Language selection

Recherche

Indicateur : Volume récolté par rapport à l'approvisionnement durable en bois

En 2018, le Canada a récolté près de 156,2 millions de mètres cubes (m3) de bois rond industriel, ce qui se trouve bien en dessous du niveau d’approvisionnement durable en bois estimé à 217,9 millions de  m3.

  • Il s’agit d’une hausse de 2,0 million de m3 par rapport à 2017, où 154,2 millions de m3 avaient été récoltés. En même temps, le volume estimatif d’approvisionnement durable en bois a diminué d’environ 1,4 million de m3.
  • Comme l’approvisionnement durable en bois a diminué et que la récolte a augmenté, l’écart entre les deux s’est réduit par rapport à 2017.
  • L’augmentation de la récolte est attribuable à une forte augmentation du volume de bois d’œuvre résineux récolté en Colombie-Britannique, compensée par des baisses moins importantes en Ontario et en Alberta.

L’approvisionnement durable en bois correspond au volume de bois qui peut être récolté annuellement sur les terres provinciales, territoriales, privées et fédérales compte tenu des objectifs environnementaux, économiques et sociaux.

Récolte annuelle par rapport à l’approvisionnement jugé durable, de 1990 à 2018

{Text}

Résumé du graphique

L’approvisionnement total en bois jugé durable pour la récolte a lentement diminué, passant de 248 millions de mètres cubes (m3) en 1990 à 218 millions de m3 en 2018. La récolte totale a été la plus élevée en 2004, soit 208 millions de m3, mais elle a toutefois fortement diminué entre 2004 et 2009, pour se fixer à un creux de 116 millions de m3 en 2009. La récolte totale a augmenté progressivement chaque année à partir de 2009, avec 156 millions de m3 récoltés en 2018, soit bien en dessous des 218 millions de m3 jugés durables pour la récolte.

Le volume d’approvisionnement en bois d’œuvre résineux jugé durable pour la récolte était de 180 millions de m3 en 1990. En 2007, ce volume a atteint un sommet, s’élevant alors à 190 millions de m3. Depuis, l’approvisionnement a diminué pour atteindre 160 millions de m3 en 2018. Entre 1990 et 2003, la récolte de bois d’œuvre résineux se situait entre 139 millions de m3 et 163 millions de m3. En 2004, la récolte de bois d’œuvre résineux a culminé à 168 millions de m3 pour ensuite chuter fortement, se situant en 2009 à 94 millions de m3. Entre 2009 et 2018, le volume récolté a augmenté progressivement pour atteindre 128 millions de m3.

L’approvisionnement en bois de feuillus jugé durable pour la récolte a été stable, s’établissant depuis 1990 à environ 60 millions de m3. La récolte en bois de feuillus a été la plus faible en 1990, avec 15 millions de m3, et la plus forte en 2004, avec 40 millions de m3. En 2018, un volume de 28 millions de m3 de bois d’œuvre résineux a été récolté.

Données du graphique
Le tableau indique le volume annuel de bois d’œuvre résineux et de bois de feuillus récoltés et affiche le total de la récolte. Il détaille également l’approvisionnement, jugé durable pour la récolte (pour tout type de terre : provinciale, territoriale, fédérale et privée), en millions de mètres cubes pour chaque année, de 1990 à 2018.
Année Total de l’approvisionnement en bois Récolte totale Approvisionnement en bois d’œuvre résineux Récolte en bois d’œuvre résineux Approvisionnement en bois de feuillus Récolte en bois de feuillus
1990 247,7 156,4 180,3 141,2 63,6 15,2
1991 246,0 154,2 180,4 138,5 61,8 15,7
1992 241,2 163,7 176,9 146,8 60,4 16,9
1993 238,0 169,6 174,6 150,5 59,5 19,1
1994 238,1 177,4 174,0 154,2 60,3 23,2
1995 234,1 183,2 170,9 157,4 59,3 25,7
1996 234,6 177,9 170,7 151,3 60,1 26,6
1997 237,1 183,6 172,1 153,8 61,2 29,8
1998 234,9 173,9 170,7 142,8 61,6 31,1
1999 239,4 196,7 174,7 162,8 61,9 33,9
2000 234,5 199,5 172,7 163,3 60,6 36,2
2001 237,0 184,4 176,0 149,9 60,8 34,5
2002 238,3 195,4 177,1 159,6 61,2 35,7
2003 239,9 181,4 178,1 143,8 61,7 37,6
2004 247,2 208,1 185,2 168,5 61,8 39,6
2005 244,7 201,3 182,1 165,2 62,5 36,1
2006 247,3 182,5 185,4 148,7 61,7 33,7
2007 251,5 162,1 189,6 134,6 61,9 27,3
2008 250,2 138,3 189,5 114,2 60,6 23,9
2009 240,9 115,8 181,6 94,3 59,2 21,4
2010 236,8 141,0 178,8 117,4 57,8 23,5
2011 231,8 146,7 174,5 120,9 57,1 25,8
2012 229,8 149,2 173,2 124,6 56,4 24,6
2013 227,2 151,0 171,4 126,0 55,7 25,1
2014 229,7 150,3 171,6 124,7 58,1 25,5
2015 228,0 155,4 169,7 128,1 58,3 27,2
2016 223,0 155,3 164,0 128,0 59,0 27,4
2017 219,2 154,2 161,2 126,0 58,1 28,2
2018 217,9 156,2 159,5 128,3 58,4 27,9

Pourquoi cet indicateur est-il important?

  • Les aménagistes forestiers font le suivi des taux de volumes de bois rond industriel récolté chaque année pour s’assurer qu’ils correspondent aux normes de durabilité de l’exploitation.
  • Le volume de bois récolté sur les terres publiques provinciales est réglementé par des possibilités annuelles de coupe (PAC). Bien qu’il n’existe aucun calcul de la PAC pour l’ensemble du Canada, il est possible de comparer les PAC provinciales combinées aux totaux cumulatifs de bois récolté sur les mêmes terres publiques provinciales.

Quelles sont les perspectives?

  • Compte tenu des puissants régimes réglementaires provinciaux et territoriaux en place, le volume de récolte devrait demeurer inférieur au volume d’approvisionnement durable en bois.
  • L’approvisionnement durable en bois continuera à diminuer au cours des prochaines années, car les PAC en Colombie-Britannique ont été réduites en réponse aux répercussions du dendroctone du pin ponderosa et des graves feux de forêt, ce qui réduira davantage l’écart entre la récolte et l’approvisionnement en bois.

Quels sont les cadres de rapport que soutient cet indicateur?

  • Le Processus de Montréal : 2.d
Sources et renseignements
  • Base de données nationale sur les forêts. Approvisionnement en bois, Tableau 2.1. L’approvisionnement en bois, estimations par tenure et groupe d’espèces. (consulté le 20 avril 2020).
    • L’approvisionnement en bois comprend les possibilités annuelles de coupe (PAC) sur les terres publiques provinciales et territoriales et les possibilités de récolte sur les terres fédérales et privées.
    • L’écart entre le volume total de l’approvisionnement en bois rond industriel et la somme des volumes de l’approvisionnement en résineux industriels et en bois durs industriels est imputable à une très petite quantité de la récolte désignée comme catégorie « non spécifiée ». Cet approvisionnement représente une partie de l’approvisionnement en bois fédéral qui n’a pas été classé dans l’une ou l’autre des catégories « bois résineux » et « bois dur ».
  • Base de données nationale sur les forêts. Récolte, Tableau 5.1. Volume marchand net de bois rond récolté par juridiction, tenure, catégorie et groupe d’espèces. (consulté le 20 avril 2020).
    • Les récoltes comprennent uniquement l’ensemble du bois rond industriel, et non le bois de chauffage et les granules de bois.
    • L’écart entre le total des volumes récoltés de bois rond industriel et la somme des totaux des résineux industriels et des bois durs industriels est imputable à une très petite quantité de la récolte désignée comme catégorie « non spécifiée ». En général, cette récolte a lieu dans les forêts mixtes où la catégorisation entre feuillus et résineux ne peut s’appliquer strictement; elle représente moins de 1 % du volume total récolté de bois rond industriel. On peut trouver plus de renseignements sur ce sujet dans la base de données nationale sur les forêts.

 

Table des matières — Rapport sur l'état des forêts au Canada

Signaler un problème sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :