Language selection

Recherche

ARCHIVÉE - Développement durable

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Stratégie de développement durable 2007 - 2009
Réalisation des résultats

Engagements

But 1 : Donner aux secteurs des ressources naturelles du Canada la capacité de contribuer à une économie concurrentielle ainsi qu’à l’obtention de résultats sociaux et environnementaux positifs

Les ressources naturelles sont l’une des pierres angulaires de l’économie canadienne; elles assurent la subsistance de collectivités urbaines et rurales d’un océan à l’autre en procurant des emplois spécialisés bien rémunérés de même que des services écologiques essentiels, tels que l’air et l’eau propres. Les ressources naturelles sont également un aspect déterminant de notre identité culturelle et de patrimoine national. Dans les secteurs des ressources naturelles du Canada, le développement durable est un domaine qui offre de nombreuses possibilités—lesquelles découlent de la richesse nationale en ressources—et qui permet une innovation constante dans le but de trouver des moyens nouveaux et améliorés d’utiliser les ressources en tenant compte d’un large éventail de valeurs et en faisant appel à tous les segments de la société.

RNCan est responsable des politiques et des activités scientifiques et technologiques fédérales qui appuient le développement durable et la compétitivité des secteurs canadiens des ressources naturelles. Ce premier objectif vise à faire progresser une vaste gamme de mesures liées au mandat du Ministère : faire en sorte que les collectivités canadiennes soient en meilleure position pour soutenir le développement durable; écarter les menaces qui pèsent sur les ressources naturelles; réduire les répercussions environnementales des émissions et des déchets; effectuer des travaux de recherche à long terme afin de créer des technologies qui protégeront l’environnement pour que les générations à venir puissent en profiter; s’assurer que les régimes de réglementation sont efficaces et efficients.

Il est fondamental que les collectivités participent au processus de développement durable. Afin de favoriser la prospérité continue de l’économie et la durabilité sociale de toutes les collectivités canadiennes, RNCan continuera de travailler avec les collectivités pour renforcer leur capacité de participer au développement durable, notamment grâce à la mise en œuvre d’un Programme des collectivités forestières et à la collaboration avec les collectivités autochtones.

La science et la technologie sont des éléments essentiels à la compétitivité de toute économie. Le perfectionnement des technologies et l’approfondissement des connaissances scientifiques relatives aux ressources peuvent contribuer à l’obtention de résultats sociaux et environnementaux positifs. RNCan poursuivra ses activités de recherche et ses interventions afin d’avoir un portrait plus clair des ressources naturelles du Canada et de mieux affronter les risques naturels, notamment en procédant à l’analyse des réservoirs souterrains, en facilitant la compréhension des risques et des répercussions associés aux changements climatiques et en examinant les menaces que constituent les parasites des forêts et les feux de végétation.

Grâce à l’élaboration d’outils permettant d’accroître l’efficacité des ressources et au soutien apporté à la création et à l’adoption de technologies écologiques, RNCan aidera les secteurs des ressources naturelles du Canada à améliorer leur compétitivité tout en favorisant l’obtention de résultats environnementaux positifs. À cet égard, un des engagements clés est de doubler la capacité électrique des systèmes de technologies des énergies renouvelables au pays. Un deuxième engagement consiste à approfondir les connaissances relatives au potentiel qu’offrent les hydrates de gaz, une source de gaz naturel importante mais non éprouvée à l’échelle mondiale. Le Canada est un chef de file en matière de documentation sur les hydrates de gaz et, en 2002, il a dirigé un projet international visant à mettre à l’essai la production de gaz dans le delta du Mackenzie. Pour que la production commerciale de gaz naturel peu polluant puisse compter au nombre des éléments de l’approvisionnement énergétique canadien, il sera nécessaire de mettre au point des technologies nouvelles et inéprouvées.

Pour permettre aux secteurs des ressources naturelles du Canada d’apporter leur contribution à une économie concurrentielle, et pour favoriser l’obtention de résultats sociaux et environnementaux positifs, le Ministère devra mettre en œuvre plusieurs activités touchant à tous les secteurs des ressources naturelles du Canada et visant des publics variés, y compris les collectivités, les gouvernements et le secteur privé.

Histoire de réussite sur le DD :
Les avantages des géosciences pour les Canadiens

Les levés géologiques et topographiques fournissent des informations qui contribuent à réduire les risques associés à la prospection en identifiant les zones qui présentent le potentiel de ressources le plus élevé. La présence des produits géoscientifiques incite de nouvelles entreprises à jalonner des claims en vue de mettre les ressources en valeur, ce qui mène à la découverte et à l’exploitation de ressources pétrolières, gazières et minières et, par conséquent, à une croissance économique. Les connaissances liées aux géosciences s’appliquent également à la planification et à la gestion environnementale responsable de l’opération et du déclassement éventuel de toute mise en valeur de minéraux ou source énergétique pouvant être attribuable à l’activité de prospection.

