Language selection

Recherche

Faits sur l’aluminium

Léger, résistant, souple et non corrosif, et recyclable à l’infini, l’aluminium est un des métaux les plus utilisés et les plus recyclés dans le monde.

Faits saillants

  • En 2020, le Canada a produit environ 3,12 millions de tonnes d’aluminium de première fusion.
  • Le Canada est le quatrième producteur d’aluminium de première fusion en importance du monde, derrière la Chine, la Russie et l’Inde.
  • En utilisant principalement l'hydroélectricité et des technologies de dernière génération, les producteurs d'aluminium canadiens ont l'empreinte carbone la plus faible au monde.

Apprenez-en plus sur l’aluminium

Utilisations

L’industrie de l’automobile et des transports emploie des alliages d’aluminium variés pour la fabrication de divers composants en raison de sa légèreté et de sa durabilité, car il permet de diminuer le poids des véhicules et, par conséquent, leur consommation de carburant et leurs émissions de gaz à effet de serre.

L’aluminium est aussi abondamment utilisé dans :

  • le secteur de la construction, qui emploie divers produits d’aluminium dont les usages vont du parement extérieur à l’ossature des bâtiments;
  • les secteurs de l’électricité et de l’électronique;
  • les emballages, comme les canettes et les feuilles, qui bénéficient des caractéristiques infiniment recyclables de l’aluminium.

Utilisations de l’aluminium à l’échelle mondiale, en 2020 (dpr)

Utilisations de l’aluminium à l’échelle mondiale, en 2020 (dpr)
Version texte

Ce diagramme à barres illustre les principales utilisations de l’aluminium à l’échelle mondiale en 2020. L’aluminium a principalement été utilisé dans le secteur de la construction (25 %), dans les secteurs de l’automobile et des transports (23 %), dans les feuilles et les emballages (17 %), dans les secteurs de l’électrotechnique et de l’électronique (12 %), de la machinerie et de l’équipement (11 %), dans les biens de consommation (6 %) et dans des applications diverses (6 %).

Production

Dans la nature, l’aluminium n’existe pas à l’état pur. Le métal est tiré du minerai de bauxite qui se compose d’oxyde hydraté d’aluminium (de 40 à 60 %) mélangé à de la silice et à de l’oxyde de fer.

Il faut environ de quatre à cinq tonnes de bauxite pour obtenir deux tonnes d’alumine, qui permettront de produire une tonne d’aluminium.

Il existe dix alumineries de première fusion au Canada : une se trouve à Kitimat, en Colombie-Britannique, tandis que les neuf autres sont situées au Québec. Il existe également une affinerie d’alumine à Jonquière, au Québec.

La bauxite n’est pas extraite au Canada.

Capacité estimative de l’affinerie et des alumineries canadiennes, en 2020

Capacité estimative de l’affinerie et des alumineries canadiennes, en 2020
Version texte

Cette carte du Canada répertorie l’affinerie et les alumineries au pays. On retrouve une affinerie d’alumine au Québec et dix alumineries (une à Kitimat en Colombie-Britannique et neuf au Québec). L’aluminerie la plus importante est celle d’Alouette, qui se situe à Sept-Îles, au Québec. Elle produit 623 000 tonnes par année. Le nom des propriétaires et la production en tonnes par année sont indiqués dans la légende pour chaque installation.

En 2020, la production canadienne d’aluminium de première fusion est estimée à 3,12 millions de tonnes, soit une hausse de 9 % par rapport aux 2,85 millions de tonnes produites en 2019. En utilisant principalement l’hydroélectricité et les technologies les plus récentes, la production canadienne d’aluminium génère la plus faible empreinte carbone comparativement aux autres plus grands producteurs mondiaux d’aluminium.

Production canadienne d’aluminium de première fusion, de 2011 à 2020 (dpr)

Production canadienne d’aluminium de première fusion, de 2011 à 2020 (dpr)
Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production annuelle canadienne d’aluminium de première fusion de 2011 à 2020. Le Canada a produit environ 3,0 millions de tonnes en 2011 et environ 3,12 millions de tonnes en 2020. La production fluctue d’une année à l’autre entre 2011 et 2020, avec un minimum de 2,78 millions de tonnes en 2012 et un maximum de 3,21 millions de tonnes en 2017.

Contexte international

En 2020, la production mondiale d’aluminium de première fusion est estimée à 65,3 millions de tonnes. La Chine arrivait au premier rang (37 millions de tonnes), suivie de l’Inde, de la Russie et du Canada.

Apprenez-en davantage sur les principaux producteurs mondiaux :

Minerai bauxitique, par pays
Production mondiale de minerai bauxitique, par pays, en 2020 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Australie 110 000 29,6 %
2 Guinée 82 000 22,1 %
3 Chine 60 000 16,2 %
4 Brésil 35 000 9,4 %
5 Indonésie 23 000 6,2 %
6 Inde 22 000 5,9 %
7 Jamaïque 7 700 2,1 %
8 Russie 6 100 1,6 %
  Autres pays 25 300 6,7 %
Total   371 100 100,0 %
Alumine, par pays
Production mondiale d’alumine, par pays, en 2020 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Chine 74 000 54,1 %
2 Australie 21 000 15,4 %
3 Brésil 9 600 7,0 %
4 Inde 6 700 4,9 %
5 Russie 2 800 2,0 %
6 Arabie saoudite 1 800 1,3 %
7 Jamaïque 1 700 1,2 %
8 Canada 1 500 1,1 %
9 États-Unis 1 300 1,0 %
  Autres pays 16 360 12,0 %
Total   136 760 100,0 %
Aluminium de première fusion, par pays
Production mondiale d’aluminium de première fusion, par pays, en 2020 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Chine 37 000 56,7 %
2 Inde 3 600 5,5 %
3 Russie 3 600 5,5 %
4 Canada 3 118 4,8 %
5 Émirats arabes unis 2 670 4,0 %
6 Australie 1 600 2,5 %
7 Bahreïn 1 500 2,3 %
8 Norvège 1 400 2,1 %
9 États-Unis 1 100 1,7 %
10 Islande 840 1,3 %
  Autres pays 9 000 13,8 %
Total   65 258 100,0 %

Production mondiale d’aluminium de première fusion, de 2011 à 2020 (dpr)

Production mondiale d’aluminium de première fusion, de 2011 à 2020 (dpr)
Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production mondiale d’aluminium de première fusion en millions de tonnes de 2011 à 2020. La production mondiale totalisait 42,4 millions de tonnes en 2011. Elle a augmenté de façon constante au cours des dix années suivantes, atteignant 65,3 millions de tonnes en 2020.

Réserves mondiales

En 2020, les réserves mondiales de minerai bauxitique étaient évaluées à 29,7 milliards de tonnes.

Réserves mondiales de minerai bauxitique, par pays, en 2020 (dpr)

Réserves mondiales de minerai bauxitique, par pays, en 2020 (dpr)
Version texte

Ce diagramme à barres illustre les réserves mondiales de minerais bauxitiques en milliards de tonnes en 2020, réparties selon le pays. La Guinée détenait les réserves les plus importantes, soit 7,4 milliards de tonnes, suivie de l’Australie (5,1 milliards de tonnes), du Vietnam (3,7 milliards de tonnes), du Brésil (2,7 milliards de tonnes), de la Jamaïque (2,0 milliards de tonnes), de l’Indonésie (1,2 milliard de tonnes) et des autres pays (7,6 milliards de tonnes).

Demande

La demande mondiale d’aluminium de première fusion a atteint environ 64,0 millions de tonnes en 2020, soit une baisse de moins de 2,1 % comparativement à la quantité de 65,4 millions de tonnes en 2019. En moyenne, la demande mondiale annuelle d’aluminium a augmenté de 2,4 % entre 2015 et 2020 en raison surtout de la demande accrue de la Chine et dans des secteurs clés, tels la construction et les transports.

En 2020, la Chine était le principal consommateur mondial de l’aluminium, suivie de l’Europe, de l’Asie, de l’Amérique du Nord et de l’Amérique latine.

Demande pour l’aluminium de première fusion, par région, en 2020 (dpr)

Demande pour l’aluminium de première fusion, par région, en 2020 (dpr)
Version texte

Ce diagramme à secteurs illustre la demande estimative d’aluminium de première fusion en 2020. La majeure partie de la demande mondiale, soit 58,7 %, est attribuable à la Chine, suivie de l’Europe (14,0 %), de l’Asie (sauf la Chine; 11,4 %), de l’Amérique du Nord (9,2 %), de l’Amérique latine (1,7 %) et des autres pays (totalisant 5,0 %).

Commerce

Exportations

En 2020, la valeur des exportations canadiennes de produits d’aluminium était évaluée à 11,3 milliards de dollars, une augmentation de 108 millions de dollars par rapport à 2019. Sur ce nombre :

  • 7,3 milliards de dollars provenaient de l’aluminium allié et non allié sous forme brute;
  • 840 millions de dollars provenaient des déchets et des rebuts d’aluminium;
  • 545 millions de dollars provenaient de plaques, de feuilles et de bandes d’aluminium.

Les États-Unis étaient la principale destination d’exportation des produits d’aluminium canadiens, représentant 84,1 % des exportations totales, suivis des Pays-Bas (8,0 %), du Mexique (22,6 %), de la Chine (0,8 %) et de la Corée du Sud (0,7 %).

Importations

La valeur des produits d’aluminium importés au Canada était évaluée à 7,1 milliards de dollars en 2020, soit une diminution de 500 millions de dollars par rapport à 2019. En 2020, les produits d’aluminium ouvrés et semi-ouvrés ont représenté 64 % des importations d’aluminium du Canada.

Ces produits provenaient des États-Unis (42,5 %), du Brésil (21,5 %), de la Chine (14,2 %), de l’Australie (4,2 %) et de l’Allemagne (2,0 %).

Prix

La demande mondiale d’aluminium a légèrement diminué en 2020, en raison de la COVID-19, ce qui a contribué à la baisse des prix en mi-année. Les prix ont rapidement rebondi au cours de la deuxième moitié de l’année, avec la reprise des activités dans certaines régions du monde.

Prix moyens mensuels de l’aluminium, de 2011 à 2020

Prix moyens mensuels de l’aluminium, de 2011 à 2020
Version texte

Ce graphique linéaire illustre les prix moyens mensuels par tonne d’aluminium en dollars américains de 2011 à 2020. Les prix ont atteint leur plus haut niveau au début de l’année 2011, à 2 678 $, mais ont progressivement baissé pour atteindre leur plus bas niveau à 1 467 $ à la fin de 2015. Les prix se sont par la suite redressés et ont augmenté jusqu’à 2 300 $ au milieu de 2018, avant de redescendre à 1 770 $ à la fin de 2019. En 2020, les prix ont d’abord chuté à un creux de 1 460 $ en avril, mais ont progressivement augmenté pendant le reste de l’année, pour atteindre 2 015 $ en décembre.

Recyclage

L’utilisation de l’aluminium dans le secteur des transports devient de plus en plus fréquente, car les propriétés uniques de ce métal recyclable (p. ex., sa légèreté et sa résistance) contribuent à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

L’aluminium est recyclable à l’infini, ce qui en fait un des métaux les plus recyclés du monde. On recycle plus de 90 % de l’aluminium utilisé dans les applications des secteurs de l’automobile et de la construction, ce qui permet d’alimenter une économie circulaire en circuit fermé.

La production d’aluminium de deuxième fusion nécessite 95 % moins d’énergie que la production d’aluminium de première fusion.

Notes et sources

(dpr) données provisoires.

Les totaux peuvent varier en raison de l’arrondissement des chiffres.

Utilisations

  • Utilisations de l'aluminium à l'échelle mondiale, en 2020 (dpr)
    • Wood MacKenzie, 2020

Production

  • Capacité estimative de l'affinerie et des alumineries canadiennes, en 2020
    • Ressources naturelles Canada; sites Web des entreprises; Wood Mackenzie
  • Production canadienne d'aluminium de première fusion, de 2011 à 2020 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada; Statistique Canada; Wood Mackenzie

Contexte international

  • Production mondiale de minerai bauxitique, par pays, en 2020 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Production mondiale d'alumine, par pays, en 2020 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Production mondiale d'aluminium de première fusion, par pays, en 2020 (dpr)
    • U.S. Geological Survey; Wood Mackenzie
  • Production mondiale d'aluminium de première fusion, de 2011 à 2020 (dpr)
    • U.S. Geological Survey; Wood Mackenzie; Statista
  • Réserves mondiales de minerai bauxitique, par pays, en 2020 (dpr)
    • U.S. Geological Survey
  • Demande pour l'aluminium de première fusion, par région, en 2020 (dpr)
    • Wood Mackenzie

Commerce

  • Ressources naturelles Canada; Statistique Canada.
    • Le commerce des minéraux englobe les minerais, les concentrés et les produits minéraux ouvrés et semi-ouvrés.

Prix

  • Prix moyens mensuels de l'aluminium, de 2011 à 2020
    • Banque mondiale, Pink Sheets
    • Aluminum (LME) London Metal Exchange, unalloyed primary ingots, high grade, minimum 99.7% purity, settlement price
Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :