des économies de carburant et des émissions de carbone plus faibles. Donc, le programme de recherche MSA dans le cadre de ce sous-programme contribue indirectement à la cible 1.1 de la SFDD – Atténuation des changements climatiques.

Nom du programme : Amélioration de la compétitivité dans un contexte de changements climatiques 1

Thème PQA : Adaptation

Description du programme Amélioration de la compétitivité dans un contexte de changements climatiques :

Le programme Amélioration de la compétitivité dans un contexte de changements climatiques de RNCan vise les activités du Secteur des sciences de la Terre (sous le sous-programme 3.1.4, « Adaptation aux changements climatiques »), du Secteur des minéraux et des métaux (sous le sous-programme 2.2.1, « Matériaux pour l’énergie ») et Service canadien des forêts (sous la sous‑programme 3.1.3, « Science des perturbations des forêts et son application »). Les activités pour le présent programme pour chaque secteur sont décrites ci-dessous :

Impacts et adaptation liés aux changements climatiques (DIACC) – Secteur des sciences de la Terre (SST)

Pour réussir la planification et la gestion des effets des changements climatiques, il faut considérer non seulement les risques et les possibilités de l’évolution du climat, mais aussi les moyens d’assurer la coopération de décideurs à plusieurs niveaux. Ce programme offre une plateforme d’adaptation qui rassemble l’industrie et les organismes professionnels, les ministères provinciaux, territoriaux et fédéraux ainsi que d’autres organismes pertinents souhaitant se pencher sur des priorités d’adaptation partagées. La plateforme d’adaptation améliorera la compétitivité des régions et des industries clés en offrant une structure pour rassembler les connaissances, la capacité et les ressources financières provenant de partout au Canada, et ce, afin de produire de l’information et des outils dont les régions et les industries clés ont besoin pour comprendre les effets des changements climatiques sur leurs activités et s’y adapter.

Projet de gestion de déchets miniers dans un contexte de changement climatique – Secteur des minéraux et des métaux (SMM)

Le réchauffement du climat dans le Nord pose de nouveaux défis dans le cadre de différentes activités minières, surtout en ce qui concerne la gestion des déchets miniers et le traitement des effluents. S’appuyer sur des technologies disponibles et éprouvées sans même envisager de nouvelles solutions de rechange n’est pas une façon adéquate de s’attaquer aux défis actuels. Dans le cadre d’un programme plus vaste du Ministère sur les impacts et l’adaptation liées aux changements climatiques, CanmetMINES examinent les pratiques actuelles de gestion des déchets miniers et de traitement des effluents dans le Nord en fonction de la capacité de s’adapter aux effets de phénomènes climatiques extrêmes. Les travaux menés sont axés sur la vulnérabilité du secteur minier dans le Nord, l’examen des activités, les projets de développement et de mise en valeur, ainsi que l’étude d’options d’adaptation éventuelles.

Impacts et adaptation liés aux changements climatiques – Service canadien des forêts (SCF)

Le Service canadien des forêts travaille actuellement à l’élaboration d’un cadre national d’intégration des renseignements scientifiques actuels et nouveaux, qui favorise une évaluation intégrée des conséquences du changement climatique dans le secteur canadien des forêts. Le programme comprend l’élaboration d’un ensemble d’indicateurs d’impacts des changements climatiques sur les forêts du Canada et les systèmes de gestion des forêts et la mise en place d’un système pour les surveiller et produire des rapports sur la situation. Une trousse d’information et d’outils utiles et pertinents pour éclairer les décisions sur l’adaptation et renforcer la capacité du secteur des forêts de réduire les conséquences du changement climatique est en cours d’élaboration en étroite concertation avec le secteur canadien des forêts.

Résultats attendus du programme en 2013-2014 :

Le programme Amélioration de la compétitivité dans un contexte de changements climatiques de RNCan fournira l’information et permettra de partager les connaissances spécialisées en vue de renforcer la capacité d’adaptation des décideurs dans différentes régions et différents secteurs économiques visés du Canada. Le Secteur des sciences de la Terre établira une plateforme d’adaptation et continuera de rassembler les connaissances, les capacités et les ressources financières pour faciliter les mesures d’adaptation. En 2013-2014, les projets à coûts partagés financés dans le cadre des groupes de travail Exploitation minière, Nord canadien et Mesure des progrès présenteront leurs résultats préliminaires, qui seront communiqués à grande échelle. Un deuxième appel de propositions visera le financement des activités dans les groupes de travail, établis ou nouveaux, y compris L’économie de l’adaptation et Énergie. Le programme présentera également une mise à jour de l’évaluation nationale de 2007 sur les impacts des changements climatiques et l’adaptation. Le Secteur des minéraux et des métaux présentera un rapport et un colloque technique pour l’amélioration des connaissances sur les conséquences du changement climatique sur la gestion des déchets miniers et le traitement des effluents dans le Nord et offrira des technologies d’adaptation pratiques. Le Service canadien des forêts présentera un cadre de d’établissement de priorités pour les indicateurs des impacts des changements climatiques, élaborera une trousse d’adaptation initiale et commencera à faire rapport sur son système de suivi. En 2013-2014, le programme déterminera également les domaines à cibler et la méthodologie de son évaluation intégrée.

Mesures de rendement :

Résultats clés Indicateurs Cibles Méthodes d’évaluation
Conscientisation accrue et engagement envers l’adaptation Changement dans le nombre de décideurs informés et engagés 30 % d’augmentation de la conscientisation de l’adaptation par rapport au repère de 2009, d’ici 2014 Sondage en 2014-2015
Participation à la plateforme d’adaptation 90 % des groupes d’intervenants ciblés participent Rapports sur les activités de la plateforme
Capacité accrue des personnes, collectivités et secteurs économiques à s’adapter au climat changeant Personnel des exploitations minières, autorités réglementaires et public plus informés des effets des changements climatiques sur la gestion des déchets miniers et des possibles stratégies d’atténuation 300 personnes du secteur minier (personnel de sociétés minières et autorités réglementaires) et le public participent aux séances d’information ou à la formation associées aux conclusions des projets Nombre de personnes qui participent aux séances d’information et aux autres activités de projet
Dépenses du programme pour 2013-2014
Dépenses totales prévues pour le programme PQA
198,950Note de bas de page 2
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :