Faits sur les éléments des terres rares

Image

Les éléments des terres rares (ETR) constituent un groupe de 15 éléments du tableau périodique appelés les lanthanides. Le scandium et l’yttrium, bien qu’ils ne soient pas des ETR véritables, sont également inclus dans ce groupe en raison de leurs propriétés similaires aux lanthanides et de leur présence constante dans les mêmes gisements de minerai. Les ETR constituent des composantes essentielles de nombreux appareils électroniques que nous utilisons au quotidien et qui servent à diverses applications industrielles.

Faits saillants

  • Le Canada possède certaines des plus importantes réserves et ressources connues (mesurées et indiquées) de terres rares au monde, estimées à plus de 15 millions de tonnes d’oxydes de terres rares.
  • La Chine est le premier producteur mondial d’ETR, représentant plus de 70 % de la production mondiale annuelle, estimée à 120 000 tonnes en 2018.

Apprenez-en plus sur les éléments des terres rares

ImageUtilisations

Les éléments des terres rares (ETR) sont utilisés dans de nombreuses applications industrielles, notamment l’électronique, l’énergie propre, l’aérospatial, l’automobile et la défense.

La fabrication d’aimants représente la plus grande et la plus importante utilisation finale des ETR, soit 21 % de la consommation totale.

Les aimants permanents sont une composante essentielle des technologies électroniques modernes utilisées dans les téléphones cellulaires, les téléviseurs, les ordinateurs, les automobiles, les éoliennes, les avions à réaction et bien d’autres produits. Les ETR sont aussi largement utilisés dans les produits de pointe et écologiques en raison de leurs propriétés luminescentes et catalytiques.

Utilisations globales des éléments des terres rares (ETR) en 2018

Image
Version texte

Ce diagramme circulaire illustre les principales utilisations industrielles des ETR en 2018. Les aimants représentaient la plus importante utilisation des ETR (21 %), suivis des catalyseurs (20 %), des alliages métalliques (18 %), du polissage (15 %), du polissage du verre (9 %), des luminophores (7 %), des céramiques (5 %) et d’autres utilisations (5 %).

Image Production

Bien que le Canada ne figure pas actuellement parmi les producteurs d’ETR, on y mène un certain nombre de projets d’exploration avancée et le pays possède certaines des plus importantes réserves et ressources connues (mesurées et indiquées) de ces métaux, estimées à plus de 15 millions de tonnes d’oxydes de terres rares.

Les ETR sont classés comme « légers » ou « lourds » :

  • les ETR légers (cérium, europium, gadolinium, lanthane, néodyme, praséodyme, prométhium, samarium et scandium) sont produits abondamment dans le monde et sont en surproduction;
  • les ETR lourds (dysprosium, erbium, holmium, lutécium, terbium, thulium, ytterbium et yttrium) sont produits principalement en Chine et leur approvisionnement est limité. Les efforts mondiaux se poursuivent en vue d’approvisionner le marché en nouvelles ressources.

Bon nombre des projets d’exploration les plus avancés du Canada ciblent de fortes concentrations d’ETR lourds précieux à l’échelle de la planète pour les applications technologiques de pointe et d’énergie propre.

Apprenez-en plus sur l’importance des éléments des terres rares.

Image Contexte international

La Chine est le premier producteur mondial d’ETR, représentant plus de 70 % de la production mondiale annuelle, estimée à 120 000 tonnes en 2018. Cinq autres pays se partagent la presque totalité des 30 % restants : l’Australie, les États-Unis, le Myanmar, la Russie et l’Inde. La Chine demeure pratiquement le seul producteur des précieux ETR lourds.

Production mondiale d’ETR, par pays, en 2018 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Chine 120,0 70,6 %
2 Australie 20,0 11,8 %
3 États-Unis 15,0 8,8 %
4 Myanmar 5,0 2,9 %
5 Russie 2,6 1,5 %
- Autre pays 7,4 4,4 %
- Total 170 100,0 %

Les États-Unis constituaient le premier producteur mondial d’ETR jusqu’à l’émergence de la Chine vers le milieu des années 1990. La Chine est pratiquement demeurée le seul producteur d’ETR au monde jusqu’en 2012, année au cours de laquelle un ancien producteur des États-Unis, Molycorp inc. (qui a fait faillite depuis) et une société australienne, Lynas Corporation Ltd., ont lancé leurs activités de production commerciale.

Production mondiale d’ETR, de 1988 à 2018 (dpr)

Image
Version texte

Ce graphique illustre la production d’ETR de la Chine par rapport au reste du monde sur une période de 30 ans. En 1988, on estimait la production de la Chine à environ 30 000 tonnes, alors que celle du reste du monde totalisait environ 15 000 tonnes. En 2006, on estimait que la production chinoise avait atteint 135 000 tonnes par rapport à 3 000 tonnes dans le reste du monde. En 2018, la Chine a produit environ 120 000 tonnes. Le reste du monde a quant à lui produit environ 50 000 tonnes.

Notes et sources

(dpr) données provisoires.

Les chiffres ayant été arrondis, leur somme peut ne pas correspondre au total indiqué.

Utilisations

  • Utilisations globales des éléments des terres rares (ETR) en 2018
    • Réseau canadien de recherche sur les éléments des terres rares

Production, ressources et réserves

  • Réserves et ressources
    • Ressources naturelles Canada, données compilées de divers rapports d’entreprises.
    • Comprend les réserves et ressources minérales (mesurées ou indiquées). Alors qu’il existe encore des ressources d’ETR au Canada, les projets pourraient avoir été suspendus et les sociétés qui les exploitent pourraient ne plus être solvables ou avoir décidé de centrer leurs efforts sur d’autres gisements de minéraux ou d’autres secteurs d’activités.
  • Projets d’exploration avancés d’ETR au Canada, en 2018
    • Ressources naturelles Canada; rapports d’entreprises.

Contexte international 

  • Production mondiale d’ETR, par pays, en 2018 (dpr)
    • Mineral Commodity Summaries 2019, United States Geological Survey.
  • Production mondiale d’ETR, de 1988 à 2018 (dpr)
    • Mineral Commodity Summaries 2019, United States Geological Survey.