Language selection

Recherche

Adaptation

Ministère : RNCan
Nom du PQA : Amélioration de la compétitivité dans un contexte de changements climatiques
Résultat stratégique de l’AAP : 3 
Sous-activité : 3.1.3 (Géosciences des changements climatiques et adaptation)

Description du programme

Le programme est passé d'un accent sur des Outils novateurs de gestion des risques et des Initiatives de collaboration pour l'adaptation régionale qui mettaient l'accent sur l'engagement et le renforcement des capacités d'un large éventail de décideurs en matière d'adaptation à un programme renouvelé qui assurera la stabilité et la structure visant à soutenir l'éventail toujours croissant d’activités d'adaptation. Grâce à la nouvelle Plateforme d'adaptation et ses groupes de travail, le programme permettra une collaboration en matière d'adaptation entre les gouvernements, les entreprises, les professionnels, et les organisations nationales, notamment le développement et l'échange d'informations, d'outils, d'expertise. Ces activités sont axées sur le renforcement de la compétitivité en dotant les décideurs dans les régions et les industries des ressources naturelles des outils et des informations nécessaires pour comprendre les effets du changement climatique et s’y adapter.

Résultats attendus 2011-2012

  • La programmation des Initiatives de collaboration pour l'adaptation régionale (ICAR) et des Outils permettra d'accroître considérablement la disponibilité des informations, des outils et des produits sur l'adaptation.
  • Les ICAR continueront à renforcer la collaboration en matière d'adaptation.
  • Les ICAR renforceront la capacité à conduire et appliquer la science de l'adaptation.

Compte rendu du rendement 2011-2012

Les programmes ont livré 20 nouvelles études de cas et 2 outils d'aide à la décision et une multitude de rapports, augmentant la disponibilité des ressources pour la prise de décision. Les travaux ont également commencé sur des produits qui offriront un point d'accès unique à l'information. Par exemple, le nouveau compendium en ligne sur l'eau et l'information sur l’adaptation aidera les décideurs à accéder aux dernières informations sur tous les aspects de la gestion des ressources en eau dans un contexte de changement climatique. C'est la première fois que toutes ces informations sont rassemblées en un seul endroit et il sera plus facile pour les utilisateurs d'accéder à l'information la plus récente et pertinente pour leurs besoins en matière de gestion de l'eau.

Les 6 Initiatives de collaboration pour l'adaptation régionale ont renforcé la collaboration grâce à la prestation de 27 ateliers et séances de la conférence qui ont réuni des décideurs afin qu’ils partagent les connaissances et l'expertise pour faire progresser la prise de décision en matière d’adaptation en 15 points, notamment la gestion de l'eau, la planification communautaire, l'infrastructure, la gestion forestière et l'exploitation minière. Par exemple, l’ICAR de la C.-B. a organisé un atelier qui a réuni des représentants de l'industrie minière et des gouvernements pour discuter des mesures d'adaptation actuelles dans le secteur minier et des mesures qui pourraient aider davantage le secteur. 

La collaboration, l'information et les recommandations des projets de l’ICAR ont contribué à l'élaboration de politiques, notamment :

  • les lignes directrices provinciales sur l’adaptation aux changements climatiques pour les municipalités en Nouvelle-Écosse;
  • les plans d'adaptation en matière de gestion des crues et des sécheresses en Saskatchewan et dans d'autres provinces.

    En s'appuyant sur le succès des ICAR, le programme a lancé la Plateforme d'adaptation qui rassemble les gouvernements, le secteur privé et les autres parties intéressées afin de partager des informations, de l'expérience et de l'expertise, de générer de nouvelles idées et de déterminer les possibilités d'adaptation.

Leçons apprises

Le temps consacré à l'établissement de relations de collaboration au lancement des projets est essentiel au succès des projets et aux répercussions.

La flexibilité dans la conception et la mise en œuvre du programme est essentielle pour permettre au programme de profiter de nouvelles opportunités pour faire avancer le développement de l'apprentissage et des capacités dans cette problématique grandissante et en évolution.

Information financière  (en millions de dollars)

Dépenses prévues du programme pour l’AF 2011-2012 Dépenses réelles pour l’AF 2011-2012
2.75 2.14

Ministère : RNCan
Nom du PQA : Amélioration de la compétitivité dans un contexte de changements climatiques
Résultat stratégique : 3
Sous-activité : 3.1.2 (Science des perturbations des forêts et son application)

Description du programme

Le Projet d’adaptation aux changements climatiques fournit des connaissances et des outils d’aide à la décision aux membres du secteur forestier du Canada afin de leur permettre de prendre des décisions éclairées sur la façon dont ils peuvent le mieux s'adapter aux changements climatiques. Ce projet d’intégration et transdisciplinaire réunit les sciences biophysique et sociale, les lient aux politique, et met l'accent sur l'échange de connaissances, notamment à travers la participation des utilisateurs aux étapes initiales des initiatives de recherche. Les priorités sont les suivantes : a) une trousse d’outils pour l’adaptation comprenant des modèles et des systèmes d’aide à la décision pour les forestiers; b) des informations et des systèmes intégrés pour la surveillance et le rapport sur les effets des changements climatiques sur les écosystèmes forestiers du Canada; et c) une évaluation interdisciplinaire de la vulnérabilité du secteur forestier aux changements climatiques. La migration assistée et la capacité d’adaptation sont deux domaines de recherche en croissance. Les travaux dans ce projet sont hautement collaboratifs et proposent des liens solides avec les résultats et les composantes dans plusieurs autres projets.

Résultats attendus 2011-2012

Changements forestiers, la contribution du SCF au projet d'adaptation, devrait atteindre ce qui suit :

  • la création d'un comité directeur constitué de chercheurs du SCF pour assurer une représentation régionale et un leadership éclairé pour l'initiative;
  • l’identification et l’accélération d’initiatives de recherche du SCF pouvant contribuer à la trousse d’outils pour l'adaptation;
  • la consultation initiale avec les futurs utilisateurs relativement à leurs besoins d’information sur l'adaptation;
  • l’identification d'une liste exhaustive d'indicateurs des effets du changement climatique sur les forêts du Canada;
  • l’élaboration d'un cadre initial pour le système de surveillance du SCF sur les effets des changements climatiques et l’adaptation;
  • l’identification des questions clés en matière de politiques pour l’évaluation intégrée du SCF des effets des changements climatiques pour le secteur forestier;
  • la sensibilisation de la communauté du secteur forestier à l’initiative Changements forestiers.

Compte rendu du rendement 2011-2012

L'équipe de base de Changements forestiers, composée de représentants de chaque centre régional du SCF, a été formée au début octobre. Des fonds du programme ont été investis pour accélérer les travaux identifiés comme des activités principales en matière de recherche pouvant contribuer à la version préliminaire de la trousse d’outils pour l’adaptation. Les résultats des recherches et les exemples de produits d’information ont été présentés à l'équipe de base à la fin mars 2012. À la fin du mois de février, le groupe a organisé un premier atelier avec les utilisateurs potentiels des connaissances, notamment des représentants de l'industrie, du milieu universitaire et des provinces et territoires, afin de les consulter sur leurs besoins d’information pour l'adaptation. Les commentaires sur l'atelier ont été très positifs, et le dialogue s’est poursuivi entre les participants et l'équipe de base sous la forme d'appels téléphoniques, de courriels, et de réunions en personne (p, ex., des présentations à l’Association des produits forestiers du Canada, au consortium Ouranos).  Deux articles documentaires sur Changements forestiers ont été publiés dans des revues de grande diffusion consacrées à la foresterie (Forestry Chronicle, BC Journal of Ecosystems and Management). L'échange de connaissances au sein du SCF et avec les intervenants et collaborateurs externes est un élément clé de Changements forestiers, et les liens avec les initiatives connexes telles que les travaux du Groupe de travail sur le changement climatique du Conseil canadien des ministres des forêts sont renforcés. Les indicateurs des effets des changements climatiques sur le secteur forestier ont été développés lors d’une série de séances de travail tenues dans chaque centre régional du SCF, durant lesquelles les chercheurs scientifiques et socio-économistes ont travaillé ensemble pour établir une liste exhaustive; un livre blanc qui décrit à la fois le processus et les résultats de cette initiative est maintenant disponible sur le wiki de RNCan, et les commentaires des examinateurs sont sollicités. Une liste restreinte d'indicateurs utiles et pertinents est en cours d'élaboration par le biais d’un exercice de priorisation fondé sur la pertinence et la faisabilité. Un cadre initial pour le système de surveillance du SCF sur les effets des changements climatiques a été élaboré, et les programmes de surveillance du SCF qui peuvent fournir des informations pertinentes sur les indicateurs ont été identifiés. Les questions clés en matière de politique qui doivent être abordées par l'évaluation intégrée du SCF sur les répercussions des changements climatiques pour le secteur forestier ont été déterminées grâce à une série d'entretiens avec les leaders en politiques du SCF. Les informations issues de ces entretiens ont été analysées dans un atelier du SCF et résumées et présentées dans un rapport interne. Ces questions sont présentement priorisées en fonction de leur importance et de la probabilité que le SCF puisse y répondre avec succès.

Leçons apprises

  • Le SCF a beaucoup de capacités et de connaissances en ce qui a trait aux effets des changements climatiques et à l’adaptation dans le secteur forestier.
  • Le programme fournit un cadre permettant de mieux cibler et coordonner les efforts de recherche pour faciliter l'adaptation. Dans certains cas, les résultats de recherche ont seulement besoin d’un minimum de travail supplémentaires pour devenir des produits d’information sur l’adaptation utilisables et utiles.
  • L'échange des connaissances est un principe clé de Changements forestiers : les utilisateurs finaux des informations sur l'adaptation doivent participer au développement des produits de la connaissance afin que les effets des changements climatiques soient intégrés efficacement au processus décisionnel.
  • L'initiative Changements forestiers assure l'intégration des connaissances interdisciplinaires et représente un excellent exemple d'une approche de systèmes intégrés.

Information financière (en millions de dollars)

Dépenses prévues du programme pour l’AF 2011-2012 Dépenses réelles pour l’AF 2011-2012
1.00 8.92

Ministère : RNCan
Nom du PQA : Amélioration de la compétitivité dans un contexte de changements climatiques
Résultat stratégique : 3  
Sous-activité : 3.1.3 (Géosciences des changements climatiques et adaptation)

Description du programme

Le réchauffement du climat dans le Nord pose de nouveaux défis dans le cadre de différentes activités minières, notamment en ce qui concerne la gestion des résidus miniers et le traitement des effluents. S’appuyer sur des technologies disponibles et éprouvées sans même envisager de nouvelles solutions de rechange n’est pas une façon adéquate de s’attaquer aux défis actuels.  Le Secteur des minéraux et des métaux (SMM) examinera les pratiques actuelles de gestion des résidus miniers et de traitement des effluents dans le Nord en fonction de la capacité de s’adapter aux effets de phénomènes climatiques extrêmes. Les travaux menés sont axés sur la vulnérabilité du secteur minier dans le Nord, l’examen des activités, les projets de développement et de mise en valeur, ainsi que l’étude d’options d’adaptation éventuelles.  Le programme fournira des rapports et des séminaires techniques pour partager les résultats de ces travaux avec les décideurs.

Résultats attendus 2011-2012

  • Évaluation de la compétence des pratiques actuelles
    • Évaluer la gestion des résidus miniers et le traitement des effluents actuels dans les mines du Nord et leur capacité à s'adapter aux effets de phénomènes climatiques extrêmes.
    • Examiner et évaluer les effets réels et potentiels du réchauffement climatique sur la gestion des résidus miniers et le traitement des effluents dans des mines sélectionnées en activité, en développement et fermées dans les trois territoires canadiens.
    • Examiner l'efficacité des mesures d'atténuation et d'adaptation actuellement disponibles.
  • Recherche scientifique pour faire avancer les technologies en pleine effervescence et combler les lacunes.
    • Enquête préliminaire de l'applicabilité du biochar et des acides humiques dans la gestion des résidus miniers et le traitement des effluents dans le Nord.
    • Examen des rôles des microbes dans la remobilisation et la diminution du métal dans différents contextes climatiques.

Compte rendu du rendement 2011-2012

  • Au cours de la dernière année fiscale, des évaluations de la gestion des résidus miniers dans un contexte de changements climatiques territoriaux ont été entreprises, engendrant un rapport sur « les résidus miniers au Yukon et le changement climatique » et les renseignements sur le changement climatique en ce qui concerne l'exploitation minière dans les T.-N.-O. et le Nunavut. L’analyse des technologies d'adaptation possibles a débuté, y compris l'évaluation de cinq biochars différents pour la diminution de la quantité de métal. L’échantillonnage sur le terrain à la mine Giant a été réalisé afin d’obtenir des échantillons pour étudier divers moyens pour convertir la poussière de trioxyde d'arsenic à des formes plus stables et le rôle des microbes dans la diminution du transport de l'arsenic. Du travail de laboratoire pertinent est en cours. Les résultats préliminaires sont très positifs.

Leçons apprises

Pour garantir l'acquisition des meilleures données possibles et que les résultats du projet sont d'une utilité pratique dans le Nord, en plus de la recherche interne, ce projet comprend des consultations avec les organismes du Nord et des collaborations avec des organismes de recherche externes (notamment deux collèges dans les territoires) pour diverses tâches techniques. Le principal défi d'une telle approche est d'établir une collaboration avec des partenaires externes dans un court laps de temps et le risque associé de collaborateurs n’offrant pas les résultats escomptés dans les délais.

Information financière (en millions de dollars)

Dépenses prévues du programme pour l’AF 2011-2012 Dépenses réelles pour l’AF 2011-2012
0.20 0.20

 

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :