Faits sur la potasse

Image

La potasse est un terme générique qui désigne divers produits minéraux et chimiques contenant du potassium (K), lequel est un nutriment essentiel aux plantes ainsi qu’un élément entrant dans la composition des engrais. La potasse est principalement produite sous forme de chlorure de potassium (KCl), mais, en raison de la variation des quantités de potassium contenu dans les gisements, il est souvent mesuré et appelé équivalent en oxyde de potassium (K2O) afin d’assurer la cohérence.

Faits saillants

  • La potasse est principalement utilisée dans la production d’engrais
  • Le Canada est le plus grand producteur et exportateur de potasse au monde
  • Le Canada possède les deuxièmes plus importantes réserves de potasse au monde, détenant 1,2 milliard de tonnes de potasse (équivalent en oxyde de potassium).

Apprenez-en plus sur la potasse

ImageUtilisations

La potasse est principalement utilisée (environ 95 %) comme engrais pour soutenir la croissance végétale, accroître le rendement des cultures et leur résistance aux maladies et améliorer la conservation de l’eau. De petites quantités de potasse sont utilisées dans la fabrication de produits chimiques qui contiennent du potassium, comme :

  • des détergents
  • de la céramique
  • des produits pharmaceutiques
  • des adoucisseurs d’eau
  • des produits de remplacement au sel de déglaçage

Le potassium est un élément important dans l’alimentation humaine, car il est essentiel à la croissance et au maintien des tissus, des muscles et des organes, ainsi qu’à l’activité électrique du cœur.

ImageProduction

En 2018, le Canada a produit 22,7 millions de tonnes de potasse, soit une augmentation de 2,4 millions de tonnes en comparaison avec 20,3 millions de tonnes en 2017, faisant de l’année 2018 une année record pour la production de potasse canadienne.

Production canadienne de potasse (chlorure de potassium), de 2009 à 2018 (dpr)

Image
Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production minière canadienne annuelle de potasse de 2009 à 2018. En 2009, la production se chiffrait à 7,2 millions de tonnes. Elle a ensuite augmenté à 15,6 millions de tonnes en 2010 et à 17,7 millions de tonnes en 2011. La production a ensuite diminué à 15,1 millions de tonnes en 2012 avant d’augmenter de façon stable pour atteindre 18,8 millions de tonnes en 2015. Elle a ensuite légèrement diminué pour se chiffrer à 17,9 tonnes en 2016 avant d’atteindre un sommet un record décennal de 22,7 millions de tonnes en 2018.

ImageContexte international

Apprenez-en plus sur la production de potasse à l’échelle internationale :

Production mondiale de potasse (chlorure de potassium), par pays, en 2018 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Canada 22 680 33,3 %
2 Bélarus 12 043 17,7 %
3 Russie 11 753 17,3 %
4 Chine 7 382 10,8 %
- Autres pays 14 256 20,9 %
Total   68 114 100,0 %

En 2018, on estimait la production mondiale de potasse à 68,1 millions de tonnes. Le Canada est le plus grand producteur de potasse au monde. En 2018, la production canadienne a représenté 33 % de la production mondiale totale de potasse.

Pour la même année, quatre pays, soit le Canada, le Bélarus, la Russie et la Chine, ont représenté 80 % de la production mondiale de potasse.

Production mondiale de potasse (chlorure de potassium), de 2009 à 2018 (dpr)

Image
Version texte

Ce diagramme à barres illustre la production mondiale de potasse de 2009 à 2018. La production totalisait 31,1 millions de tonnes en 2009 et a augmenté de façon stable pour atteindre une valeur de 67,1 millions de tonnes en 2018.

En 2018, les réserves mondiales de potasse étaient évaluées à 5,8 milliards de tonnes (équivalent en oxyde de potassium). Le Canada possédait les deuxièmes plus importantes réserves au monde, soit 1,2 milliard de tonnes. Le tableau suivant présente les pays qui détenaient les plus importantes réserves de potasse.

Réserves mondiales de potasse (équivalent en oxyde de potassium), par pays, en 2018 (dpr)
Classement Pays Minerai récupérable
(milllions de tonnes)
Équivalent en oxyde de potassium
(milllions de tonnes)
Pourcentage du total
1 Russie s.o. 2 000 34,3 %
2 Canada 4 900 1 200 20,6 %
3 Bélarus 3 300 750 12,9 %
4 Chine s.o. 350 6 %
5 Israël s.o. 270 4,6 %
6 Jordanie s.o. 270 4,6 %
- Autres pays s.o. 985 16,9 %
Total   s.o. 5 825 100,0 %

ImageCommerce

Le Canada est le plus important exportateur mondial de potasse. En 2018, il a exporté 21,9 millions de tonnes de potasse, ce qui représente 41 % des exportations mondiales totales.

Exportations canadiennes de potasse (chlorure de potassium), de 2009 à 2018 (dpr)

Image
Version texte

Ce diagramme à barres illustre les exportations canadiennes de potasse de 2009 à 2018. En 2009, les exportations totalisaient 6,8 millions de tonnes pour ensuite atteindre un sommet en 2015 avec 17,9 millions de tonnes avant de diminuer légèrement à 16 millions de tonnes en 2016. Les exportations ont ensuite augmenté pour atteindre une valeur de 21,9 millions de tonnes en 2018.

Trois pays, soit le Canada, le Bélarus et la Russie, ont produit 79 % de la potasse exportée à l’échelle internationale en 2018.

Exportations mondiales de potasse (chlorure de potassium), en 2018 (dpr)
Classement Pays Milliers de tonnes Pourcentage du total
1 Canada 21 878 41 %
2 Bélarus 10 960 20,5 %
3 Russie 9 339 17,5 %
4 Israël 3 648 6,8 %
5 Allemagne 3 040 5,7 %
- Autres pays 4 531 8,5 %
Total   53 396 100,0 %

Exportations mondiales de potasse (chlorure de potassium), de 2009 à 2018 (dpr)

Image
Version texte

Ce diagramme à barres illustre les exportations mondiales de potasse de 2009 à 2018. Les exportations ont atteint un creux décennal de 19,7 millions de tonnes en 2009. Les exportations ont ensuite augmenté à 44,2 millions de tonnes en 2011, à 49,6 millions de tonnes en 2014 et à 53,1 millions de tonnes en 2018, entrecoupées avec de légères diminutions et augmentations.

Image Prix

Le prix général de la potasse a diminué de 2012 jusqu’à la première moitié de 2017. Les prix ont commencé à augmenter dans la deuxième moitié de 2017 pour atteindre 268 $ US par tonne avant la fin de 2018.

Prix du chlorure de potassium de qualité standard, Vancouver f. à b., chaque mois, de 2009 à 2018

Image
Version texte

Ce graphique linéaire illustre les prix au comptant moyens mensuels du chlorure de potassium de qualité standard par tonne en dollars américains, en vrac, franco à bord à Vancouver, de 2009 à 2018. En janvier 2009, le prix était de 844 $ par tonne. Il a par la suite progressé pour atteindre 870 $ en février et en mars 2009, puis a commencé à s’affaiblir en avril 2009 avant d’atteindre 313 $ en mars 2010 avant de rebondir à 484 $ en février 2012. Le prix s’est remis à descendre jusqu’en 2016, lorsqu’il a atteint un creux de 215 $ et de 216 $ entre septembre et décembre de la même année et de 214 $ entre février et avril 2017. Les prix ont commencé à augmenter dans la deuxième moitié de 2017 et a atteint 268 $ en décembre 2018.

Notes et sources

(dpr) données provisoires

f. à b. franco à bord

Les totaux peuvent varier en raison de l’arrondissement des chiffres.

Production

  • Production canadienne de potasse (chlorure de potassium), de 2009 à 2018 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada

Contexte international

  • Production mondiale de potasse (chlorure de potassium), par pays, en 2018 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada;
    • CRU
  • Production mondiale de potasse (chlorure de potassium), de 2009 à 2018 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada
    • CRU
  • Réserves mondiales de potasse (équivalent en oxyde de potassium), en 2018 (dpr)
    • Mineral Commodity Summaries, février 2019, U.S. Geological Survey

Commerce

  • Exportations canadiennes de potasse (chlorure de potassium), de 2009 à 2018 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada
  • Exportations mondiales de potasse (chlorure de potassium), en 2018 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada; CRU
  • Exportations mondiales de potasse (chlorure de potassium), de 2009 à 2018 (dpr)
    • Ressources naturelles Canada; CRU

Prix

  • Prix du chlorure de potassium de qualité standard, sous contrat, f. à b. Vancouver, aux deux semaines, de 2009 à 2018
    • CRU