Mentionnons l’exemple récent du projet géoscientifique de la région de Committee Bay, au centre du Nunavut. Grâce au financement de l’Initiative géoscientifique ciblée (phase I, 2000-2003), la Commission géologique du Canada, en partenariat avec le Bureau géoscientifique Canada-Nunavut, a réalisé un projet intégré de cartographie dans une vaste zone méconnue se situant à plusieurs centaines de kilomètres au nord-ouest de Baker Lake. Sur le plan de la prospection, cette zone était essentiellement inexploitée : elle ne comptait que onze claims en règle avant le lancement du projet de cartographie. Les nouveaux résultats géoscientifiques ont indiqué que le potentiel de minéralisation nickélifère, cuprifère et aurifère était élevé; la diffusion publique des résultats initiaux en mars 2002 a immédiatement entraîné la multiplication par dix des jalonnements de claims et, en 2003, une petite société minière a annoncé qu’elle avait découvert de l’or. Le gouvernement avait investi 3, 7 millions de dollars dans le projet qui, à la fin de 2004, avait donné lieu à des activités de prospection d’une valeur d’environ 30 millions de dollars de la part du secteur privé.

Les travaux géoscientifiques et le développement subséquent de l’industrie ont procuré de nombreux avantages à la collectivité, notamment un accroissement des achats faits dans les entreprises locales (approvisionnements, soutien logistique) et des occasions de formation et d’emploi offertes aux résidants de la région. Des études préliminaires révèlent qu’approximativement 20 p. 100 des sommes engagées dans la prospection initiale sont demeurées au sein de la collectivité.

Histoire de réussite liée au DD :
Énergie renouvelable pour les collectivités éloignées ou isolées

Les systèmes hybrides combinent deux sources de production d’énergie. Par exemple, ils peuvent mettre à profit les avantages offerts par les sources d’énergies renouvelables locales tout en faisant également appel à des systèmes conventionnels axés sur les combustibles fossiles. Les systèmes hybrides sont flexibles, efficaces et fiables, et ils font la promotion de l’utilisation de nos ressources énergétiques renouvelables.

Ressources naturelles Canada (RNCan) appuie la mise en œuvre de systèmes diesel-éoliens depuis plus de 20 ans. Grâce à ces activités de recherche-développement de longue date, un certain nombre de technologies énergétiques éoliennes ont été élaborées ou adaptées pour répondre aux exigences du climat canadien. Cependant, l’intégration de systèmes éoliens à un nombre restreint de réseaux isolés de distribution de diesel n’a commencé qu’il y a peu de temps, notamment en raison des préoccupations des services d’électricité à l’égard de la fiabilité et du rendement de ce type de systèmes.

En 2004, le premier projet canadien de démonstration du système diesel-éolien a été réalisé dans la collectivité isolée de Ramea, à Terre-Neuve. Le projet était dirigé par la société Frontier Power Systems Inc. et bénéficiait du financement du programme Mesures d’action précoce en matière de technologie et du soutien de RNCan. Située juste au large de la côte sud de Terre-Neuve, l’île Ramea est un petit village de pêcheurs comptant 700 habitants. Avant la construction du parc éolien, la collectivité était alimentée en énergie grâce à trois génératrices diesel de 925 kW exploitées par Newfoundland and Labrador Hydro. Six éoliennes de 65 kW ont été ajoutées à l’installation afin d’obtenir un système hybride diesel-éolien. Le projet fait la démonstration d’un automate de contrôle mis au point par RNCan et l’Institut de l’énergie éolienne du Canada, un dispositif qui permet l’intégration fiable de l’énergie éolienne à la centrale diesel. Le système éolien produit environ 1 000 MWh par an et, grâce à la réduction de la consommation de diesel, il évite le rejet de 700 tonnes d’émissions de CO2 par année dans l’atmosphère.

En plus des économies d’énergie et des avantages sur le plan environnemental, les systèmes hybrides ont suscité une réaction très positive de la part de plusieurs services d’électricité canadiens. La démonstration réussie de la fiabilité du système hybride dans des endroits éloignés ou isolés a renforcé la crédibilité de l’énergie éolienne en tant que solution durable pour les collectivités du Nord, éloignées ou isolées au Canada.

PrécédentTable des matièresSuivant
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :