Language selection

Recherche

Message du ministre des Ressources naturelles

En tant que Canadiens, nos forêts imprègnent nos vies, et le secteur forestier est un moteur économique essentiel et un employeur important pour les Canadiens, y compris dans les communautés rurales et autochtones.

Le thème du rapport de cette année – l’adaptation aux changements – témoigne de la capacité du secteur à relever de nouveaux défis et à ouvrir de nouvelles possibilités. Cette adaptabilité est ressortie pendant la pandémie de COVID-19 lorsque le secteur forestier, en partenariat avec le gouvernement du Canada, a dû passer rapidement à la vitesse supérieure pour mettre en place des procédures qui ont permis d’assurer la santé et la sécurité des travailleurs et des communautés, tout en complétant la saison de plantation d’arbres. Pendant cette période, nous avons continué à collaborer avec les chefs et communautés autochtones pour nous assurer qu’ils pouvaient profiter des richesses que le secteur forestier a à offrir.

L’adaptation aux changements, c’est aussi trouver des façons originales d’utiliser les produits résiduels des scieries et des usines de pâte à papier. Au Québec, par exemple, les Serres Toundra utilisent la chaleur perdue et le dioxyde de carbone rejeté par une usine de pâte à papier voisine pour faire pousser des dizaines de milliers de concombres chaque année.

Par ailleurs, en réponse à la gravité croissante des feux de forêt, des scientifiques de Ressources naturelles Canada font équipe avec l’Agence spatiale canadienne pour créer WildFireSat, le premier satellite au monde spécialement conçu pour surveiller les feux de forêt.

De plus, comme la vitesse des changements climatiques est de 10 à 100 fois supérieure à la capacité d’adaptation des forêts, des chercheurs se tournent vers la génomique et la reproduction sélective pour donner, à nos arbres, de meilleures chances de croître dans des milieux en constante évolution. Pendant ce temps, nos forêts demeureront des outils essentiels pour lutter contre les changements climatiques grâce à des solutions naturelles comme la plantation de 2 milliards d’arbres sur dix ans.

L’adaptation aux changements, c’est aussi reconnaître la valeur intrinsèque du savoir autochtone et intégrer ce savoir dans les pratiques actuelles et futures. Des chercheurs de Ressources naturelles Canada ont travaillé avec l’Université Laval et des membres de la Première Nation de Pessamit à l’élaboration d’outils et de pratiques pouvant servir dans le cadre de recherches collaboratives.

Comme le montre clairement le présent rapport, les forestiers du Canada continuent de s’adapter – par leur esprit d’innovation, leur imagination et l’excellent travail qu’ils réalisent – pour assurer une gestion durable de cette précieuse ressource.

Grâce à leur travail, nous pouvons nous attendre à avoir des forêts en santé, porteuses de prospérité, pour de nombreuses générations.

L’honorable Seamus O’Regan,
Ministre des Ressources naturelles du Canada

Table des matières — Rapport sur l'état des forêts au Canada

 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute demande, contactez-nous.

Date de modification :