Message du ministre

L'honorable James Gordon Carr, P.C., M.P., Ministre  des Ressources naturelles

Notre plan ministériel 2017–2018 fournit aux parlementaires et à l’ensemble des Canadiens des renseignements sur notre travail et nos objectifs pour l’année à venir. Afin de mieux informer les Canadiens, nous remplaçons le Rapport sur les plans et les priorités par un nouveau rapport simplifié.

Nous avons changé le nom du rapport afin de bien refléter sa raison d’être : communiquer nos objectifs annuels et les ressources financières et humaines prévues pour les atteindre. De plus, nous avons restructuré le rapport pour présenter les résultats réels que nous visons de façon plus claire, directe et équilibrée, sans perdre de transparence sur la manière dont nous dépenserons l’argent des contribuables. Dans ce rapport, nous décrivons nos programmes et services aux Canadiens, nos priorités pour 2017–2018 et comment nos travaux satisferont à nos engagements, à notre mandat, et aussi aux priorités du gouvernement.

À Ressources naturelles Canada, nous avons pour mandat de veiller à ce que nos ressources demeurent un moteur essentiel de notre économie – et une source d’emplois et de possibilités pour les Canadiens. Nous axons nos efforts sur l’accès de ces ressources aux marchés, notamment en rétablissant nos relations avec les peuples autochtones et en abordant les préoccupations environnementales des citoyens.

Plus généralement, nous tirons parti des ressources fossiles dont nous disposons aujourd’hui afin d’apporter des solutions d’énergie propre demain. Dans cette optique, nous investissons dans des technologies propres, révisons notre réglementation dans différents domaines, notamment l’efficacité énergétique, et cultivons nos relations avec nos partenaires dans le monde entier.

Nos plans s’inscrivent dans la continuité des réalisations de notre administration. En 2016–2017, nous avons accompli de grands progrès pour atteindre les objectifs de notre mandat, y compris la négociation d’un accord historique avec les États-Unis et le Mexique sur le climat, l’énergie propre et l’environnement, et l’annonce d’un Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.

Nous avons progressé sur plusieurs enjeux environnementaux clés, parmi lesquels : garantir les normes de sécurité les plus strictes pour les pipelines, effectuer l’investissement le plus important de l’histoire en vue de protéger les océans du Canada, et annoncer un moratoire sur les pétroliers près de la région de la forêt pluviale et de la mer du Grand Ours en Colombie-Britannique. Nous avons également accompli des progrès considérables dans l’utilisation du bois pour la construction de bâtiments de grande hauteur et avons stimulé le commerce et l’investissement dans le secteur minier canadien.

Au terme de vastes consultations auprès des Canadiens, nous avons approuvé le port méthanier de Pacific NorthWest LNG, l’agrandissement du réseau de Trans Mountain et le remplacement de la canalisation 3, de même que la mine d’apatite Arnaud, le projet de la société Woodfibre LNG, le projet de carrière de granit à Black Point, le gazoduc de NOVA Gas et le terminal d’exportation de propane de l’île Ridley. Ensemble, ces projets permettront d’acheminer nos ressources à de nouveaux marchés, créant plus de 30 000 emplois et des possibilités à travers le pays et injectant plus de 26 milliards $ dans l’économie canadienne.

Notre objectif à Ressources naturelles Canada pour l’année à venir est de mettre en œuvre ces décisions et d’ouvrir la voie dans plusieurs autres domaines, parmi lesquels : faire progresser les technologies propres dans les secteurs des ressources naturelles; contribuer à l’évaluation environnementale et à l’examen réglementaire, y compris moderniser l’Office national de l’énergie; contribuer au Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques; faire progresser la Stratégie canadienne de l’énergie et promouvoir une collaboration internationale en matière d’écotechnologies, de commerce et d’investissements.

Nous travaillerons de concert avec nos collègues provinciaux et territoriaux en vue de définir un cadre national pour la bioéconomie forestière – secteur très prometteur pour la création d’emplois et la lutte contre les changements climatiques – et de cultiver les relations avec le nouveau gouvernement étasunien pour soutenir les priorités communes en matière de commerce et d’infrastructures. Nous continuerons également d’investir dans des solutions minières vertes afin d’augmenter la productivité et d’améliorer la performance environnementale du secteur.

Pour renforcer notre relation avec les peuples autochtones, nous utiliserons les programmes existants, tels que le partenariat de parcours économiques, et entreprendrons de nouvelles démarches comme la création de comités consultatifs et de contrôle sur les pipelines et autres grands projets.

Tous ces efforts nous rapprocheront de l’avenir que nous espérons : une industrie des ressources solide, de bons emplois pour les Canadiens et un approvisionnement en énergie encore plus durable.

 

 

L’honorable Jim Carr, C.P., député
Ministre des Ressources naturelles