Language selection

Recherche

Certificat d’analyse du CCU-1c

Le CCU-1c a été abandonné et n’est plus disponible.

Matériau de référence certifié : concentré de cuivre

Version imprimable du certificat (PDF, 87,22 Ko)

Première émission : novembre 2000
Mis à jour : janvier 2006

Tableau 1 - Teneurs certifiées pour CCU-1c
Élément ou composé Unité Moyenne Écart-type intralaboratoire Écart-type interlaboratoire Limite de confiance de 95 %
Arsenic µg/g 34 4 9 6
Cadmium µg/g 136 5 12 6
Oxyde de calcium % 0,15 0,02 0,02 0,01
Carbone % 0,09 0,01 0,02 0,01
Cuivre % 25,62 0,07 0,12 0,05
Or µg/g 4,94 0,29 0,22 0,13
Fer % 29,34 0,48 ,68 0,28
Oxyde de magnésium % 1,02 0,04 0,06 0,04
Manganèse % 0,012 0,002 0,002 0,001
Molybdène µg/g 20 2 5 4
Sélénium µg/g 107 16 23 15
Dioxyde de silicium % 2,52 0,07 0,16 0,10
Argent µg/g 129 2 5 2
Soufre % 33,3 0,2 0,5 0,3
Zinc % 3,99 0,06 0,19 0,07

Source

Le CCU-1c est un concentré de flottation de cuivre préparé à partir d'un minerai extrait à la mine Ruttan, située à Lynn Lake (Manitoba). Le produit nous a été fourni par la Compagnie minière et métallurgique de la Baie d'Hudson Limitée de Flin Flon (Manitoba), au Canada.

Description

Les concentrés de cuivre contiennent habituellement de la chalcopyrite, de la pyrite, de la sphalérite, de la pyrrhotite et des minéraux de gangue. Le CCU-1c est le quatrième d'une série de matériaux provenant tous de la même source. Ses prédécesseurs, CCU-1b, CCU-1a et CCU-1, ne sont plus disponibles.

Utilisations prévues

On peut utiliser le CCU-1c pour déterminer les teneurs en cuivre, en d'autres éléments majeurs et mineurs et en éléments traces dans des matériaux à matrice similaire. Voici des exemples d'utilisations prévues : contrôle de la qualité, élaboration de méthodes, analyses d'arbitrage et étalonnage d'appareils.

Mode d’emploi

Les teneurs étaient exactes à la date de leur publication. CANMET n'est pas responsable des changements subis par le matériau après sa réception par l'utilisateur. Analysez le CCU-1c « tel quel », sans le faire sécher. Mélangez à fond le contenu de la bouteille avant d'y prélever tout échantillon. Exposez le moins possible le contenu de la bouteille à l'air libre. Conservez le matériau non utilisé dans un dessicateur sous atmosphère inerte ou dans un sachet neuf en pellicule d'aluminium lamellée et thermoscellée.

Situation dangereuse

Il est suggéré de prendre les précautions normales, notamment de porter des lunettes de sécurité, un appareil protégeant les voies respiratoires contre les poussières fines, des gants et une blouse de laboratoire.

Méthode de préparation

Le matériau brut a été séché à 66 °C, tamisé et mélangé pour obtenir un produit dont les particules ont un diamètre inférieur à 74 microns (produit accepté au tamis de 200 mesh). On a embouteillé le produit ainsi obtenu par portions de 200 g et celles-ci sont les seules disponibles. Pour empêcher l'oxydation du matériau, on a scellé les bouteilles sous atmosphère d'azote dans des sachets en pellicule lamellée d'aluminium et de Mylar.

Niveau d’homogénéité

On a étudié l'homogénéité du matériau en ce qui concerne sa teneur en antimoine, en cuivre, en or, en sélénium, en argent et en zinc. Pour ce faire, on a utilisé vingt-deux bouteilles sélectionnées par échantillonnage aléatoire stratifié. On a prélevé pour analyse deux échantillons fractionnés par bouteille. CANMET a effectué le dosage du cuivre, sur des échantillons de 0,5 g, par digestion multi-acide, puis par titrage au thiosulfate. On a utilisé l’activation neutronique pour doser l'antimoine, le sélénium, l'argent et le zinc dans un échantillon de 0,5 g et l'or dans un échantillon de 5 g. On a utilisé l'analyse de variance à un critère de classification pour évaluer l'homogénéité de ces éléments. On a comparé la teneur du rapport des carrés moyens inter-bouteille et intra-bouteille à la teneur statistique F, pour le niveau de probabilité de 95 %. Il n'y avait aucun signe d'hétérogénéité pour aucun des six éléments. L'utilisation de sous-échantillons plus petits invali 2009-01-05grave;très connexes. Le rapport de certification contient de plus amples informations.

Certification

Vingt-huit laboratoires industriels, commerciaux et gouvernementaux ont participé au programme de certification interlaboratoire. Chaque laboratoire a choisi des méthodes particulières pour effectuer le dosage des différents éléments. Selon l’élément, la séparation a été effectuée par digestion multi-acide, digestion à micro-ondes, plusieurs fusions et extraction par solvant. La détermination des teneurs a été réalisée au moyen de ces méthodes : analyse colorimétrique, spectrométrie d'absorption atomique à vapeur froide (dans le cas du mercure), arc à courant continu, plasma-arc, électrogravimétrie, électrolyse, absorption atomique, spectrométrie d'absorption atomique dans un four au graphite, gravimétrie, spectrométrie d’absorption atomique (après production d’hydrure), chromatographie liquide à haute performance, plasma inductif – spectrométrie d’émission atomique, plasma inductif – spectrométrie de masse, électrode à membrane sélective, combustion, titrage et fluorescence X.

L’analyse de variance à un critère de classification a été utilisée pour évaluer la teneur consensuelle et d’autres paramètres statistiques. Les teneurs ont été certifiées pour quinze éléments, d’après des critères statistiques. Ces teneurs sont indiquées au tableau 1.

Teneurs non certifiées

Des teneurs provisoires ont été déterminées pour sept éléments, d’après des critères statistiques. Ces teneurs sont indiquées au tableau 2. Dans le cas de quatorze éléments, des teneurs informatives ont été calculées à partir de la moyenne de quinze à quarante-sept résultats provenant d’un nombre varié de laboratoires.

Tableau 2 - Teneurs provisoires pour CCU-1c
Élément ou composé Unité Moyenne Écart-type intralaboratoire Écart-type interlaboratoire Limite de confiance de 95 %
Oxyde d'aluminium % 0,34 0,03 0,11 0,07
Bismuth µg/g 70 5 9 8
Bismuth µg/g 30 3 9 8
Chrome µg/g 18 1 5 3
Cobalt % 0,34 0,01 0,02 0,01
Plomb µg/g 32 2 8 5
Nickel µg/g 11 2 4 4

Table 3 -  CCU-1c Informational Values
Élément ou composé Unité Moyenne Intervalle Nombre de valeurs
Antimoine µg/g 4 4-7 47
Barium µg/g 31 6 - 76 21
Chlore µg/g 40 26 - 75 15
Fluor µg/g 294 190 - 368 30
LOI % 16,4 15,8 - 16,8 15
Potassium % 0,03 0,01 - 0,07 13
Scandium µg/g 2 0,4 - 4 22
Sodium % 0,02 0,007 - 0,08 37
Strontium µg/g 4 3 - 5 20
Tellure µg/g 23 16 - 28 35
Titanium µg/g 64 37 - 100 30
Vanadium µg/g 15 2 - 34 20
Yttrium µg/g 2 0,9 - 2 10
Zirconium µg/g 17 6 - 23 15

Traçabilité

Les teneurs certifiées mentionnées dans le présent certificat sont basées sur les teneurs consensuelles obtenues par l’analyse statistique des données provenant du programme de mesure interlaboratoire.

Date de la certification

Le CCU-1c a d’abord été offert en novembre 2000. Une deuxième version du certificat a été émise en janvier 2004 par suite de l’ajout d’une teneur informative pour le titane et du retrait d’une teneur informative pour le thallium. Cette version du certificat, qui a été émise en raison de l’expiration de la deuxième version, ne contient aucun changement dans les teneurs. L’information supplémentaire fournie dans le texte est incluse conformément au Guide ISO 31:2000.

Période de validité

Ces teneurs certifiées sont valides jusqu’en 2011. La stabilité du matériau sera vérifiée tous les deux ans. Les mises à jour seront publiées sur le site Web du PCMRC.

Pour de plus amples informations

PCMRC, CanmetMINES
555, rue Booth
Ottawa (Ontario)  K1A 0G1
CANADA
Téléphone: 613-995-4738
Télécopieur: 613-943-0573
Courriel : Communiquez avec le PCMRC

Retourner aux matériaux de référence certifiés discontinués

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :