Language selection

Recherche

Indicateur : Superficie forestière

Le Canada compte 347 millions d’hectares (ha) de forêt. La superficie forestière du Canada est stable, et très peu de zones font l’objet d’un boisement ou d’un déboisement. Depuis 1990, moins de la moitié de 1 % des terres forestières du Canada ont été converties à un usage non forestier.

Les forêts dominent le paysage canadien dans certaines écozones, mais sont rares dans d’autres. Par exemple, l’écozone maritime de l’Atlantique est boisée à 81 %, tandis que l’écozone des Plaines à forêts mixtes n’est boisée qu’à 19 %, et l’écozone des Prairies à moins de 1 %. Dans l’ensemble, les forêts couvrent 38 % de la superficie terrestre du Canada.

Superficie forestière estimée du Canada, de 1990 à 2019

{Text}

 
Résumé du graphique

Le graphique montre que la superficie forestière au Canada est stable. Entre 1990 et 2019, la superficie forestière totale estimée a connu une diminution, passant de 348,273 millions d’hectares à 346,965 millions d’hectares, soit une variation nette d’environ 0,4 % en 29 ans.

Données du graphique
Le tableau indique la superficie forestière estimée du Canada, en millions d’hectares, pour chaque année, de 1990 à 2019.
Année Superficie forestière estimée
1990 348,273
1991 348,219
1992 348,164
1993 348,114
1994 348,037
1995 347,998
1996 347,963
1997 347,926
1998 347,889
1999 347,848
2000 347,802
2001 347,763
2002 347,724
2003 347,672
2004 347,624
2005 347,576
2006 347,531
2007 347,456
2008 347,408
2009 347,362
2010 347,319
2011 347,278
2012 347,239
2013 347,201
2014 347,157
2015 347,113
2016 347,073
2017 347,035
2018 346,999
2019 346,965

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • La superficie forestière est un indicateur de base de la durabilité qu’il est important de surveiller de près, en particulier dans les régions où la superficie forestière est en train de disparaître.
  • Les changements de la superficie forestière peuvent avoir une incidence sur la disponibilité des ressources, la biodiversité et les services environnementaux.
  • Les données présentées ici sont fondées sur l’Inventaire forestier national du Canada (année de référence 2005), et font l’objet de rajustements annuels en fonction de l’estimation de la superficie forestière perdue (déboisement) et gagnée (boisement). Voir l’indicateur Boisement et déboisement pour de plus amples renseignements.

Quelles sont les perspectives?

  • Les taux de boisement et de déboisement devraient demeurer faibles.
  • Les changements naturels de la superficie forestière devraient se produire progressivement; cependant, les changements climatiques pourraient entraîner une accélération des changements forestiers, notamment des expansions dans certaines zones et des pertes dans d’autres.

Quels sont les cadres de rapport que soutient cet indicateur?

Sources et renseignements

 

Table des matières — Rapport sur l'état des forêts au Canada

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :