Language selection

Recherche

Faits sur le nickel

Le nickel et ses composés sont essentiels pour la fabrication de nombreux produits d’usage quotidien. Étant donné cette utilisation étendue, le Canada exporte son nickel et ses produits à base de nickel dans plus de 100 pays.

Faits saillants

  • Les exportations canadiennes de nickel et de produits à base de nickel en 2019 se sont chiffrées à 4,1 milliards de dollars.
  • En 2019, le Canada s’est classé au cinquième rang des producteurs mondiaux de nickel et des producteurs mondiaux de nickel affiné.

Apprenez-en plus à propos du nickel

Utilisations

L'acier inoxydable constitue l'utilisation finale la plus importante du nickel; cette utilisation représente les deux tiers de la consommation totale. Le nickel est également utilisé comme agent d'alliage dans la fabrication de produits en métaux ferreux et non ferreux.

L'électronickelage est une autre utilisation du nickel. Ce procédé consiste à recouvrir un objet de métal d'une fine couche de nickel comme élément décoratif ou pour conférer une résistance à la corrosion et à l'usure.

Alors que l'emploi du nickel dans la production de piles nickel-cadmium est bien connu, son emploi dans la production de batteries au lithium-ion pour les véhicules électriques et hybrides constitue une nouvelle utilisation notable.

Utilisations du nickel à l'échelle mondiale en 2019

Version texte

Ce diagramme circulaire indique les principales utilisations industrielles du nickel en 2019. Le nickel sert principalement à la fabrication de l’acier inoxydable (71 %), à la production d’alliages (14 %), au procédé d’électronickelage (7 %), à la fabrication de piles (7 %) à la fabrication d’autres produits divers (3 %) et au moulage métallurgique (3 %).

Production

En 2019, les mines canadiennes de quatre provinces, soit Terre-Neuve-et-Labrador, le Québec, l’Ontario et le Manitoba, ont produit environ 181 410 tonnes de concentré de nickel. Le Canada a aussi affiné 124 708 tonnes de nickel dans quatre affineries situées à Fort Saskatchewan, en Alberta; ; à Sudbury, en Ontario et à Long Harbour, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Production minière canadienne de nickel, de 2010 à 2019 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production minière canadienne annuelle de nickel de 2010 à 2019. La production totalisait 157 170 tonnes en 2010. La production a fluctué de près de 200 000 tonnes et atteint un sommet à 230 210 tonnes en 2016. La production a ensuite atteint 177 867 tonnes en 2018 avant d’augmenter à 181 410 tonnes en 2019.

Production minière canadienne de nickel, par province, en 2019 (dpr)
Classement Province Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Ontario 74,0 40,8 %
2 Québec 54,4 30,0 %
3 Terre-Neuve-et-Labrador 40,2 22,2 %
4 Manitoba 12,8 7,1 %
Total   181,4 100,0 %

Production canadienne de nickel affiné, de 2010 à 2019 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production canadienne de nickel affiné de 2010 à 2019. Le Canada a affiné 105 413 tonnes de nickel en 2010. La production a augmenté à 142 445 en 2011 et à 158 299 tonnes en 2016 avant de diminuer de façon constante à 124 838 tonnes en 2019.

Contexte international

Apprenez-en plus sur la production minière de nickel et de nickel affiné à l'échelle mondiale internationale :

Le U.S. Geological Survey évalue la production minière de nickel à l’échelle mondiale en 2019 à 2,7 millions de tonnes. L’Indonésie est le plus grand producteur avec 800 000 tonnes ou 29,8 % de la production mondiale. Le Canada se classe cinquième avec 6,8 % de la production mondiale.

Production minière mondiale de nickel, par pays, en 2019 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Indonésie 800 29,8 %
2 Philippines 420 15,7 %
3 Russie 270 10,1 %
4 Nouvelle-Calédonie 220 8,2 %
5 Canada 181 6,8 %
6 Australie 180 6,7 %
7 Chine 110 4,1 %
8 Brésil 67 2,5 %
9 Cuba 51 1,9%
- Autres pays 384 14,3 %
Total   2 683 100,0 %

Production minière mondiale de nickel, de 2010 à 2019 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production minière mondiale annuelle de nickel de 2010 à 2019. La production totalisait 1,6 million de tonnes en 2010 et a augmenté de façon stable pour atteindre un sommet de 2,6 millions de tonnes en 2013. La production a ensuite chuté à 2,1 millions de tonnes en 2016, puis est passée à 2,7 millions de tonnes en 2019.

Réserves mondiales

En 2019, le total des réserves mondiales de nickel, telles qu’elles sont calculées par le U.S. Geological Survey, atteignait environ 89 millions de tonnes.

Réserves mondiales de nickel, par pays, en 2019 (dpr)

Version texte

Ce diagramme à barres illustre en millions de tonnes les réserves mondiales estimées de nickel en 2019, réparties selon les pays. L’Indonésie possédait la plus grande réserve mondiale de nickel avec 21,0 millions de tonnes, suivie de l’Australie avec 20,0 millions de tonnes, du Brésil avec 11,0 millions de tonnes, de la Russie avec 6,9 millions de tonnes, de Cuba avec 5,5 millions de tonnes, des Philippines avec 4,8 millions de tonnes, de la Chine avec 2,8 millions de tonnes, du Canada avec 2,6 millions de tonnes, des États-Unis avec 0,1 million de tonnes et d’autres pays avec 14,0 millions de tonnes.

Commerce

Le commerce total canadien de nickel et des produits à base de nickel en 2019 s’est chiffré à 4,9 milliards de dollars. Les exportations de nickel et de produits à base de nickel se sont chiffrées à 4,1 milliards de dollars, et les importations à 594,0 millions de dollars.

En 2019, le Canada a exporté 110 342 tonnes de nickel sous forme brute, évaluées à 2,0 milliards de dollars. Ces exportations ont été dirigées à 46 % vers les États-Unis, à 13 % vers la Chine/Hong Kong, à 9 % vers les Pays-Bas, à 7 % vers la Belgique, et le reste a été exporté dans 23 autres pays.

Prix

Le prix mensuel moyen du nickel par tonne en 2010 était de 21,809 $ US et atteint un sommet en 2011 avec 22,910 $ US. Les prix ont ensuite chuté pour atteindre 9,595 $ US par tonne en 2016 avant de remonter à 13,914 $ US la tonne en 2019.

Prix moyens mensuels du nickel par tonne, de 2010 à 2019

Version texte

Ce graphique linéaire illustre les prix moyens mensuels par tonne de nickel en dollars américains de 2010 à 2019. Le prix moyen annuel de nickel par tonne était de 21,809 $ US en 2010, puis a monté à 22,910 $ US par tonne en 2011 et descendu de façon constante à 9,595 $ US en 2016. Le prix moyen a ensuite monté à 13,910 $ US en 2019. Le prix mensuel le plus bas en 2019 était de 11,523 $ US en janvier, le plus haut de 17,657 $ US en septembre, et le prix mensuel s’est clôturé à 13,829 $ US en décembre 2019.

Notes et sources

(dpr) données provisoires.

Les totaux peuvent varier en raison de l'arrondissement des chiffres.

Sauf indication contraire, tous les prix sont en dollars canadiens.

Utilisations

  • Utilisations du nickel à l’échelle mondiale, en 2019
    • Wood Mackenzie

Production

  • Production minière canadienne de nickel, de 2010 à 2019 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada
  • Production minière canadienne de nickel, par province, en 2019 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada
  • Production canadienne de nickel affiné, de 2010 à 2019 (dpr)
    Ressources naturelles Canada

Contexte international

  • Production minière mondiale de nickel, de 2009
  • 2019 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Réserves mondiales de nickel,  en 2019 (dpr)
    • U.S. Geological Survey

Prix

  • Prix moyens mensuels du nickel en $ US, de 2010 à 2019
    • Banque mondiale
Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :